Santé Visuelle FRA

12 causes d’yeux rouges et de maux oculaires

Les yeux rouges sont un signe d’inflammation oculaire qui peut survenir dans un ou les deux yeux. Cela a lieu lorsque les vaisseaux sanguins de l’œil deviennent enflés ou irrités et cela peut affecter n’importe quelle partie de l’œil. C’est l’un des troubles oculaires les plus communs vus par les médecins de premier secours et les causes en sont multiples. Les yeux rouges sont un état alarmant et la majorité des cas représentent des problèmes oculaires mineurs. Mais certains cas peuvent être graves et nécessiter une évaluation médicale d’urgence. Les cas les plus graves d’yeux rouges peuvent être accompagnés de douleurs oculaires ou de changements de vision.

Douze causes d’yeux rouges sont…

1. Conjonctivite infectieuse

La conjonctivite infectieuse est la cause la plus commune d’yeux rouges. C’est une infection extrêmement contagieuse, en particulier parmi les écoliers. La conjonctivite représente une inflammation de la conjonctive, la fine membrane de tissu recouvrant le globe oculaire et la surface interne de la paupière. Les infections virales ou bactériennes peuvent être la cause de la conjonctivite infectieuse, qui peut affecter un seul œil ou les deux.

Les symptômes classiques de la conjonctivite peuvent inclure des yeux rouges, des décharges oculaires, des yeux qui démangeant, des larmoiements excessifs, une sensibilité accrue à la lumière et des croûtes sur les paupières ou les cils. La cause virale la plus commune chez les enfants est l’adénovirus et la cause bactérienne la plus commune le streptocoque. Le traitement de la conjonctivite bactérienne implique habituellement des onguents ou gouttes oculaires antibiotiques. Les antibiotiques ne peuvent traiter la conjonctivite virale, qui doit guérir d’elle-même. La majorité des cas de conjonctivite infectieuse guérissent sans complications.

pink eye 4

2. Hémorragie sous-conjonctive

L’hémorragie sous-conjonctive est la rupture d’un vaisseau sanguin dans l’œil. Le sang s’accumule sous la conjonctive, la fine membrane de tissu recouvrant le globe oculaire et la surface interne de la paupière. La cause de l’hémorragie sous-conjonctive n’est pas toujours apparente. Certaines causes communes incluent toux violente, éternuement puissant, vomissement, blessure de l’œil ou soulever des poids lourds.

Les facteurs de risque d’avoir une hémorragie sous-conjonctive incluent le diabète, l’hypertension, les médicaments anticoagulants et les troubles de coagulation sanguine. Malgré son apparence alarmante, une hémorragie sous-conjonctive n’est pas habituellement accompagnée d’un changement de vision, de décharges ou de douleurs oculaires. Ce trouble est bénin et le corps réabsorbera le sang en quelques semaines. Il n’y a pas de complications connues de cette affection.

Pink Eye

3. Blépharite

La blépharite est une inflammation des paupières. C’est souvent une condition chronique qui implique la partie des paupières où les cils poussent. Cette condition affecte habituellement les deux paupières. Cliniquement, il existe deux formes de blépharites : antérieure et postérieur. La blépharite antérieure affecte l’avant de la paupière où les cils poussent. La blépharite postérieure survient lorsque les glandes sébacées situées à la base des cils deviennent obstruées.

La blépharite peut être causée par plusieurs maladies et conditions comme les pellicules du cuir chevelu et des sourcils, une infection bactérienne, la rosacée (une maladie cutanée caractérisée par une rougeur faciale), des allergies et des poux des cils. Les symptômes de la blépharite peuvent inclure larmoiement excessif, yeux rouges, sensations de corps étrangers, croûtes sur les cils, vision décrue, paupières enflées, sensibilité à la lumière, démangeaisons des paupières et perte des cils. Ce peut être une condition frustrante, qui répond habituellement aux compresses chaudes, au nettoyage des marges des paupières et à l’application d’onguents antibiotiques.

eye

4. Sécheresse oculaire

La sécheresse oculaire est une maladie commune aux États-Unis. Elle peut être caractérisée par une réduction de la production des larmes ou la production de larmes de mauvaise qualité. Cette affection est plus commune chez les femmes. Le syndrome de l’œil sec peut enflammer et irriter les vaisseaux sanguins à la surface de l’œil, entraînant une rougeur dans les yeux. D’autres symptômes de la sécheresse oculaire peuvent inclure brûlure, sensation de corps étranger, vision brouillée, mucus filandreux, fatigue oculaire et sensibilité à la lumière.

