Santé FRA

10 signes et symptômes d’une diverticulite

La diverticulose (présence de diverticules aussi petits que des pois, ou de petites pochettes dans la muqueuse intestinale) est courante et tout à fait inoffensive. Elle affecte environ 10% de la population mondiale au moment d`atteindre l’âge de 50 ans, et environ 50% à l’âge de 80 ans. La bonne nouvelle, c’est que dans la plupart des cas la diverticulose s’arrête à ce stade et qu`aucun autre symptôme ne se manifeste.

Toutefois, lorsque les diverticules se développent et font pression sur la muqueuse intestinale – via les selles, constipation, flatulence, déchets, etc. l’intestin s’affaiblit et se dilate, causant ainsi des zones de protrusion de tissus. Lorsque ces petites poches s’enflamment, on parle de diverticulite. La diverticulite est associée à plusieurs complications digestives, y compris les obstructions intestinales, infections bactériennes, saignements rectaux et dans les pires des cas, rupture intestinale.

Voici dix signes avant-coureurs qui indiquent que vous souffrez d’une diverticulite…

1. Pas de symptômes

La diverticulite est généralement imperceptible pour un certain temps avant que les complications ne commencent à se produire. La plupart des gens vivent leur vie entière sans jamais savoir qu’ils souffrent de diverticulite jusqu’à ce qu’un médecin découvre leurs diverticules de manière hasardeuse (en faisant des tests pour une autre maladie, par exemple).

2. Troubles intestinaux prononcés

Si vous alternez entre diarrhée explosive et constipation douloureuse, suspectez une diverticulite. Par exemple, ceux qui n’ont pas de signes d’inflammation souffrent généralement de constipation précédant un épisode de diarrhée. C’est la constipation (selles tendus) qui affaiblit les parois intestinales et encourage la formation de poches diverticulaires et l’infection bactérienne de ces poches. Une fois que l’inflammation de la diverticulite commence, la diarrhée se déclenche.

3. Fièvre

Une forte fièvre peut également se produire – atteignant 37.8 degrés Celsius ou plus. La forte fièvre sera accompagnée de frissons du corps, et dans ce cas il y’a possibilité d’une péritonite (infection de la membrane qui tapisse la cavité abdominale). Si vous avez de la fièvre et plusieurs autres symptômes, vous devriez consulter un médecin immédiatement.

4. Douleurs abdominales

En cas d’une diverticulite simple, les douleurs abdominales sont détectées dans le quadrant abdominal ou les diverticules se sont formés. Mais en cas de péritonite (inflammation diffuse du péritoine, les douleurs abdominales peuvent être détectées dans n’importe quel quadrant abdominal. Mais en général, l’infection est localisée dans les quadrants inferieurs, donc vous pouvez vous attendre à des symptômes tels que les problèmes urinaires, la rigidité abdominale, les ballonnements, les crampes douloureuses, et la distension abdominale.

5. Hémorragie rectale

Le saignement rectal se produit lorsque les matières fécales se logent pendant de longues périodes dans un diverticule, causant ainsi la rupture des micro-vaisseaux sanguins qui s’y trouvent. Bien que le saignement ait l’air minimal, cela peut provoquer des pertes énormes de sang par les selles, au point où le patient démontre des signes physiologiques d’anémie (pâleur des membranes muqueuses, vertige, sensation de chaleur, etc.) De toute façon, tout saignement rectal doit être considéré comme une urgence car cela pourrait causer une infection ou indiquer une anémie.

6. Inflammation

L’autre problème causé par un diverticule infecté est une inflammation extrêmement douloureuse, en particulier dans le quadrant inférieur gauche. Toute pression dans cette région ne fera qu’aggraver la douleur et aggraver les nausées, vomissements et difficultés respiratoires.

7. Douleur

La douleur est un signe caractéristique de diverticulite, allant d’un léger inconfort à une douleur atroce, selon la gravité de l’inflammation intestinale. Au début, la douleur peut commencer peu après un repas et être rapidement soulagée par le passage de gaz, ce qui explique pourquoi la diverticulite est souvent confondue avec le syndrome du côlon irritable (IBS).

8. Infections urinaires

Des infections urinaires persistantes se développent à cause de la fistule qui est créé entre le colon et la vessie due à l’inflammation intestinale. Une fistule est toute croissance anormale du tissu conjonctif. Cela se produit plus souvent chez les hommes, puisque chez les femmes le côlon et la vessie sont séparés par l’utérus.

9. Ballonnements et gaz

Un ballonnement intestinal qui persiste plusieurs jours, voire des semaines peut indiquer une diverticulite. Le ballonnement s’aggrave et devient douloureux lorsque l’excès d’air est avalé pendant les repas, ou si la digestion est compromise ou le passage de gaz est bloqué à cause des zones enflammées de l’intestin.

10. Péritonite

Péritonite, l’inflammation des grandes parties de la cavité abdominale, survient lorsque l’infection et l’inflammation de la diverticulite ne sont pas traitées. La péritonite provoque une forte fièvre, une distension et rigidité abdominale, des ballonnements douloureux, et si non-traitée, une mort imminente en quelques jours, suite à un choc septique.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X