Système Hépatique FRA

10 Symptomes Communs de la Steatose Hepatique Non Alcoolique

Une steatose hepatique non alcoolique n’est pas dommageable pour le corps de son propre chef. Cependant, l’accumulation de tissu adipeux excessif peut conduire à de graves dommages au foie, y compris l’inflammation et la cicatrisation (fibrose) qui peut alterer de manière considérable les fonctions hépatiques.

Un foie gras se produit lorsque vous prenez un surplus de matières grasses et de calories que votre foie ne peut traiter. En conséquence, les graisses simples s’accumulent dans les cellules du foie, ce qui rend le foie sujet à des dommages. La raison la plus commune pour le développement de la stéatose hépatique est le diabète et l’obésité. En effet, l’obésité augmente le risque de stéatose d’environ 75%. Bien qu’un régime alimentaire et le gain de poids soient les principaux coupables, le diabète (résistance à l’insuline), l’hyperlipidémie (taux de lipides élevé dans le sang), et l’abus d’alcool (90 à 100% des buveurs souffrent d’ un foie gras) sont également des facteurs de risque considérable.

Voici les dix symptômes les plus communs de maladie du foie gras …

1. Fatigue

Si un organe de notre corps devient dysfonctionnel – dans ce cas, le foie – le corps va essayer de se protéger et de compenser en pompant l’excès de sang à l’organe , ce qui conduit souvent à la faiblesse inexpliquée , confusion, troubles du jugement , des difficultés de concentration, pertes graves d’énergie, et une soudaine incapacité à participer à des activités sociales.

2. Obésité centrale

L’excès de poids augmente le risque de maladie du foie gras de 75%. En outre, les personnes les plus à risque de cette maladie sont des personnes d’âge moyen. Cela signifie que si vous êtes en surpoids et que vous êtes dans votre quarantaine, il est dans votre intérêt d’adopter un régime alimentaire plus sain et faire de l’exercice régulier dans l’effort de vous débarrasser de ces indésirables cellules graisseuses.

3. L’hérédité

L’hérédité, quelque chose qui se transmet de parent à l’enfant, est souvent un indicateur primaire de futurs problèmes de santé. Par exemple, si un parent ou grand-parent biologique a été affecté par une maladie, les enfants et les petits-enfants de cette personne peuvent également être frappés de la même maladie. Dans le cas d’une maladie du foie, l’individu peut être sujet à l’obésité ou à l’alcoolisme, ou être né avec de faibles niveaux d’enzymes hépatiques qui sont impliqués dans le métabolisme des graisses et de l’alcool.

4. Jaunisse

La jaunisse, une maladie qui se manifeste par un jaunissement de la peau et du blanc des yeux et des muqueuses est un signe commun de la maladie du foie. Dans ce cas-ci, la jaunisse se développe lorsque le flux de la bile du foie est bloqué, et se manifeste par des démangeaisons, de minuscules bosses jaunes autour des paupières et sur la surface de la peau.

5. Couleur de l’urine

Souvent, si la jaunisse (jaunissement de la peau et du blanc des yeux) se développe, vous remarquerez aussi des changements dans la couleur de votre urine, qui apparaîtra sombre. Lorsque vous déféquez, vous pouvez également remarquer les différences avec les selles qui deviennent blanchâtres ou de couleur argile, et en produisant une odeur très fétide.

6. Changements de peau

En plus des changements de peau dus à la jaunisse, vous pouvez remarquer une décoloration de peau inégale dans la région du cou (en raison de gonflement des ganglions) et sous les bras, ce qui marque le début d’une insuffisance hépatique. D’autres modifications supplémentaires de la peau peuvent se présenter sous forme de rupture des vaisseaux sanguins sur le visage ou les veines de la poitrine, le dos et les épaules. Les mains peuvent également être affectées, avec des palmes qui deviennent rouges, les ongles qui blanchissent et les extrémités des doigts qui grossissent.

7. Douleurs abdominales

Les douleurs abdominales peuvent indiquer une maladie du foie ou une insuffisance hépatique. Vous ferez l’expérience de l’inconfort dans le centre ou la partie supérieure droite de l’abdomen, ce qui peut indiquer une hémorragie interne. Cela peut causer des vomissements de sang provenant du tractus gastro-intestinal, et vous pouvez également remarquer du sang dans vos selles.

8. Pas de symptômes

Le foie gras est souvent un tueur-lent car cette maladie peut ne pas démontrer de symptômes, en particulier dès les premiers stages. Cependant, si la maladie progresse au fil des années, sans signes ni symptômes ou complications alors que la graisse continue de s’accumuler, le foie deviendra enflammé et la cicatrisation se produira à la surface de l’organe. Finalement, une stéatose hépatique non traitée peut conduire à une insuffisance hépatique.

9. Abdomen engorgé

Un abdomen engorgé (une condition appelée ascite) qui est due à la rétention d’eau dans l’abdomen et le foie, se produira avec le développement d’une insuffisance hépatique. Les ascites conduisent à un abdomen serré engorgé et un nombril qui semble poussé vers l’avant en raison de la rétention d’eau. Cette rétention d’eau peut également provoquer des troubles respiratoires dus à une forte pression sur les organes internes.

10. Atrophie musculaire

Les personnes atteintes de maladie hépatique avancée développent souvent une atrophie musculaire, ou une autre affection associée appelée la maladie de Dupuytren, dans laquelle les tendons des mains rétrécissent, les doigts se courbent et la personne affectée expérimente des tremblements musculaires incontrôlés.

X