Insomnie FRA

5 signes que vous souffrez d’insomnie

Il semble que vous ne parveniez jamais à dormir suffisamment, peu importe vos efforts pour vous coucher plus tôt ou dormir plus tard les week-ends. Mon chat ne connaît pas ces problèmes – il s’endort sur les escaliers, le canapé, le lit, étalé au sol, ou derrière mon ordinateur. Et il semble dormir pendant presque 20 heures par jour. Je suis peut-être jalouse, mais si le chat moyen dort autant, qu’en est-il des humains ?

Selon des recherches de l’Université d’Arizona, le sommeil, ou le manque de sommeil, peut prédire toutes sortes de maladies chroniques : maladies cardiaques, hormonales, diabète et démence, entre autres. Le manque de sommeil peut même réduire drastiquement votre espérance de vie, de plus de 50% ! Le sommeil est très important. Voici comment déterminer si vous dormez trop peu et si vous souffrez d’insomnie…

1. Vous ne parvenez pas à débrancher votre cerveau…

Vous connaissez le refrain. Vous vous couchez pour vous endormir car vous êtes épuisé, mais la roue de hamster de votre cerveau continue à tourner, et à tourner, vous empêchant de vous endormir. Soudain, il est six heures du matin et vous n’avez pas dormi du tout.

Pour qu’un médecin considère l’insomnie comme chronique, elle doit survenir un minimum de trois nuits par semaine pour une période d’au moins trois mois, selon l’American Sleep Association. Et les scientifiques font référence à la notion de la roue de hamster incessante de votre cerveau sous le nom d’insomnie comportementale ou comorbide (p.ex. médicale ou psychiatrique) qui éveille votre cerveau.

shutterstock_295128023

2. Réveil conditionné

Vous vous couchez tard mais vous avez quand même les yeux grands ouverts et alertes ? Vous pourriez souffrir d’une forme d’insomnie appelée éveil conditionné. Les chercheurs de l’Université John Hopkins affirment que cette habitude de se coucher mais de rester éveillé sur le long terme entraîne souvent une vigilance accrue.

Les insomniaques souffrant d’éveil conditionné associent leur chambre à coucher avec l’éveil. Tant et si bien que l’activité du cerveau qui contrôle le mouvement augmente lorsque vous vous couchez et interfère avec le sommeil. Pour combattre le manque de sommeil, tenez un journal du sommeil pour mettre en évidence les habitudes qui vous empêchent de dormir et vous assurer de vous débrancher graduellement de la journée au moins quelques heures avant de vous coucher (p.ex. éteindre les appareils électroniques, prendre un bain, porter un pyjama, méditer).

shutterstock_176814980

3. Le sommeil influence votre vie

Je parle de bien plus que les effets d’une nuit de manque de sommeil et de la somnolence rencontrée le lendemain au bureau. La vraie insomnie affecte votre vie quotidienne de manière essentielle. Par exemple, les chercheurs de l’Université de Pennsylvanie affirment que la fatigue extrême peut avoir un impact sur la productivité au travail, le plaisir social, les obligations familiales et les passe-temps favoris.

Les individus qui souffrent d’un manque de sommeil sont plus vulnérables aux stress, à la dépression et à la colère. Si votre humeur est altérée par manque de sommeil, vous devriez consulter votre médecin au sujet de l’insomnie. Il ou elle pourrait vous référer à un spécialiste pour vous aider.

no coffee

4. Envies puissantes

Vous avez sans doute déjà ressenti une envie de sucre et de glucides le lendemain d’une nuit de sommeil agité. Mais utiliser la caféine pour combler le manque de sommeil a en réalité un effet contre-productif, selon Harvard.

Siroter trop de caféine inhibe la sécrétion de produits chimiques (l’acétylcholine) requis pour endormir le corps, et crée à la place une sensation de réveil. Vous feriez mieux de vous épuiser en faisant de l’exercice toute la journée pour signaler à votre corps que les périodes d’inactivité signifient que vous êtes prêt à vous endormir.

shutterstock_318547634

5. Combien de fois retardez-vous votre réveil ?

Une étude publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences point du doigt un coupable principal du vol de sommeil : la lumière des appareils électroniques. Smartphone, ordinateur, tablette, télévision et même votre liseuse électronique peuvent gêner les indices naturels du sommeil et perturber votre horaire de sommeil.

Se coucher avec un appareil rend le réveil encore plus difficile le lendemain matin – ce qui veut dire que vous retarderez votre réveil de manière régulière. La meilleure manière de régler votre horloge interne, c’est de vous lever et de vous coucher à la même heure tous les jours – week-ends inclus.

shutterstock_211908241
X