Santé Des Femmes FRA

6 symptômes moins connus de l’endométriose

Si vous souffrez d’endométriose, ou connaissez quelqu’un qui en souffre, vous savez que cette maladie douloureuse entraine des crampes abdominales et des maux de tête chroniques tandis que les cellules de la muqueuse utérine grandissent en dehors de la cavité utérine. La douleur est particulièrement insupportable durant les règles lorsque le tissu endométrial se décompose – il peut rester piégé et former des plaies agonisantes.

Cependant, de nombreuses patientes ne sont pas conscientes des autres signes inhabituels et subtils (parfois des indicateurs précoces) de l’endométriose…

1. Troubles gastro-intestinaux

Des crises gênantes de constipation et de diarrhée explosive… et les pets et flatulences embarrassants associés. Cela vous fait peut-être penser au syndrome du côlon irritable, mais les symptômes qui apparaissent uniquement (ou sont plus douloureux) durant la période des règles pourraient indiquer un cas d’endométriose.

Selon des chercheurs du Center for Gynepathology Research au Massachusetts Institute of Technology (MIT), la croissance endométriale – ou le tissu endométrial qui grandit en dehors de l’utérus dans les intestins – peut entrainer des troubles gastro-intestinaux chroniques et douloureux. Les médecins devront effectuer une laparoscopie (prélèvement de tissu) pour différencier un cas d’endométriose d’un cas de syndrome du côlon irritable.

2. Douleur de l’appendice

Comme si l’endométriose n’était pas suffisamment douloureuse, selon une recherche publiée par les instituts nationaux de la santé, la croissance de tissu endométrial peut également causer l’inflammation de l’appendice et imiter les symptômes de l’appendicite.

L’appendicite survient habituellement lorsque des bactéries se développent dans l’appendice, la poche en forme de ver connecté au gros intestin. Mais si l’endométriose est coupable, l’appendicite cataméniale (liée aux règles) peut entrainer l’inflammation de l’appendice sans la fièvre ou l’augmentation de globule blanc associé. L’appendicite cataméniale due à l’endométriose coïncide généralement avec les symptômes menstruels douloureux.

3. Troubles de la vessie

Si vous souffrez d’une urgence urinaire incontrôlable durant vos règles, vous souffrez peut-être d’une maladie appelée cystite interstitielle. Les recherches de la Mayo Clinic présentent la cystite interstitielle comme une pression sur la vessie qui survient souvent lors des règles d’une femme à cause de lésions endométriales autour de ou sur la vessie.

Les symptômes de la cystite interstitielle sont difficiles à diagnostiquer, car ils imitent souvent une infection de la vessie ou des voies urinaires. Les symptômes communs incluent des douleurs pelviennes mélangées au besoin fréquent d’uriner. Le sentiment que la vessie est toujours pleine est commun, même si vous sortez de la salle de bain.

4. Gêne du haut du corps

Vous n’associeriez pas habituellement des douleurs aux bras et à la poitrine avec l’endométriose, mais selon le Dr Linda Griffith, directrice du Center for Gynepathology Research du MIT, le tissu endométrial peut migrer dans presque toutes les zones du corps, y compris le haut du corps.

Bien que les douleurs dans le haut du corps soient rares chez les patientes souffrant d’endométriose, la croissance anormale de tissus en dehors de l’abdomen (p.ex. dans les bras, cuisses, poitrine et même diaphragme) peut entrainer des douleurs chroniques et violentes dans le haut du corps.

5. Remontées acides

L’endométriose dans les intestins entraine souvent des symptômes similaires à ceux du reflux gastro-œsophagien. Les patientes peuvent souffrir d’indigestions douloureuses, de brûlures dans la gorge ou l’estomac, de crampes, de ballonnements, de nausée, de vomissements, de régurgitation et de diarrhée, habituellement, mais pas toujours, avant ou pendant les règles.

Une étude de 2013 effectuée à l’hôpital universitaire Mater Dei à Msida, Malte, a découvert qu’environ 80% des victimes d’endométriose expérimentent également certaines formes de symptômes gastro-intestinaux aigus juste avant ou durant les règles.

6. Difficultés respiratoires

Bien que l’endométriose dans le diaphragme soit considérée comme rare, les douleurs d’épaules, de l’abdomen supérieur, de la poitrine (douleur pleurale), et l’essoufflement (dyspnée) peuvent survenir en tandem avec la croissance de tissu endométrial et de lésions dans le diaphragme.

La douleur dans les zones supérieures n’est pas habituellement associée avec l’endométriose. Mais le Dr Camran Nezhat, spécialiste de l’endométriose au Center for Special Minimally Invasive & Robotic Surgery en Californie, affirme que les lésions dans le diaphragme peuvent entrainer des douleurs violentes, restreindre le mouvement dans le haut du corps et les bras, et entrainer des difficultés respiratoires, qui sont exacerbées ou surviennent durant les règles.

Share This Article

X