Signes et symptômes d’une crise de la vésicule biliaire

Les lithiases biliaires sont vraiment effrayantes ! Elles sont souvent confondues avec des crises cardiaques. Quand la vésicule biliaire ne fonctionne pas correctement, cet organe du système digestif ne peut participer au processus digestif (en stockant la bile du foie et en l’excrétant dans l’intestin grêle lors de la digestion des aliments). Il en résulte la formation de calculs biliaires qui bloquent les canaux biliaires, avec la bile qui remonte dans la vésicule biliaire et cause des inflammations douloureuses ou une infection appelée cholécystite.

Une lithiase biliaire peut survenir de façon soudaine et durer de quelques minutes à quelques heures, nécessitant une hospitalisation. Rester calme et reconnaître les signes peut être important pour votre santé et votre capacité à faire face à une attaque.

Intéressons-nous aux 20 signes et symptômes d’une crise de la vésicule biliaire…

Vous craignez de souffrir d’un problème de la vésicule biliaire ? Essayez le nettoyage de la vésicule biliaire de Dr. Berg – un bestseller Amazon avec une note de 4,5+ étoiles et plus de 1 150 avis de consommateurs (en tant qu’associé Amazon, ce site se rémunère sur les achats éligibles).

1. Douleurs à l’estomac

La vésicule biliaire est un petit sac, ou compartiment de stockage, pour la bile, qui est produite par le foie. La vésicule biliaire émet de la bile dans l’intestin grêle via un conduit appelé canal cystique. L’ensemble de ce processus permet la décomposition des aliments (à savoir les aliments gras). Nous prêtons rarement beaucoup d’attention à notre vésicule biliaire, à moins que le flux biliaire ne ralentisse ou ne se bloque, ce qui peut être très douloureux.

L’un des symptômes les plus courants et les plus visibles des calculs biliaires est la douleur qui va commencer par se manifester dans la partie supérieure droite de l’estomac, sous les côtes. Cette douleur au ventre va irradier vers l’extérieur, se déplaçant progressivement vers le centre du ventre ou le haut du dos. Les crises de calculs biliaires accompagnées de douleurs de cette nature durent généralement 15 minutes, mais de nombreux patients témoignent d’’une douleur continue ou persistante qui peut durer des heures et même les réveiller dans leur sommeil.

2. Indigestion

Des plaintes de gazs, nausées et d’inconfort abdominal après les repas font partie des symptômes les plus courants, mais ils peuvent être vagues et difficiles à distinguer de plaintes similaires chez des patients ne souffrant pas d’une maladie de la vésicule biliaire. Il est logique que la vésicule biliaire puisse affecter la digestion lorsque l’on sait qu’elle joue un rôle actif dans ce processus, en permettant aux nutriments lipo-solubles (comme les vitamines A, D, E et K) et aux graisses émulsionnées de passer à travers la muqueuse intestinale et entrer dans la circulation sanguine.

Lorsque cela se produit, le patient peut expérimenter des symptômes de douleur biliaire ou des coliques, qui peuvent causer une douleur saisissante constante (comme des brûlures d’estomac) dans l’abdomen supérieur droit, près de la cage thoracique. De plus, comme les brûlures d’estomac, les coliques peuvent irradier vers le haut du dos et derrière le sternum, causant douleur, pression et inconfort.

3. Vomissements

La douleur liée à la vésicule biliaire peut également provoquer des nausées et vomissements, en particulier après les repas. Cela peut aider à soulager le patient de la pression causée par les gazs et de sa douleur à l’estomac. Cependant, elle peut s’accompagner de fièvre et de nausée sévère, allant jusqu’à provoquer des vomissements. Cette douleur est appelée douleur biliaire ou colique, et peut durer pendant plusieurs heures suite à un repas.

La colique biliaire peut se produire en position allongée, durant la nuit lorsque vous dormez, ou même en journée, mais elle sera typiquement provoquée par la consommation d’un repas important ou particulièrement gras. Nous avons déjà établi que la vésicule biliaire joue un rôle important dans la digestion (en particulier celle des graisses), ce qui explique qu’elle se manifeste juste après un repas conséquent ou riche.

