Santé FRA

10 Symptômes Communs de la Goutte

La goutte est une affection douloureuse qui voit une résurgence des personnes atteintes. Cette affection se présente sous forme d’arthrite localisée, souvent appelée arthrite goutteuse. La goutte peut affecter n’importe qui, mais est plus fréquemment observées chez les personnes de plus de 30 ans. Elle est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes.

Les causes de la goutte sont principalement liées à l’alimentation. La condition est causée par des niveaux élevés d’acide urique dans le corps. L’acide urique s’accumule dans les articulations et cause ainsi beaucoup de douleur. Bien que la plupart des personnes souffrant de goutte ont une condition appelée hyperuricémie (niveaux anormalement élevés d’acide urique) ; toutes les personnes atteintes d’hyperuricemie ne souffrent pas nécessairement de la goutte.

Les éléments principaux susceptibles de déclencher une crise de goutte sont principalement liés à l’alimentation. La déshydratation est une des principales causes des douleurs causées par la goutte. Certaines boissons peuvent également déclencher des épisodes de goutte. Le café, le thé et l’alcool en sont de bons exemples. Les médicaments (tels que les diurétiques utilisés pour traiter l’hypertension artérielle) peuvent également jouer un rôle dans les attaques de goutte.

Les symptômes de la goutte peuvent être similaires à d’autres formes d’arthrite. Voici 10 des symptômes les plus communs de la goutte. Si vous souffrez de l’un ou plusieurs de ces symptômes, parlez- en immédiatement à votre médecin.

1. Douleur dans l’orteil

Dans 90% des cas, la goutte se présente sous forme de douleur sévère localisée au gros orteil. Ce symptôme, lorsqu’il est combiné a un diagnostic de goutte, est appelé podagre. Dans cette condition, l’acide urique s’accumule dans l’articulation du gros orteil. Le résultat est un orteil incroyablement douloureux, qui rend la marche difficile pour quelques heures ou quelques jours.

2. Sensibilité

Une fois l’attaque initiale commencée, la zone affectée devient sensible au toucher. Cela peut être directement présent à la source de l’articulation touchée, ou encore de nouvelles douleurs peuvent se développer qui radient vers d’autres parties du corps. Si votre orteil est affecté, votre pied entier pourrait devenir sensible au toucher, de la cheville au genou. Cette sensibilité durera jusqu’à ce que l’inflammation soit traitée.

3. Enflure et œdèmes

Vu que vos articulations sont affectées par l’accumulation d’acide urique, votre corps peut réagir en initiant une réponse inflammatoire massive. Ainsi, la zone autour de l’articulation peut devenir enflée. Le gonflement peut également s’étendre au-delà de la zone touchée et progresser vers l’ensemble du membre (toute la jambe par exemple). Si votre gros orteil souffre de goutte, le pied et la jambe peuvent devenir enflés et douloureux. Toucher les zones enflées peut être très douloureux, mais des compresses froides s’avèrent bien utiles.

4. Attaques soudaines de douleur

Si vous souffrez de goutte, vous pourriez expérimenter des attaques soudaines de douleur extrême. La douleur est tellement intense qu’elle pourrait momentanément vous paralyser l’orteil. Dans ces cas-là, la marche est certainement hors de question. Même ceux qui ont l’habitude de marcher à pied éprouvent des douleurs aussitôt que leur pied se décolle du plancher. La seule solution est le repos et l’usage de médicaments.

5. Douleurs nocturnes

La douleur de la goutte s’exacerbe généralement au milieu de la nuit. Au moment de vous coucher vous vous sentez bien, mais très vite vous vous réveillez au milieu de la nuit car cette douleur d’orteil est insupportable. La douleur pourrait diminuer au beau matin, mais sans intervention médicale il est fort probable que vous soyez alité pendant quelques jours.

6. Rougeur

Lorsqu’une réaction inflammatoire est en cours, la région affectée peut développer une teinte rouge. De plus, l’enflure de la surface rend cette apparence rougeâtre encore plus évidente. Dans les cas aigus, la peau peut même tourner pourpre. Si possible, le repos, l’usage de glaçons et une hydratation continue sont les meilleures interventions possibles en premiers soins. Assurez-vous de vous hydrater pour diluer la concentration d’acide urique.

7. Calculs rénaux

La goutte peut être une condition incroyablement douloureuse, mais elle pourrait conduire à un symptôme aussi douloureux. L’acide urique accumulé en excès peut non seulement se faire recueillir par les articulations, ou alors se frayer un chemin vers les voies urinaires. Là, se forme ce qu’on appelle les calculs rénaux. Les symptômes de calculs rénaux incluent mais ne sont pas limités à une miction douloureuse et peut-être sanglante, des douleurs abdominales et des maux de dos. La douleur peut être très sévère.

8. Acide urique dans d’autres parties du corps

Si vous souffrez d‘hyperuricémie, l’acide urique peut s’accumuler dans plus d’un organe. Dans le cadre de la goutte, l’accumulation d’acide urique a lieu dans les articulations. L’acide peut également former des nodules durs dans les lobes des oreilles, des coudes, des mains et des chevilles. Ce type d’accumulation est appelé tophus. Votre médecin peut prélever des échantillons de la matière à cristaux trouvés à l’intérieur de ces formations. Une biopsie des nodules peut aider à confirmer un diagnostic de goutte.

9. Fièvre

La goutte peut commencer à affecter une seule articulation et progresser vers d’autres. Chez les personnes atteintes de cette condition appelée goutte poly articulaire ; la fièvre est un symptôme commun. La fièvre est généralement de faible intensité et est causée par le processus d’inflammation qui prend place. D’autres symptômes qui vont de pair avec la fièvre sont les nausées, la fatigue et malaise.

10. Desquamation de la peau

Un effet secondaire malheureux de l’enflure associée à la goutte est le dommage de la peau autour de la zone touchée. L’inflammation et l’enflure étirent la peau, ce qui cause des démangeaisons et douleurs locales. Dans les cas extrêmes, la peau peut s’écailler. Si vous rencontrez des saignements au niveau du site d’une inflammation de la goutte, appliquez immédiatement une lotion topique de premier secours et couvrez la surface d’un bandage. La dernière chose dont vous avez besoin est une infection qui aggraverait sans doute votre état physiologique actuel.

X