Diabète FRA

6 précurseurs du prédiabète

Bien que le diabète soit très répandu aux États-Unis – l’American Diabetes Association affirme que plus de 9 % de la population a été diagnostiqué par la maladie en 2012 – il existe des signes avant-coureurs à dépister.

Le prédiabète, comme il est appelé, survient lorsque votre glycémie à jeun est élevée, mais pas encore au point de celle du diabète. Selon l’association, en 2012, le prédiabète a été découvert chez 86 millions d’Américains de plus de 20 ans. C’est un bond significatif des 79 millions découverts deux ans auparavant. Voici six signes communs de prédiabète qui peuvent permettre de prendre les mesures adéquates pour traiter la maladie…

1. Peau plus foncée

La Mayo Clinic affirme que bien que le prédiabète ne montre pas toujours de signes évidents, un facteur de risque possible du diabète de type II (adulte) est des plaques de peau qui foncent sur le cou et les articulations. Cette maladie est appelée acanthosis nigricans.

La Clinique affirme que la peau foncée peut également devenir plus épaisse que normale. Dans certains cas, cette maladie peut également être un signe avant-coureur de tumeur cancéreuse d’un organe interne, donc consultez votre médecin pour l’examiner.

Skin Check

2. Manque d’exercice

Le manque d’activité physique est généralement mauvais de manière globale, et peut également mener à des maladies mentales comme la dépression. Le magazine Prevention note que bien qu’un américain sur trois souffre de prédiabète, un changement d’alimentation peut faire des merveilles. Les aliments sucrés que vous mangez peuvent au final devenir plus résistants à l’insuline produite par le pancréas.

Mais bien que l’alimentation puisse produire certaines améliorations, le magazine Prevention affirme qu’une étude finlandaise a montré que les sujets qui faisaient de l’exercice régulier réduisaient leur risque de développer du diabète de jusqu’à 70 % par rapport aux sujets inactifs. L’article suggère que l’entraînement à intervalles : exercices de faible intensité mélangés à des mouvements à impact élevé, est idéal pour le contrôle du glucose.

Workout

3. Manque de sommeil

Bien que le prédiabète présente parfois des symptômes de fatigue, ceux qui dorment moins de six heures par nuit ont un risque plus élevé de développer du prédiabète, note Best Health Magazine.

La théorie est qu’il existe un lien entre le manque de sommeil, les hormones et le système nerveux qui crée la soupe parfaite pour le développement de diabète. Donc, tentez de dormir plus la nuit en évitant les friandises sucrées ou riches en caféine avant le coucher, pour commencer.

Lack of Sleep

4. Vision trouble

Ce pourrait simplement être un signe que vous avez besoin de lentilles correctrices ou que vos yeux sont fatigués, mais une vision trouble peut également être un signe de prédiabète, selon le magazine Shape. Le magazine note qu’un pic de glycémie peut en fait perturber le fonctionnement de l’œil et l’élasticité du focus, ce qui devrait disparaître une fois que la glycémie est réduite.

La vision trouble peut être un signe d’autres problèmes de santé comme le glaucome et même la sclérose en plaques, donc si la vision trouble persiste, vous devriez probablement consulter un ophtalmologue ou votre médecin traitant pour ne pas prendre de risque.

Blurred Vision

5. Sensation de soif augmentée

Bien que les diabétiques puissent avoir des épisodes de soif extrême qui ne peut être satisfaite, les prédiabétiques peuvent également sentir le besoin de boire plus d’eau. C’est parce que le corps lutte contre le glucose et tente de l’évacuer via l’urine, note le magazine Shape.

Cela peut entraîner des visites plus fréquentes aux toilettes, ce qui peut vous déshydrater et vous donner encore plus soif. Le magazine Shape note dans un autre article que l’apport suffisant est tout juste supérieur à 2,2 litres d’eau par jour pour les femmes.

water 1

6. Cicatrisation lente

Si vous avez une ecchymose ou une coupure qui semble prendre beaucoup de temps à guérir, ce pourrait être un signe avant-coureur de prédiabète. C’est parce que le sang contient trop de glucose et se déplace plus lentement dans le corps, ce qui veut dire que le processus de guérison naturel du corps (via les globules blancs) peut être perturbé.

EveryDay Health note également que certaines bactéries infectieuses se nourrissent du sucre, donc que plus de glucose dans le sang signifie plus de nourriture pour l’infection. En d’autres termes, vous nourrissez littéralement vos coupures et bleus lorsque vous consommez des aliments sucrés.

dry skin
X