4. Perte d’appétit

La perte d’appétit va généralement s’aggraver à mesure que la douleur biliaire s’intensifie. Si la nausée se manifeste principalement après les repas, le patient peut vouloir éviter de manger par peur de la douleur et de l’inconfort. À mesure que l’inflammation ou l’infection de la vésicule biliaire s’aggrave, un calcul biliaire peut bloquer complètement les voies biliaires et rendre la digestion très douloureuse.

La douleur associée à la vésicule biliaire survient généralement lorsque les voies biliaires sont obstruées. Lorsque cela se produit, la bile (un liquide composé de déchets appelé bilirubine) est contrainte de s’accumuler dans le foie, en particulier chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Si vous manquez d’appétit en raison de nausées et de problèmes d’indigestion, vous devez en parler avec votre médecin. Un simple test sanguin peut détecter une augmentation de la bilirubine, des enzymes hépatiques et des taux de phosphate alcalin, qui sont tous les signes d’un blocage.

5. Jaunisse

Encore une fois, si un calcul biliaire se loge à l’intérieur de ou bloque un canal biliaire, la substance restera dans votre corps et votre circulation sanguine, donnant à  votre peau et au blanc de vos yeux une teinte jaunâtre (une condition connue sous le nom de jaunisse). Comme mentionné plus haut, la bile (composée principalement de déchets, y compris la bilirubine, le cholestérol et les sels biliaires) est produite par le foie afin de décomposer les aliments lors de la digestion qui suit un repas.

Cependant, la bile peut ne pas être libérée dans l’intestin grêle pour faciliter la digestion suite à la formation d’un calcul biliaire. Lorsque les voies biliaires sont obstruées, la bile n’a nulle part où aller, elle va donc s’accumuler dans le foie. L’accumulation de bile entraînera une augmentation des taux de bilirubine (soit de déchets) dans le sang et une jaunisse (ou un jaunissement de la peau).

6. Changements de l’urine

Les calculs biliaires sont de petits calculs composés principalement d’un mélange de cholestérol, de pigment biliaire et de sels de calcium. S’ils se forment dans la vésicule biliaire, le pigment biliaire peut modifier la couleur de l’urine, qui va prendre une teinte brune foncée ou jaune. Cependant, certains patients peuvent observer une urine de couleur brun foncé ou même marron (très différente d’une couleur saine plus proche du jaune paille), indiquant une déshydratation.

Lorsqu’il y a un excès de déchets dans le corps, comme c’est le cas lorsque des calculs biliaires se sont formés, cela peut indiquer qu’un canal biliaire est obstrué. Cela va provoquer une accumulation de déchets potentiellement dangereux qui vont circuler dans le corps. Une urine foncée ou décolorée peut indiquer des problèmes de vésicule biliaire ainsi qu’une possible déshydratation. Cependant, une urine contenant des traces de sang accompagne généralement des lésions rénales.

7. Darrhée

Des mouvements intestinaux explosifs et fréquents (jusqu’à 4 fois par jour) peuvent survenir lors de crises de calculs biliaires, généralement accompagnées de douleurs qui ont tendance à venir par vague. De plus, la douleur associée à ces conditions peut être ressentie sur tout le ventre et non dans une seule zone. Par exemple, vous pourriez ressentir une douleur irradiante dans l’abdomen, le sternum (notamment sous la forme des brûlures d’estomac) et dans le bas du dos en raison d’une crise de calculs biliaires.

De plus, les selles peuvent devenir claires ou crayeuses. Elles peuvent également être plus légères et fl

otter ou même devenir plus molles. La diarrhée est également un symptôme courant d’une bile insuffisante (ce qui peut indiquer un blocage). Si vos selles sont trop fréquentes (plus de 10 fois par jour), parlez-en à votre médecin et pour vérifier si vous ne souffrez pas de calculs biliaires.

8. Changements dans les selles

Lorsque les calculs biliaires – une combinaison douloureuse de bile, de cholestérol et de bilirubine durcie – grossissent et obstruent les voies biliaires, qui aident normalement à transporter la bile vers les intestins afin qu’elle puisse être éliminée, la couleur des selles peut devenir pâle ou argileuse. Lorsque les selles deviennent explosives, lâches, flottent ou sont soudainement beaucoup plus fréquentes (jusqu’à 10 fois par jour), cela indique généralement un problème de santé et pourrait caractériser une attaque de calculs biliaires.

