Trouble Bipolaire FRA

10 Signes Révélateurs du Trouble Bipolaire : Symptômes de la Mania et de la Dépression

Le trouble bipolaire est un trouble de l’humeur également appelé trouble maniaco-dépressif. Cette maladie est un trouble de l’humeur à caractère psychiatrique. Une personne bipolaire peut expérimenter une dépression profonde entrecoupée d’épisodes de mania qui constituent un tournant complet dans l’humeur.

Il existe 5 classifications des troubles bipolaires. Avec le trouble bipolaire de type I, une personne expérimente des épisodes de mania définis. Avec le trouble bipolaire de type II, une personne expérimente une mania diminuée, appelée hypomanie, couplée à des épisodes de dépression. Avec la cyclothymie, une personne n’expérimente pas d’épisodes dépressifs ou de mania, mais change souvent d’humeur. Avec le cycle rapide, une personne bipolaire expérimente au moins 4 épisodes par an. Ces épisodes peuvent changer d’un jour à l’autre avec les cycles ultra-rapides. Normalement, un individu bipolaire peut seulement passer de dépressif à maniaque une fois par an. Dernièrement, avec le trouble bipolaire non spécifié, une personne ne rentre pas dans une catégorie spécifique, mais expérimente toujours des troubles et symptômes bipolaires.

Les symptômes du trouble bipolaire varient grandement d’une personne à l’autre. Il est important de comprendre que ce trouble est fait de dépression et de mania – sans une de ces conditions, le diagnostic peut être celui d’un trouble de l’humeur très différent.

Voici 10 symptômes communs du trouble bipolaire, classés selon les phases de dépression ou de mania.

1. Dépression : pensées suicidaires

L’un des symptômes les plus sérieux du trouble bipolaire est la possibilité de pensées suicidaires. Durant la phase dépressive, les victimes peuvent se sentir tellement bas, qu’elles peuvent envisager le suicide. Même après le diagnostic et la prise de médicament, les pensées suicidaires peuvent continuer. La médication a parfois des effets secondaires malheureux. Si vous vous sentez suicidaire ou vous inquiétez pour quelqu’un qui pourrait l’être, contactez votre ligne d’assistance de santé mentale locale et cherchez un traitement.

2. Mania : fuite des idées

Durant la phase maniaque du trouble bipolaire, de nombreux individus peuvent expérimenter des pensées qui défilent. Leur esprit est tellement rempli d’idées, d’inspirations et d’émotions qu’ils ont du mal à faire face. Ce symptôme peut transparaitre dans des paroles erratiques. L’individu affecté peut avoir du mal à converser plus de quelques secondes. Les pensées expérimentées peuvent les perturber et des connexions entre idées sans relation peuvent survenir.

3. Dépression : perte d’intérêt envers les activités sociales

Les individus dépressifs peuvent s’isoler socialement en refusant de prendre part à des activités sociales. Leurs activités précédentes peuvent ne plus les intéresser. Cela arrive à cause d’une anxiété ressentie en société ou d’un manque d’énergie pour être social. Prendre part à des activités sociales peut être écrasant pour un individu bipolaire. Malheureusement, éviter les activités sociales isole la victime encore plus, aggravant l’anxiété ressentie en société et alimentant la dépression. Sortir devient une grande activité thérapeutique. Les dépressifs doivent reprendre les activités sociales une à la fois, en repoussant leurs limites du confortable lentement.

4. Mania : gonflement de l’égo

Lors d’épisodes maniaques, un individu bipolaire peut développer un égo surdimensionné. Ceci marque une différence énorme avec les sentiments de haine de soi ressentis durant la phase dépressive. Ces personnes peuvent changer leurs vêtements ou activités pour se vanter en public. Elles peuvent aliéner leurs proches en les dégradant en comparaison à leur égo temporaire. Tandis que l’épisode maniaque se transforme en dépression, leurs actions peuvent causer plus de haine de soi et d’aliénation.

5. Dépression : sentiments de culpabilité

Une personne dépressive peut souvent se sentir coupable de sa condition. Elle peut se sentir mal à cause de la pression que leur trouble met sur leurs proches. Elle peut se sentir mal de ne pouvoir contrôler ses émotions. Le trouble bipolaire n’est pas un choix, c’est un fardeau. Les victimes ne devraient pas se sentir mal à cause de leur maladie. Malheureusement, c’est plus facilement dit que fait. Comprendre le trouble médical peut aider les individus affectés à comprendre leurs symptômes physiques et émotionnels.

6. Mania : endettement

Le sentiment maniaque peut avoir des répercussions financières. L’individu bipolaire peut faire des virées shopping quand il se sent bien dans sa peau. Il peut ne pas considérer ses obligations financières, et à la place, faire des achats basés sur des émotions au lieu de sentiments rationnels. A la fin d’un épisode de mania, son compte en banque pourrait être vide et celui-ci (l`individu) pourrait même être endetté. Les biens matériels possédés peuvent donner un bon sentiment temporairement, mais n’agiront jamais en tant que cure médicale de l’état bipolaire.

7. Dépression : manque d’énergie

Quand une personne bipolaire est dans une phase dépressive, elle peut manquer d’énergie pour effectuer ses activités quotidiennes. Ces activités peuvent inclure se doucher, cuisiner, manger, ou s’occuper de ses proches. Le manque d’énergie est causé par la dépression, mais aussi par des habitudes de sommeil anormales. Un individu dépressif peut dormir beaucoup plus que nécessaire. L’hypersomnie peut causer du sommeil résiduel durant la journée. La victime peut également souffrir d’insomnie, et rester éveillé à penser à tous ses problèmes. Une option de traitement pour le trouble bipolaire est un régulateur de cycles de sommeil pour aider au regain d’énergie.

8. Mania : impulsivité

Durant une phase maniaque, un individu bipolaire peut se sentir impulsif, l’obligeant à agir de manière irresponsable. Il peut manquer l’école ou le travail pour participer à des activités plus excitantes. Ce symptôme impulsif peut faire l’individu bipolaire prendre part à des activités dangereuses. Il peut s’intéresser à de toutes nouvelles activités auxquelles il hésiterait à participer en temps normal.

9. Dépression : en colère sans raison

La frustration associée au sentiment de dépression peut se manifester sous forme de colère ou de rage. Ceci est typiquement dirigé vers lui-même tandis que l’individu bipolaire expérimente une haine de soi, de sa condition et de son incapacité à la contrôler. La frustration peut dépasser les bords et l’individu peut la diriger vers ses proches. Le plus petit problème peut le mettre en rage. Lorsque confronté, il peut ne pas comprendre pourquoi il est en colère, juste qu’il l’est. La colère peut rapidement se transformer en tristesse profonde.

10. Mania : augmentation de la libido

Un individu bipolaire en phase maniaque peut participer à des activités sexuelles inappropriées. Alors que complètement monogame normalement, durant un épisode de mania, cet individu peut tromper avec de multiples partenaires. Les activités sexuelles peuvent prendre place dans des endroits publics, alors que l’individu ne reconnait pas les implications légales. Les activités sexuelles seront très différentes durant les phases dépressive et maniaque. Durant la phase dépressive, la libido peut être inexistante.

Share This Article

X