Maladies FRA

10 Signes et Symptômes de l’Hémophilie

L’hémophilie est le terme médical utilisé pour décrire une collection de troubles génétiques du saignement qui diminuent la capacité du corps à coaguler quand un vaisseau sanguin est déchiré.

Vous comprenez bien comment cela peut poser problème pour la santé d’une personne si elle est blessée ou saigne spontanément. Les victimes de ces troubles peuvent saigner bien plus longtemps que normal après une lacération non détectée ou une opération chirurgicale.

Les hémophiles manquent de certains facteurs coagulants dans le sang – ceux nécessaires pour transformer rapidement le sang liquide en solide pour arrêter le saignement. Si le saignement continue, un hémophile peut souffrir pendant des jours après une coupure même mineure et requiert traitement, un obturateur ou une transfusion sanguine pour arrêter le saignement.

Voici 10 symptômes majeurs de l’hémophilie…

1. Absence de symptômes

L’hémophilie est souvent difficile à diagnostiquer, et les symptômes sont souvent absents jusqu’à ce qu’une blessure apparaisse et que des vaisseaux sanguins soient déchirés. Si vous avez des antécédents familiaux d’hémophilie faites attention aux symptômes de saignements prolongés chez votre enfant après une lacération, une procédure dentaire ou une opération chirurgicale.

2. Tendance aux ecchymoses

Les victimes d’hémophilie sont sujettes aux hématomes, qui peuvent être remarqués dès la petite enfance. Par exemple, en plus des contusions dues aux jeux typiques de l’enfance, les enfants hémophiles formeront des ecchymoses très facilement et assez sévèrement comparé à d’autres enfants sains.

3. Saignement interne

Un des symptômes les plus terrifiants dans les cas sévères d’hémophilie est le saignement interne, qui peut avoir lieu après des coups, impacts et chutes à l’intérieur des articulations (une maladie appelée saignement articulaire). Ce saignement interne touche typiquement les articulations des genoux, coudes, chevilles, et parfois aussi des hanches et des épaules.

4. Articulations douloureuses et qui fourmillent

Des picotements et douleurs aux articulations peuvent devenir un problème chronique si un saignement interne (ou saignement articulaire) s’est produit. Le signe primaire d’un saignement articulaire non traité est l’irritation de l’articulation ainsi qu’une douleur sourde autour de la zone articulaire.

5. Raideur articulaire chronique

Vous pouvez expérimenter une raideur articulaire autour de l’articulation qui saigne. Mais les hémophiles peuvent confondre ceci avec de l’arthrite. Les lancements dans les articulations peuvent également être accompagnés par le gonflement et/ou une sensation d’échauffement dans les articulations plus larges – comme les hanches, genoux et épaules – qui change de tiède à chaud, ainsi que de la sensibilité due à l’inflammation articulaire.

6. Saignement spontané

Le saignement spontané peut avoir lieu chez les patients qui souffrent d’hémophilie sévère. Le saignement ne se produit pas après un coup ou une blessure, mais survient sans raison, comme un saignement du nez. Des ecchymoses spontanées peuvent aussi toucher les enfants dans leur deuxième année de vie.

7. Urine et selles sanglantes

Si un hémophile remarque des traces de sang dans ses urine ou selles, un nombre de problèmes peut avoir lieu à l’intérieur. Par exemple, les hémorroïdes posent un problème s’ils sont lacérés ou des saignements internes peuvent avoir lieu dans les intestins ou l’estomac.

8. Saignement inexpliqué

D’autres formes de saignements inexpliqués peuvent être dangereuses chez les hémophiles si les saignements ne sont pas remarqués. Par exemple, des lacérations ou saignements des gencives peuvent continuer durant des jours s’ils ne sont pas traités.

9. Maux de tête

Les hémophiles qui ont souffert d’un coup à la tête doivent faire attention aux maux de tête, qui pourraient indiquer une hémorragie intracrânienne (saignement interne du crâne). Cette occurrence relativement commune affecte 1 hémophile sur 30 durant leur vie. Un mal de tête continu devrait être considéré comme une urgence médicale après tout traumatisme crânien.

10. Perte de coordination

En plus des maux de tête, le saignement interne dans le crâne d’un hémophile peut causer une perte complète de coordination – y compris vertiges, perte de l’équilibre, troubles de l’élocution, troubles de la vision, anomalies des muscles du visage qui s’apparentent à un accident vasculaire cérébral.

X