En cas de blocage des voies biliaires (provoqué par des calculs biliaires), les selles prennent généralement une couleur claire ou crayeuse. La consistance des selles peut également être plus légère et lâche. La diarrhée est également courante et peut causer une déshydratation si le liquide perdu n’est pas reconstitué par l’organisme.

9. Fièvre

Si un patient atteint de calculs biliaires ou sujet aux attaques de la vésicule biliaire souffre également de fièvre et de frissons, cela est généralement le signe d’une infection des voies biliaires. Selon des chercheurs du centre médical de l’Université du Maryland, environ un tiers des personnes souffrant de calculs biliaires ressentent également de la fièvre et des frissons.

Cependant, gardez à l’esprit que la fièvre ne sera pas forcément le résultat de colique biliaire (ou d’un blocage des voies biliaires). Des fièvres plus sévères se produiront en cas d’une cholécystite aiguë, qui peut être causée par des nausées et des vomissements. Les patients qui présentent ce type de symptômes devraient consulter immédiatement un médecin. La cholécystite aiguë (ou inflammation de la vésicule biliaire) est une maladie potentiellement mortelle qui peut entraîner une gangrène ou une perforation de la vésicule biliaire si elle n’est pas traitée rapidement.

10. Douleur dans la poitrine

Le plus souvent, la crise de la vésicule biliaire est confondue avec une crise cardiaque. Cela peut se produire si un blocage ou une infection affecte la vésicule biliaire ou le canal biliaire, car l’acide est piégé dans l’estomac et poussé dans la poitrine, entraînant une douleur qui peut rappeler celle d’une crise cardiaque. Même si une douleur thoracique peut effectivement être le premier signe d’une crise cardiaque, si elle se manifeste après un repas copieux ou riche, votre douleur thoracique peut être davantage le symptôme d’une attaque de la vésicule biliaire.

Les brûlures d’estomac sont un autre symptôme courant des problèmes de vésicule biliaire, notamment lorsqu’elles surviennent après avoir mangé, en position allongée (en particulier après avoir mangé) ou lorsque vous vous penchez, ce qui exercera une pression sur l’abdomen et la poitrine. Les brûlures d’estomac liées à une maladie de la vésicule biliaire se manifestent généralement sous la forme d’une sensation de brûlure dans la poitrine qui irradie vers le haut de l’abdomen et du cou.

11. Douleur entre les omoplates

L’un des symptômes les plus courants d’une attaque de la vésicule biliaire est la douleur. Cette douleur se produit typiquement dans l’abdomen ou la poitrine, comme nous venons de le voir, mais elle peut irradier dans le reste de l’organisme, le plus souvent dans le haut du dos et entre les omoplates.

Elle va généralement affecter l’omoplate de l’épaule droite, et peut se diffuser dans toute la zone des épaules. Cela s’explique car, tandis que la vésicule biliaire elle-même n’est pas sujette à la douleur, les nerfs dans cet organe s’étendent également aux muscles du dos (en particulier dans la zone autour de l’omoplate droite).

12. Sensation anormale de satiété

La vésicule biliaire joue un rôle très important dans le processus digestif, ce qui explique que lorsqu’elle ne fonctionne pas correctement – souvent parce que les voies biliaires sont obstruées par des calculs – la nourriture ne se déplace pas dans le corps comme elle le devrait. Cela peut provoquer une sensation de satiété anormale pendant une période prolongée, même après avoir consommé un petit repas.

Feeling full. bloated

13. Ballonnements

Etant donné que votre digestion a été considérablement ralentie, la nourriture ingérée va rester dans votre estomac plus longtemps que d’habitude. Vous pouvez donc ressentir des ballonnements, un moyen pour votre organisme de se soulager en rotant ou en éructant.

14. Vertiges

Bien que ce ne soit pas un symptôme courant, certaines personnes souffrant de problèmes de la vésicule biliaire peuvent également ressentir des vertiges. Il y a plusieurs raisons à cela. La première est qu’une infection de la vésicule biliaire peut s’être propagée dans la circulation sanguine, ce qui va provoquer un état de choc et une chute spectaculaire de la pression artérielle. Cette diminution de la pression artérielle peut provoquer des étourdissements, ainsi que de la confusion, des vertiges et des évanouissements.

