Maladies FRA

10 signes et symptômes de la maladie de Menière.

Si vous avez déjà souffert d’une infection de l’oreille interne, vous savez à quel point cela peut être débilitant, et la maladie de Menière n’est pas différente. Selon la Mayo Clinic, la maladie de Menière touche l’oreille interne et cause des poussées de vertiges dus aux fluides s’accumulant dans le labyrinthe osseux de l’oreille interne. En plus des vertiges et de la nausée, les poussées peuvent aussi entrainer une surdité dans une ou les deux oreilles et des acouphènes. Vous pourriez être incapable de conduire, de travailler ou de pratiquer vos activités quotidiennes habituelles durant ce temps, bien que cette maladie chronique varie de manière importante entre personne. Malheureusement, la maladie est incurable, mais il existe de nombreuses options de traitement pour aider à gérer la maladie.

Gardez l’œil ouvert pour ces 10 signes et symptômes de la maladie de Menière, et consultez votre médecin si vous expérimentez l’un ou l’autre de ces symptômes…

1. Vertiges

La maladie de Menière n’est pas souvent diagnostiquée de manière précoce, car vous ne pourriez ressentir qu’un seul symptôme au début, ce qui rend le diagnostic difficile pour votre médecin. Le vertige peut être dû à un tas de maladies et d’infections, mais c’est l’un des principaux symptômes associés à la maladie de Menière. C’est aussi un symptôme gênant et désagréable à gérer qui pourrait affecter votre vie quotidienne.

Votre oreille interne est responsable de l’équilibre et puisque la maladie attaque le labyrinthe osseux de l’oreille interne, les vertiges sont fréquents durant les poussées de la maladie. Si vous ressentez des vertiges associés à la maladie de Menière, ceux-ci peuvent entrainer un déséquilibre et un sentiment du monde qui vacille autour de vous. Dans les cas sévères, les vertiges peuvent vous faire trébucher lorsque vous marchez, ce qui est dangereux pour conduire, travailler et même marcher.

2. Nausées

Les nausées sont un autre symptôme commun de la maladie de Menière, et il n’est pas surprenant de ressentir des nausées en combinaison avec des vertiges. Vous sentir mal et vomir survient facilement lorsque vous souffrez d’étourdissements sévères. Certains symptômes de la maladie de Menière sont regroupés et vont main dans la main, bien que vous ne pourriez n’en ressentir qu’un à la fois durant les attaques.

Lors de poussées de la maladie, les symptômes de vertiges durent d’une demi-heure à 24 heures. Bien que ces attaques soient habituellement relativement courtes, la nausée et d’autres symptômes peuvent être ressentis fortement durant toute la poussée. Bien que les symptômes de la nausée soient extrêmement désagréables à traiter, il existe des médicaments sans prescription pour le mal des transports et des médicaments anti-nausée sous ordonnance que votre médecin peut vous prescrire pour soulager les attaques. Certains antibiotiques peuvent également être injectés dans l’oreille pour soulager les symptômes si nécessaire.

3. Perte d’audition

Un des symptômes les plus effrayants, mais communs de la maladie de Menière est la perte d’audition dans l’oreille atteinte. Bien qu’habituellement temporaire et localisée dans une seule oreille, la surdité permanente peut survenir avec le temps, et un petit pourcentage de personnes l’expérimenteront dans les deux oreilles. De nombreux patients décrivent leur perte d’audition comme si leur oreille était bouchée – le son semble déformé, flou, lointain ou affaibli. La sensibilité au bruit est également commune, et trouver un moyen d’éliminer les liquides accumulés dans l’oreille aide à améliorer les problèmes d’auditions.

Éliminer et réduire la quantité de liquides dans le labyrinthe de l’oreille interne est fait de différentes façons en fonction du patient. Les changements de style de vie et médicaments diurétiques sont souvent les premiers traitements testés. Éliminer les ingrédients comme le sel, la caféine et l’alcool de l’alimentation peut naturellement réduire les symptômes. Boire beaucoup d’eau est également efficace, car votre corps ne tentera pas de conserver de l’eau pour rester hydraté, réduisant le risque d’accumulation de liquide. Dans les cas sévères, les patients peuvent nécessiter un appareil auditif ou une intervention chirurgicale si les autres traitements sont inefficaces.

4. Acouphènes

Les acouphènes sont un autre symptôme de la maladie de Menière ; et les bourdonnements dans l’une ou les deux oreilles sont inconfortables et distrayants. Selon la Mayo Clinic, la maladie de Menière peut entrainer des acouphènes, qui sont des sons décrits comme des sonneries, sifflements, rugissements, ou bourdonnements. Parce que la maladie affecte les gens de différentes façons et avec des symptômes différents, certains patients peuvent expérimenter des acouphènes sans vertiges ou perte d’audition, ou en combinaison avec plusieurs autres symptômes.

Bien que non douloureux, les bourdonnements dans les oreilles peuvent être difficiles à gérer. S’endormir et bien dormir peut être difficile durant les poussées les plus sévères de la maladie. Et le fait que ces poussées puissent survenir une fois par an ou plusieurs fois par mois, n’aide pas. Vous aurez besoin d’aide et de traitement si vous souffrez de la maladie de Menière, donc consultez un médecin si vous expérimentez l’un ou l’autre de ces symptômes.

5. Nystagmus

En plus des symptômes couramment associés aux problèmes d’oreille interne, la maladie de Menière peut également entrainer des mouvements oculaires involontaires. Le mouvement peut être saccadé dans l’un ou les deux yeux, d’un côté à l’autre, du bas vers le haut ou de manière circulaire – il varie entre les patients et chaque attaque. L’oreille interne affecte directement l’équilibre, qui à son tour affecte le mouvement des yeux. Des tests sont effectués pour vérifier la réponse oculaire lorsque l’équilibre de l’oreille interne est modifié.