Un nombre de facteurs peut augmenter le risque de développer de la sécheresse oculaire : vieillissement, genre féminin, carence en vitamine A, port de lentilles de contact, tabagisme, utilisation de l’ordinateur et certains médicaments (antihistaminiques, antidépresseurs et certains médicaments pour la tension). La sécheresse oculaire est associée à des maladies comme le syndrome de Sjogren, le diabète, le lupus et la polyarthrite rhumatoïde. Les options de traitement efficace du syndrome de l’œil sec incluent les cyclosporines (Restasis, un agent anti-inflammatoire), les larmes artificielles ou des bouchons pour bloquer les trous de drainage aux coins des yeux.

Eye

5. Orgelets

Les orgelets sont des bosses rouges et douloureuses proches du bord de la paupière. Un orgelet est causé par une infection bactérienne et est une bosse remplie de pus qui ressemble à un bouton ou un furoncle. D’autres symptômes de cette affection peuvent inclure rougeur des yeux, douleur aux paupières, gonflement des paupières, vision floue, et larmoiement excessif. Les bactéries à staphylocoques causent la majorité des infections responsables des orgelets.

Les orgelets sont plus communs chez les adultes que les enfants. Les individus souffrant de blépharite, de dysfonction des glandes de Meibomius ou de rosacée (une maladie cutanée caractérisée par une rougeur faciale) sont à risque accru de développer des orgelets. Les glandes de Meibomius sécrètent des corps gras qui lubrifient les yeux. La plupart des orgelets ne nécessitent pas de traitement spécifique et guérissent spontanément en quelques semaines. Si un orgelet requiert un traitement, les gommages des paupières, compresses chaudes et onguents antibiotiques sont habituellement efficaces.

swollen eye lid

6. Glaucome à angle fermé

Le glaucome est une affection oculaire caractérisée par une pression accrue dans la chambre antérieure de l’œil. Les deux catégories principales de glaucomes sont à angle ouvert ou à angle fermé. Le glaucome à angle ouvert est la forme la plus courante de glaucome, dans 90 % des cas. Le glaucome à angle fermé est bien moins courant. S’il n’est pas traité ou contrôlé, le glaucome peut entraîner une perte de la vision périphérique et au final la cécité. Le glaucome est la seconde cause principale de cécité aux USA.

Le glaucome à angle fermé peut être primaire ou secondaire. Il peut également être décrit comme aigu ou chronique. Les facteurs de risque de cette affection incluent le vieillissement, la clairvoyance, le genre féminin et la descendance asiatique ou native d’Alaska. Les symptômes du glaucome à angle fermé aigu incluent yeux rouges, douleurs oculaires, maux de tête, perte de vision, halos autour des lumières, vision floue, nausée, vomissement et pupilles dilatées. Ces symptômes signalent une urgence médicale. Le traitement définitif de la maladie est une iridectomie au laser, qui implique une incision de l’iris au laser pour réduire la pression dans l’œil.

eye exam

7. Uvéite

L’uvéite est une inflammation de l’uvée, la couche moyenne de l’œil. L’uvéite peut être classée comme antérieure (avant de l’œil), intermédiaire (milieu de l’œil), postérieure (arrière de l’œil) ou de panuvéite (toutes les parties de l’œil). Elle peut toucher un seul ou les deux yeux. Une cause spécifique ne peut pas être déterminée dans la moitié des cas d’uvéite. Les maladies auto-immunes et les infections peuvent causer le reste des cas de cette affection.

Les signes et symptômes de l’uvéite peuvent inclure rougeurs et douleurs oculaires, sensibilités à la lumière, corps flottants (taches sombres et flottantes dans le champ de vision) et vision trouble. Le but du traitement est de réduire l’inflammation dans l’œil. En fonction de la cause, l’uvéite peut être traitée par des stéroïdes, des antibiotiques, des antiviraux, ou des médicaments pour réprimer le système immunitaire. Les complications potentielles de l’uvéite incluent cataracte (opacification du cristallin de l’œil), détachement de la rétine (urgence médicale) et cécité.

senior eye exam

8. Abrasion de la cornée

Une abrasion de la cornée est une égratignure sur la cornée de l’œil. C’est l’une des blessures oculaires les plus communes. La cornée est la couche transparente située à l’avant de l’œil et recouvrant l’iris (la partie colorée de l’œil) et la pupille (le cercle noir au milieu de l’œil). L’abrasion est généralement limitée aux couches les plus superficielles de la cornée.

Les causes possibles de l’abrasion de la cornée peuvent inclure blessure, port excessif de lentilles de contact, corps étrangers soufflés dans l’œil et ne pas protéger les yeux durant une opération sous anesthésie générale. Les symptômes de l’abrasion de la cornée peuvent inclure rougeurs et douleurs oculaires, sensation de corps étrangers, larmoiements excessifs, sensibilité à la lumière et vision floue. Les complications sont rares, et la plupart des abrasions mineures guérissent en 24 à 48 heures. La recherche n’a pas montré de bienfaits à mettre un patch sur l’œil affecté.

