Les symptômes les plus communs du Lupus

Le lupus est une maladie auto-immune, où le corps attaque ses propres cellules et organes y compris la peau, les articulations, le cœur, les poumons, le sang, les reins et le cerveau.

Lorsque le système immunitaire du corps se retourne sur lui-même, l’inflammation, la douleur et l’enflure qui sont si familiers aux personnes souffrant de lupus peuvent devenir un élément permanent de leur vie quotidienne.

Cependant, grâce à un bon diagnostic, un plan de traitement, et la gestion appropriée de cette maladie ; les personnes atteintes de lupus peuvent réduire leurs symptômes et vivre plus confortablement. Voici les quinze principaux symptômes de lupus…

1. Démangeaisons cutanées

Les démangeaisons cutanées sont très courantes chez les personnes souffrant de maladies auto-immunes. Dans le cas du lupus, un type d’éruption cutanée connue sous le nom d’éruption malaire, ou éruption de papillon, se forme généralement sur les oreilles, les bras, la poitrine et le visage. Ces éruptions cutanées sont particulièrement fréquentes sur les joues et sur le nez et prennent le plus souvent la forme d’ailes de papillon rouges et tachées. L’éruption cutanée ne démange pas réellement, mais sera visuellement gênante. Elle peut également être exacerbée par une exposition prolongée à la chaleur et / ou au soleil.

Parce que cette éruption à une origine auto-immune, elle ne répondra pas très bien aux traitements topiques, ou aux interventions directes. Votre médecin ne sera pas toujours en mesure de déterminer qu’elle en est la cause principale lors de ses premières observations, et il faudra généralement attendre plus tard dans le diagnostic pour que le lupus soit évoqué. Dans de nombreux cas, l’éruption est localisée sur une petite zone pour commencer, puis va s’étendre à d’autres parties de votre corps.

2. Lésions orales et nasales

La grande majorité des personnes souffrant de lupus expérimentent le développement douloureux de lésions ou de plaies à l’intérieur de la bouche ou du nez. Les plaies buccales sont très similaires aux aphtes, ce qui peut rendre très douloureux le simple fait de manger, de boire et de parler. Dans le cas de plaies situées dans les narines, la respiration peut être restreinte et le patient peut ressentir de la douleur et de la sensibilité au contact des lésions.

Un symptôme lié peut résulter de l’exposition à la lumière, ou photosensibilité. Certaines personnes souffrant de lupus peuvent développer des lésions à la surface de la peau après une période d’exposition prolongée au soleil, alors que pour d’autres, les problèmes de peau sembleront s’aggraver après une journée passée au soleil. Le lien entre les lésions cutanées liées au lupus et les rayons du soleil n’est pas encore très bien compris par les médecins, mais retenez que si vous commencez à expérimenter ces symptômes, il est fortement recommandé de vous tourner vers votre médecin.

3. Inflammation articulaire

L’un des symptômes les plus courants du lupus est la douleur et l’inflammation des articulations, en particulier des mains, des jambes, des pieds, des chevilles, des hanches et des genoux. L’inflammation articulaire est généralement l’un des premiers signes du lupus, et une personne ayant des niveaux d’énergie normaux peut soudainement souffrir de douleurs et de faiblesse articulaires extrêmes. De tous les symptômes du lupus, c’est celui qui incite le plus les patients à consulter leur médecin pour obtenir un diagnostic définitif.

Les inflammations et douleurs articulaires sont une réponse de l’organisme qui prend ses propres tissus pour des intrus externes. Le système immunitaire peut donc les attaquer, ce qui aura pour effet de provoquer inflammation et douleur. Si elle peut commencer à se manifester de manière légère, cette douleur peut rapidement s’intensifier, en particulier si sa cause principale n’est pas diagnostiquée ou traitée. De ce fait, le lupus est assez similaire à la polyarthrite rhumatoïde, qui a un mécanisme d’action très similaire. La bonne nouvelle est que les médicaments peuvent réduire la gravité de ces symptômes.

4. Photosensibilité

Comme nous l’avons déjà mentionné, les patients atteints de lupus peuvent développer des cloques à la suite d’une exposition au soleil. Des lésions existantes et des anomalies cutanées peuvent également éclater après une journée ensoleillée passée en extérieur. Cependant, la photosensibilité associée au lupus et à d’autres maladies auto-immunes peut se présenter de diverses autres manières.

Normalement, les rayons du soleil nous rendent plus heureux et boostent notre envie de rester dehors. Cependant, les personnes souffrant de lupus peuvent expérimenter des maux de tête, et d’autres formes d’intolérance à une lumière trop vive et aux rayons solaires. Et ces symptômes peuvent sembler se manifester de manière abrupte, sans signe avant-coureur. En d’autres mots, ils peuvent affecter des personnes qui menaient auparavant une vie parfaitement normale, saine et active, et qui n’avaient aucun antécédent de photosensibilité, ou de problèmes associés à l’exposition au soleil. Si vous expérimentez ces symptômes, consultez immédiatement un médecin pour comprendre qu’elle en est la cause.