Une autre raison pouvant expliquer ces vertiges en cas de maladie de la vésicule biliaire est provoquée par ce que l’on appelle le nerf vague. Ce dernier aide à réguler la pression artérielle et est stimulé par une attaque de la vésicule biliaire, ce qui provoque une baisse de la pression artérielle, et donc des étourdissements.

15. Constipation

Comme on l’a vu précédemment, les calculs biliaires peuvent provoquer une diarrhée, qui se produira en raison d’une insuffisance de bile provoquée par l’obstruction des voies biliaires. Mais une mauvaise circulation de la bile peut également causer le problème inverse, c’est à dire une constipation, car elle ralentit les contractions musculaires le long du système digestif, contractions nécessaires pour faire circuler les aliments dans le corps.

EverydayHealth.com indique que la constipation peut également se manifester “ comme une complication des calculs biliaire s», par exemple l’iléus biliaire, qui, selon notre source, est « un événement assez rare dans lequel un gros calcul biliaire passe de la vésicule biliaire vers l’intestin et bloque le flux de nourriture digérée de l’intestin grêle vers le côlon (gros intestin).”

16. Maux de tête

Les maux de tête peuvent être causés par différents facteurs, comme le stress ou le manque de sommeil. Les personnes qui en souffrent ne pensent donc probablement pas qu’ils sont la cause d’un problème de  vésicule biliaire, même si cela peut être effectivement le cas.

DrJockers.com explique que la congestion de la vésicule biliaire, due à l’obstruction des voies biliaires provoquée par les calculs, peut provoquer un stress dans tout le corps ainsi qu’une inflammation de l’intestin. « Ces deux mécanismes peuvent augmenter la tension dans l’approvisionnement en sang autour du crâne et du cerveau et entraîner des maux de tête et des migraines. » Une technique assez simple pour savoir si votre mal de tête est le résultat d’une attaque de la vésicule biliaire est de déterminer si la douleur provient de la zone au-dessus de vos yeux, en particulier au-dessus de l’œil droit. ”

17. Facteurs de risque

Certains facteurs de risque peuvent augmenter les chances que vous développiez des calculs biliaires. Cette condition est, en effet, plus commune chez les femmes, les personnes de plus de 40 ans, et ceux ayant des antécédents de calculs biliaires dans leur famille. Les natifs américains ainsi que les américains d’origine mexicaine présentent également des risques plus élevés de souffrir de crises de la vésicule biliaire.

Bien sûr, il est aussi possible de développer une attaque de la vésicule biliaire sans tomber dans l’un de ces groupes. Il existe d’ailleurs des facteurs de risque qui sont dans ou hors de votre contrôle. Développer des calculs biliaires peut être lié à votre style de vie, ou à une condition médicale sous-jacente, parmi lesquelles on peut citer :

  • La grossesse
  • L’absence d’activité physique
  • Un régime riche en graisse, en cholestérol ou pauvre en fibres
  • Le diabète
  • Certaines maladies sanguines
  • Une soudaine perte de poids
  • Les traitements à base d’oestrogène
  • Une maladie du foie

18. Possibles complications

Si vous ne traitez pas vos calculs biliaires, vous pourriez développer un certain nombre de complications, parmi lesquelles l’inflammation de la vésicule biliaire, le blocage du canal cholédoque ou du canal pancréatique. Vous présenterez également un risque élevé de développer un cancer de la vésicule biliaire, notamment si vous avez des antécédents de calculs biliaires, bien que ce type de cancer soit plus rare que d’autres.

19. Prévenir une crise de la vésicule biliaire

Vous pouvez adopter un mode de vie plus sain afin d’éviter les problèmes de vésicule biliaire. La chose la plus simple à faire est d’ajuster votre alimentation. Mayo Clinic suggère de manger des aliments riches en fibres tels que des fruits, des légumes et des céréales complètes. Vous devriez également essayer de prendre vos repas à la même heure chaque jour et de maintenir votre poids de forme.

20.  Quand consulter un médecin

Les personnes présentant des symptômes d’attaque de la vésicule biliaire doivent consulter leur médecin. Si vous ressentez des douleurs abdominales qui persistent même  après plusieurs heures, il est possible que vous ayez des calculs biliaires, en particulier si elles s’accompagnent  d’autres symptômes. Assurez-vous de consulter un médecin si vous avez des nausées, des vomissements, de la fièvre, des frissons ou d’autres symptômes énumérés dans cet article et se manifestant en plus des douleurs abdominales.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X