Eye

9. Kératite

La kératite est une inflammation de la cornée, la couche transparente située à l’avant de l’œil et recouvrant l’iris et la pupille. Elle réfracte la lumière et la concentre vers la rétine, le tissu sensible à la lumière situé à l’arrière de l’œil. La kératite peut être infectieuse ou pas. L’infection est la cause la plus fréquente de la kératite. Les facteurs de risque du développement de la kératite incluent le port de lentilles de contact, immunité réduite, vivre dans un climat chaud, utiliser des gouttes oculaires aux stéroïdes et une blessure de l’œil.

Les symptômes de la kératite peuvent inclure rougeurs et douleurs oculaires, larmoiement excessifs, vision brouillée et sensibilité à la lumière. Le traitement dépend de la cause de la kératite. Les kératites infectieuses requièrent généralement un traitement aux agents antibiotiques, antiviraux ou antifongiques. Les gouttes oculaires aux stéroïdes peuvent être utilisées à court terme pour réduire l’inflammation et limiter les cicatrices sur la cornée. Les complications de la kératite peuvent inclure des ulcères et cicatrices sur la cornée et peuvent mener à une vision réduite voire une cécité.

Contact Lens

10. Conjonctivite allergique

La conjonctivite allergique est une inflammation de la conjonctive (la fine membrane de tissu recouvrant le globe oculaire et l’intérieure de la paupière) due à des allergènes. Les allergènes aériens communs incluent la poussière, le pollen, l’herbe, les mauvaises herbes, les squames d’animaux (minuscules morceaux de peau perdus par les animaux) et spores de moisissures. La conjonctivite allergique est assez courante et affecte environ 20 % de la population aux USA. Il y a deux types de conjonctivites allergiques : aigües (saisonnière) et chroniques (toute l’année).

Les symptômes de la conjonctivite allergique peuvent inclure des yeux rouges, larmoiements, qui chatouillent ou qui brûlent. Ceux-ci peuvent être soulagés par la prise d’antihistaminiques, le même médicament qui traite la rhinite allergique (rhume des foins). L’histamine est produite par les mastocytes. Le meilleur traitement est l’évitement des déclencheurs connus. La conjonctivite allergique peut être traitée par de nombreux médicaments tels que les antihistaminiques topiques, les stabilisateurs de mastocytes, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les stéroïdes. Le pronostic est excellent pour cette condition, il n’y a pas de complications sérieuses.

allergies

11. Ptérygion

Un ptérygion est une excroissance qui se développe sur la conjonctive (la fine membrane de tissue recouvrant le globe oculaire et la surface interne de la paupière). Le ptérygion peut survenir dans un seul ou les deux yeux et varie en taille de petit à très grand. L’excroissance est bénigne (non cancéreuse) et peut parfois s’étendre à la cornée (la partie claire de l’œil qui recouvre l’iris et la pupille).

Les symptômes du ptérygion peuvent inclure rougeurs oculaires, gonflement, démangeaisons et vision brouillée. Les facteurs de risque du développement de cette affection peuvent inclure une exposition accrue aux rayons UV et une occupation qui requiert des activités en plein air. Le ptérygion affecte plus souvent les hommes que les femmes (rapport 2 : 1). Un ptérygion ne requiert habituellement pas de traitement sauf s’il obstrue la vision ou est extrêmement inconfortable. Le traitement peut inclure des larmes artificielles, des onguents topiques, des gouttes stéroïdes occasionnelles et à court terme et une ablation chirurgicale si nécessaire.

drops

12. Algie vasculaire de la face

Les algies vasculaires de la face sont des migraines extrêmement douloureuses qui surviennent en cycles groupés suivis de périodes sans migraines. Les algies vasculaires de la face peuvent être classées comme épisodiques ou chroniques. La cause exacte des algies vasculaires de la face est inconnue, mais les chercheurs ont observé une dilatation des vaisseaux sanguins vers le cerveau et le visage. Les facteurs de risque des algies vasculaires de la face peuvent inclure le genre masculin, l’âge supérieur à 30 ans et la consommation excessive d’alcool.

Le symptôme principal de l’algie vasculaire de la face est un mal de tête d’un seul côté, souvent accompagné de rougeur oculaire, de larmoiement excessif, de congestion nasale, de nez qui coule, de pupille contractée, d’affaissement de la paupière supérieure, de transpiration du visage et du gonflement de la paupière. Tous ces symptômes accompagnateurs surviennent habituellement du même côté que le mal de tête. Le traitement des algies vasculaires de la face aigües comprend de respirer de l’oxygène médical à 100 %, le sumatripan (Imitrex) administré dans le nez ou l’injection de dihydroergotamine (DHE). Les médicaments de prévention peuvent également être utilisés pour traiter les algies vasculaires de la face.

Headaches and Migraines

Share This Article

X