6 signes précoces de la maladie de Huntington

L’Alzheimer’s Association définit la maladie de Huntington comme “un trouble progressif du cerveau causé par un gène défectueux”. Il s’agit d’une maladie héréditaire qui entraîne une lente dégénérescence des cellules nerveuses de la zone centrale du cerveau, responsables du mouvement, de l’humeur et des fonctions cognitives.

Si la plupart des personnes atteintes de la maladie de Huntington présentent des signes et des symptômes dans la trentaine ou la quarantaine, il est possible que la maladie se développe beaucoup plus tôt ou plus tard dans la vie d’une personne. Voici six symptômes d’alerte à prendre en compte, surtout si la maladie est présente dans votre famille.

1. Mauvaise coordination

Au début de la maladie de Huntington, les problèmes de coordination peuvent être si légers qu’ils sont facilement ignorés. Il peut s’agir de troubles de l’équilibre, de maladresses, de trébuchements en marchant ou de légères difficultés dans les activités quotidiennes comme la conduite automobile.

Toutefois, à mesure que la maladie progresse, ces symptômes s’aggravent. L’alimentation peut également devenir un problème à un stade avancé, car la diminution de la coordination peut amener la personne à renverser ou à faire tomber sa nourriture.

2. Mouvements involontaires

Dans certains cas, la maladie de Huntington se manifeste initialement par de petits mouvements musculaires incontrôlables. Lors d’un entretien avec Prévention, Susan Perlman, MD, neurologue et directrice du Centre d’excellence de la maladie de Huntington de l’UCLA, a déclaré que la personne atteinte peut ne pas être consciente de ces changements, et que ce sont souvent les amis ou la famille qui remarqueront “des doigts qui tapent toujours ou un tic du visage”.

Aux stades ultérieurs de la maladie, ces petits mouvements peuvent évoluer vers des secousses ou des contractions plus prononcées, ce que l’on appelle la chorée.

3. Dépression

La dépression est très fréquente chez les personnes atteintes de la maladie de Huntington. En fait, selon la clinique Mayo, il s’agit du trouble psychiatrique le plus courant associé à la maladie.

Mais la source souligne que la dépression n’est pas simplement une réaction à un diagnostic. Elle survient plutôt “en raison d’une lésion cérébrale et de changements ultérieurs dans le fonctionnement du cerveau”. Cela peut entraîner des symptômes supplémentaires tels que l’irritabilité, le retrait social, l’insomnie ou la fatigue.

4. Perte de mémoire à court terme

Une personne aux premiers stades de la maladie de Huntington peut également avoir des difficultés à se souvenir des choses. Plus précisément, elle peut avoir des trous de mémoire à court terme. Selon le site ImproveMemory.org, les autres problèmes de mémoire comprennent “des capacités de jugement et de prise de décision médiocres, des difficultés à résoudre des problèmes et une capacité d’attention réduite qui peut se détériorer avec le temps”.

Dans certains cas, les personnes atteintes de la maladie de Huntington développeront une démence. L‘Alzheimer’s Society indique que les symptômes peuvent inclure “des difficultés de concentration, de planification et d’organisation”. Toutefois, contrairement aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, les patients atteints de la maladie de Huntington qui souffrent de démence “continueront à reconnaître les personnes et les lieux jusqu’à un stade très avancé de la maladie.”

5. Léger manque d’émotion

Comme la maladie de Huntington endommage les zones du cerveau responsables des émotions, un symptôme précoce de la maladie est qu’une personne peut faire preuve d’apathie, c’est-à-dire d’un manque d’émotions.

Ou, à l’inverse, ils peuvent alterner les émotions de manière assez erratique, en ayant des accès d’agressivité, de colère, d’excitation ou de frustration. Comme pour les autres symptômes, cette agitation émotionnelle s’aggrave généralement au fur et à mesure que la maladie progresse, mettant à rude épreuve les relations personnelles.

6. Ralentissement ou raideur

Au début, une personne atteinte de la maladie de Huntington peut remarquer que ses mouvements deviennent plus lents ou que ses muscles sont parfois raides.

Ces symptômes peuvent s’aggraver avec l’évolution de la maladie. Certaines personnes peuvent développer une dystonie, un trouble du mouvement qui entraîne une contraction involontaire des muscles ou leur rigidification au fil du temps. Cela peut éventuellement entraîner des problèmes de posture, d’élocution et de déglutition.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X