Virus Zika FRA

6 symptômes du virus Zika qui font le buzz

Le virus Zika a fait la une de toutes les news récentes et est causé par la piqûre de moustiques infectés. Les zones de prévalence de l’épidémie de ce virus sont actuellement en Amérique centrale et dans certaines régions d’Amérique du Sud, bien qu’il y ait eu des cas confirmés aux États-Unis et en Europe (de voyageurs), selon les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Il y a également un risque que des voyageurs infectés puissent transmettre le virus à d’autres via des piqûres de moustiques locaux.

Bien que le virus ait certains symptômes désagréables, le CDC assure que ces symptômes sont habituellement légers et ne durent pas plus d’une semaine. Malheureusement, il n’y a pas de cure ni de vaccins contre le virus Zika, donc prendre des précautions en voyage est nécessaire, en particulier si vous êtes enceinte ou souhaitez tomber enceinte. Voici six signes de santé qui signifient que le virus Zika pourrait vous avoir infecté…

1. Rougeurs des yeux

Il y a plusieurs causes de rougeurs des yeux, comme le simple fait d’être fatigué. Mais la conjonctivite est un effet possible du virus Zika, qui peut être accompagné de douleurs derrière les yeux.

Les yeux rouges de la conjonctivite (terme médical pour la couche externe de l’œil et l’intérieur des paupières) peuvent être assez sérieux, mais tout comme le virus Zika, ils disparaissent habituellement par eux-mêmes en quelques jours.

pink eye 1

2. Fièvre légère

Contrairement à un virus de la grippe qui peut faire monter votre température de manière dangereuse, le virus Zika est accompagné d’une fièvre légère de 38,5 °C, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). La température corporelle moyenne « normale » est de 37 °C, bien que cela puisse varier légèrement de personne en personne.

Cette fièvre légère passe souvent inaperçue ou les symptômes peuvent être mal diagnostiqués comme étant ceux de la dengue, un autre virus transmit par les moustiques. Contrairement à Zika, le virus de la dengue peut être mortel chez certains adultes, et en particulier chez les enfants.

fever

3. Éruption cutanée

Les éruptions cutanées peuvent être causées par une variété de maux (y compris une réaction allergique ou une maladie auto-immune). Cependant, l’exanthème (une rougeur étendue de la peau) est également commun au virus Zika, selon la Pan American Health Organization.

La recherche montre que l’éruption associée au Zika n’est pas dangereuse et disparaît généralement d’elle-même. Si une éruption persiste après la disparition de tous les autres symptômes, il vaut mieux consulter un médecin avant de tenter de la traiter avec des crèmes topiques ou autres médicaments.

shutterstock_365761202

4. Douleurs articulaires ou musculaires

Le Zika peut entraîner des maux d’articulations et musculaires qui peuvent vous ralentir et vous donner une sensation de malaise généralisé, affirme la Pan American Health Organization. Ça ne vous paraît peut-être pas très grave, mais suivez les précautions suivantes.

Le CDC avertit que vous ne devriez pas prendre d’antidouleurs à base d’ibuprofène et autres médicaments anti-inflammatoires que vous prendriez généralement pour traiter des douleurs musculaires ou articulaires. À la place, le CDC suggère des médicaments à base d’acétaminophène (p.ex. Tylénol). Si vous avez attrapé la dengue et pas le virus Zika, l’ibuprofène pourrait causer une hémorragie.

painful joints

5. Maux de tête

Le virus de Zika peut entraîner des maux de tête, encore plus évidents si vous ne souffrez pas de maux de tête habituellement. Comme les autres symptômes, les maux associés à Zika sont habituellement légers.

Si vous souffrez de maux de tête ou étourdissement extrêmes, vous ne devriez pas les ignorer, surtout si votre fièvre a dépassé les 38,5 °C. Cela pourrait indiquer quelque chose de plus grave qui requiert un traitement par un expert médical.

Headache 1

6. Microcéphalie

La microcéphalie est la raison principale de la panique généralisée qui entoure le virus Zika, puisque les autres symptômes ne sont pas aussi sérieux que ceux d’une grippe légère. La microcéphalie est un « trouble cérébral congénital potentiellement mortel » qui survient chez les jeunes enfants de mères infectées qui ont contracté le virus durant leur grossesse, selon la Mayo Clinic.

La microcéphalie est associée avec des crânes anormalement petits chez les nouveau-nés et causée par un développement anormal du cerveau. Selon un article du New York Times, ce trouble affecte des milliers d’enfants au Brésil. Mais le Times souligne également que la microcéphalie n’est pas récente, et frappe le pays depuis des décennies (environ 25 000 bébés sont nés ainsi chaque année aux USA, pas forcément à cause d’un virus). Il n’y a actuellement pas de cure pour la microcéphalie.

shutterstock_366869900
X