Ceci est un autre symptôme qui empêche de conduire ou d’opérer une machine en toute sécurité lors de poussées de la maladie. Le problème, c’est que les symptômes de la maladie peuvent survenir de manière soudaine. Les personnes souffrant de symptômes sévères pourraient être interdites de conduite par leur médecin. Mais si la maladie est contrôlée et traitée, il est possible de vivre une vie normale et d’effectuer normalement les tâches de tous les jours.

6. Diarrhée

Comme les autres signes et symptômes de la maladie de Menière, la diarrhée peut survenir soudainement. Et ceux qui ont la diarrhée pourraient aussi expérimenter des vertiges durant l’attaque. Pour aggraver la situation, la diarrhée peut continuer après la fin de la poussée. C’est très important de rester hydraté lorsque vous faites face à ces symptômes déroutants. Parce que le vertige peut entrainer des vomissements, la combinaison de la diarrhée et du vomissement peut complètement vous déshydrater et entrainer d’autres problèmes de santé si la maladie n’est pas traitée.

Outre la diarrhée, des douleurs abdominales et gastro-intestinales sont possibles. Mais cela dit, la diarrhée est un symptôme bien moins courant que les autres, donc vous avez plus de chance de l’éviter. Et la meilleure nouvelle, c’est que l’aide et les conseils de votre médecin peuvent aider à gérer et à traiter les symptômes ultérieurs et de vous sentir mieux.

7. Sueurs froides

Au milieu d’une attaque, les personnes souffrant de symptômes de vertige (nausées, étourdissements et vomissements) peuvent aussi développer des sueurs froides, un autre symptôme inconfortable à gérer en plus du reste. Parce que les sueurs froides sont habituellement un résultat du vertige dans le cas de la maladie de Menière, les médicaments anti-vertige devraient aider à réduire ou éliminer ce symptôme. Suivant la sévérité des épisodes, votre médecin peut vous prescrire un médicament anti-nausée pour soulager les symptômes de l’attaque.

En plus des sueurs froides, votre pouls pourrait ralentir ou accélérer, et vous pourriez commencer à trembler. Cela devient difficile, voire impossible, de travailler et d’effectuer des tâches de la vie quotidienne. Il est préférable de vous allonger durant ces attaques pour éviter de vous blesser. Vous pourriez commencer à vomir à cause du vertige et des sueurs froides, ou parvenir à vous reposer pour faire face aux symptômes sévères. Que vous souffriez de cette maladie ou pas, ces symptômes sérieux devraient être examinés par un médecin.

8. Sentiments de fatigue

En plus des symptômes légers ou sévères présents avant ou durant une attaque, il y a également plusieurs signes et symptômes expérimentés après une attaque de la maladie de Menière. Les sentiments de fatigue sont communs, et la léthargie et la somnolence peuvent devenir extrêmes. Il se pourrait que les patients soient plus sensibles à la fatigue, ce qui augmente le risque d’attaques.

Certains patients montrent aussi que la fatigue pourrait déclencher les poussées, donc les personnes atteintes de la maladie devraient ajuster leur style de vie pour réduire le risque de fatigue. Dormez bien et ne travaillez pas au-delà de vos limites. Identifier comment vous vous sentez et partager ces informations avec votre médecin peut accélérer le diagnostic de ce qui cause vos symptômes. Assurez-vous de décrire à votre médecin comment vous vous sentez avant, pendant et après les attaques.

9. Sautes d’humeur extrêmes

Un autre symptôme courant après une attaque est le changement d’humeur. Les patients souffrant de maladie de Menière affirment ressentir des changements dans leur humeur durant les attaques et entre elles : de la colère, de l’irritabilité, de l’anxiété et de la peur. Ces sautes d’humeur et sentiments d’instabilité peuvent être causés par un tas de choses. Mais si vous souffrez d’autres symptômes de la maladie de Menière et expérimentez des crises d’aggravation de ces symptômes, consultez un médecin. Il est important de traiter la maladie aussi tôt que possible pour aider à réduire le risque de dégâts permanents.

Cela vaut la peine de noter que les sautes d’humeur extrêmes ne sont pas nécessairement une réaction physique à la maladie – la Mayo Clinic explique qu’ils ignorent si l’anxiété contribue ou cause les attaques, ou si elle est un effet secondaire de la maladie, causée par cette dernière. Mais gérer les changements de votre état mental et émotionnel est nécessaire pour améliorer votre qualité de vie et faire face à la maladie de Menière.

10. Migraines

Un signe souvent négligé de la maladie de Menière est la migraine sévère. Il y a tant de causes alimentaires et de style de vie qui entrainent des migraines que ce signe est souvent oublié. Cela dit, lorsque vous pensez à la maladie et à ce qu’elle attaque, il n’est pas difficile de faire le lien. Les migraines pourraient endommager l’oreille interne, et les patients souffrant de la maladie de Menière sont plus susceptibles de souffrir de migraines durant les attaques.

Selon l’Americain Hearing Research Foundation, les personnes souffrant de migraines et de maladie de Menière commencent à montrer des symptômes de la maladie plus tôt que ceux qui n’ont pas de migraines. C’est aussi vrai pour ceux qui ont des antécédents familiaux de la maladie, suggérant un lien génétique au risque accru de développer la maladie de Menière. Il est important de noter que même si la maladie de Menière peut entrainer des migraines, il est également possible que les migraines soient associées aux symptômes de vertiges, ce qui rend le diagnostic encore plus difficile et augmente les chances d’une erreur de diagnostic.

Share This Article

X