5. Fièvre et maux de tête

Les symptômes les plus subtils du lupus peuvent être très troublants, car ils seront plus persistants et généralisés. Par exemple, les personnes atteintes de lupus rapportent se sentir régulièrement fiévreuses et souffrir de migraines de manière continue, mais les médecins ne parviennent pas à identifier avec précision la cause profonde, traitant plutôt les symptômes et les soulageant de manière temporaire.

Ces symptômes sont particulièrement problématiques en raison de leur nature non-spécifique. La fièvre est en effet associée à un large panel de conditions médicales, et de maladies non sérieuses, y compris le rhume et la grippe. Les migraines sont également généralement considérées comme faisant partie de notre vie quotidienne, et la grande majorité d’entre nous n’y voyons pas un problème grave, même si elles durent pendant plusieurs jours ou semaines. Ce qu’il faut donc retenir est qu’il est conseillé de consulter un médecin, même si les symptômes dont vous souffrez ne vous paraissent pas graves.

6. Douleur dans la poitrine

Dans les cas les plus graves, la douleur et l’inflammation associées au lupus peuvent devenir si prononcées et si graves qu’elles peuvent se propager dans les principaux organes, tels que les poumons. Par exemple, une douleur thoracique peut survenir si les poumons sont enflammés à la suite d’une perturbation du fonctionnement du système immunitaire. Les poumons vont littéralement gonfler, se presser contre la cage thoracique et provoquer une douleur continue. Si elle n’est pas traitée, cette condition peut exposer le patient au risque de développer une pneumonie, qui peut elle-même poser de graves risques pour sa santé.

Les autres symptômes de la pneumonie incluent une toux productive, une forte fièvre, des frissons et un essoufflement, qui peuvent survenir même sans effort physique intense. Votre médecin peut soupçonner un lupus si vous développez une pneumonie après vous être plaint de douleurs thoraciques persistantes qui sont devenues progressivement plus intenses, mais aussi et surtout si vous présentez d’autres symptômes d’une maladie auto-immune.

7. Perte de cheveux

Comme pour beaucoup d’autres maladies et troubles auto-immuns, le lupus peut affecter le développement normal des cellules de votre corps. L’un des moyens les plus visibles de s’en rendre compte est une anomalie dans la pousse de vos cheveux. Plus spécifiquement, les patients atteints de lupus ou ceux prenant certains traitements pour traiter le lupus peuvent observer une pousse de leurs cheveux inhibée, ou même une perte de leurs cheveux. Cela se produit chez les patients masculins comme féminins.

La perte des cheveux se produit en raison d’une perturbation de la capacité de votre organisme à soutenir un cycle de croissance normal, et est liée à la tendance plus générale de cette maladie à pousser votre corps à prendre ses propres tissus pour des intrus externes. Heureusement, en cas de pertes de cheveux suite à la prise d’un traitement contre le lupus, vous pourrez facilement changer de médicaments ou arrêter de prendre le traitement qui pose problème. Cependant, ce changement doit se faire sous la supervision d’un médecin.

8. Doigts bleus

L’un des symptômes les plus troublants du lupus est connu sous le nom de phénomène de Raynaud. Cette condition est causée par une restriction occasionnelle du flux sanguin vers les doigts, qui à son tour peut provoquer des engourdissements et les rendre bleus, car ils ne reçoivent pas suffisamment de sang oxygéné. Par la suite, un afflux soudain de sang peut couler dans les extrémités, leur permettant de reprendre leur couleur normale. Pendant cette phase, les doigts peuvent également devenir plus chauds, mais aussi picoter et palpiter.

Les patients peuvent se rassurer en apprenant que cette condition n’est généralement pas dangereuse pour leur santé. Elle est cependant déconcertante visuellement et les symptômes physiques peuvent être invasifs et irritants, mais vos extrémités ne sont pas exposées à un risque accru de souffrir de dommages permanents, sauf si vous ne prenez pas de traitements pour en traiter la cause profonde. Parlez de ces symptômes avec votre médecin, afin qu’il puisse vous prescrire le traitement nécessaire pour les dissiper.

9. Fatigue

Les patients atteints de lupus rapportent fréquemment ressentir une sensation de fatigue et d’épuisement, même lorsque la maladie a été diagnostiquée et est traitée. Les médecins attribuent cela à un large éventail de facteurs ; des études médicales ont montré que le lupus interfère avec les niveaux d’énergie de plusieurs manières. Les symptômes persistants peuvent perturber les habitudes de sommeil du patient, provoquant une fatigue chronique et latente toute au long de la journée. L’épuisement et la fatigue peuvent également résulter de la prise de certains médicaments utilisés pour gérer la douleur et d’autres symptômes.

Malheureusement, le lupus nécessite un traitement continu et de nombreux patients subissent une baisse permanente de leur qualité de vie de ce fait. Cela peut conduire à une dépression qui, à son tour, peut déclencher des niveaux d’énergie plus faibles et une perte générale d’intérêt pour les activités qu’ils apprécient autrefois. Si vous ressentez ces symptômes, signalez-les immédiatement à votre médecin et à vos supérieurs. Il existe d’autres traitements disponibles qui peuvent aider à rétablir vos niveaux d’énergie et à équilibrer votre humeur.

10. Problèmes rénaux

En plus d’affecter les poumons, le cœur et le cerveau, le lupus peut également toucher les reins, provoquant une inflammation et un dysfonctionnement rénal qui rendent l’élimination des déchets difficile. De fait, si les toxines restent dans le corps et ne sont pas éliminées efficacement par la miction, les patients atteints de lupus peuvent développer un large éventail de troubles des voies urinaires, y compris une miction inconfortable ou urgente et une décoloration de l’urine. Cette dernière peut également dégager une odeur inhabituelle ou nauséabonde, car les toxines accumulées dans l’organisation vont interférer avec sa composition normale.

Dans les cas les plus extrêmes, les patients peuvent également retrouver des traces de sang dans leur urine, ou expérimenter un gonflement de leurs pieds et chevilles, car leur organisme lutte pour traiter et éliminer les toxines. Cependant, vous devez noter que ces anormalités urinaires sont considérées comme relativement peu courantes chez les patients atteints de lupus. Si elles se manifestent isolément, il est fort probable que la cause soit autre, comme un problème des reins ou du foie sous-jacent, une infection urinaire, ou une infection sexuellement transmissible.

11. Problèmes de la thyroïde et changements de poids

Dans de nombreux cas, le lupus et les troubles de la thyroïde vont de pair. Et parce que l’une des principales fonctions de la thyroïde est de contrôler le métabolisme de notre corps, lorsqu’elle ne fonctionne pas correctement, on peut observer une perte ou prise de poids.

En cas de perte de poids, il est souvent difficile de s’en rendre compte car elle se produira plus graduellement. Dans certains cas, cependant, elle pourra se manifester très rapidement (comme perdre près de 10 kilos en 2 mois). En cas de prise de poids, cette dernière sera plus progressive, même si elle n’est pas provoquée par des changements alimentaires, et elle peut s’accompagner d’un gonflement des jambes ou des pieds.

12. Problèmes gastro-intestinaux

Pour certaines personnes atteintes de lupus, leurs symptômes peuvent se présenter sous la forme de problèmes gastro-intestinaux, tels que des reflux acides et des brûlures d’estomac. Heureusement, ces symptômes peuvent souvent être soulagés en prenant des antiacides, en réduisant la portion des repas et en évitant les boissons contenant de la caféine.

Le lupus étant une maladie auto-immune, cependant, elle peut également provoquer ou aggraver d’autres problèmes digestifs, comme la colite ulcéreuse et la pancréatite. Cela peut entraîner des douleurs abdominales persistantes, des nausées et, dans certains cas, des vomissements.

13. Sécheresse buccales et oculaires

Avez-vous soudainement l’impression que votre bouche est plus sèche que d’habitude et que vos yeux sont eux aussi secs et gonflés ? Ce sont des symptômes encore plus courants du lupus. Ou, plus précisément, ce sont les symptômes d’une autre maladie auto-immune que les personnes atteintes de lupus contractent très souvent.

Cela s’appelle la maladie de Sjögren. Elle entraîne une sécheresse de la bouche et des yeux secs, car elle « provoque un dysfonctionnement des glandes responsables des larmes et de la salive et parce que les lymphocytes peuvent s’accumuler dans les glandes », explique Healthline. Notre source ajoute que les femmes atteintes de lupus peuvent également observer une sécheresse vaginale et une peau sèche.

14. Confusion, convulsions et psychose

Comme nous l’avons déjà mentionné, le lupus affecte les cellules de l’ensemble de notre organisme, y compris celles de notre cerveau. En plus des migraines dont nous avons déjà discuté, ces symptômes cérébraux peuvent inclure des évanouissements, de la confusion et des pertes de mémoire.

Plus grave encore, les symptômes peuvent inclure des convulsions et une psychose, qui, selon Lupus Canada, surviennent chez environ 25 % des personnes atteintes de la maladie. Pour mieux identifier et distinguer ces symptômes, notre source explique  que les crises « impliquent une perte de conscience et des mouvements corporels involontaires », tandis que la psychose « est un état mental grave qui perturbe la pensée et le comportement, et inclut le plus souvent des hallucinations… et des délires…».

15. Anémie

Bien que l’anémie ne soit pas nécessairement due au lupus, elle en est un symptôme très courant. De fait, KaleidoscopeFightingLupus.org explique que “ Près de la moitié des personnes vivant avec un lupus sont anémiques “.

Mais qu’est-ce que l’anémie exactement ? Il s’agit d’une condition médicale caractérisée par un manque de globules rouges sains dans le sang, responsables du transport de l’oxygène dans tout l’organisme. En conséquence, les personnes souffrant d’anémie ressentiront des symptômes tels que des maux de tête, une faiblesse, un rythme cardiaque rapide et un essoufflement. L’anémie a tendance à se développer avec le lupus, car du fait de cette maladie auto-immune, le corps attaque et détruit par erreur ses globules rouges sains.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X