Cancer FRA

10 signes avant-coureurs subtils du cancer de l’œsophage

Développer un cancer est une chose terrifiante et qui change vraiment la vie. Même si vous avez de grandes chances de rétablissement et de vivre une longue vie en bonne santé, l’épuisement physique et émotionnel de faire face au cancer et au traitement associé est important. En ce qui concerne le cancer de l’œsophage, de nombreux signes avant-coureurs apparaissent de manière précoce et ne semblent peut-être pas dangereux. Mais connaître son corps et reconnaître les changements peut vous éviter de souffrir dans le futur, voire même vous sauver la vie.

Bien que le cancer de l’œsophage ait de nombreux signes avant-coureurs subtils, vous devez vous rappeler qu’un grand nombre de ces signes peuvent être causés par d’autres maladies. Donc, ne supposez pas forcément avoir un cancer de l’œsophage, mais soyez proactif et consultez un médecin si vous souffrez de l’un ou l’autre de ces symptômes…

1. Perte de poids inattendue

Il y a de nombreuses causes de pertes de poids inattendues – une perte de poids qui survient sans changement ou sans effort – et le cancer de l’œsophage est l’une d’entre elles. Les raisons de la perte de poids peuvent provenir de la difficulté à avaler, qui vous force à moins manger, ou parce que le cancer accélère votre métabolisme, selon certains experts de la santé. Peu importe la cause, une perte de poids inattendue ne devrait pas être ignorée.

Bien sûr, si vous avez récemment entamé un régime, faites des choix de style de vie plus sains ou vous entrainez plus régulièrement et de manière plus intense, la perte de poids pourrait survenir du fait de ces changements. Mais si vous perdez du poids sans avoir rien changé dans votre vie, il se pourrait que quelque chose n’aille pas bien dans votre corps, et cela vaudrait la peine de vérifier. Même si vous n’êtes pas atteint de cancer de l’œsophage, la cause pourrait être une autre maladie. Un diagnostic précoce est toujours un plus, pour traiter une maladie avant qu’elle ne progresse.

2. Petites difficultés à avaler

Malheureusement, la plupart des signes et symptômes du cancer de l’œsophage surviennent lorsque la maladie a déjà progressé, mais si vous faites attention, vous pourriez découvrir le cancer de manière précoce. La difficulté à avaler est l’un des signes les plus communs, mais de nombreuses personnes ne remarquent pas ce changement, car il apparait lentement. Vous pourriez inconsciemment commencer à manger des aliments plus mous ou mâcher plus longtemps pour avaler des aliments durs. Et au final, vous aurez des difficultés à avaler tous les aliments.

Les aliments peuvent se bloquer et vous étouffer. Mais vous devez faire attention pour remarquer une difficulté à avaler lorsqu’elle est légère – une fois que vous atteignez l’étape où vous n’arrivez plus à avaler et devez manger des liquides, le cancer est bien plus développé. La difficulté à avaler est due à l’avancée du cancer, lorsque l’ouverture de l’œsophage devient plus étroite et vous empêche d’avaler des aliments ou même des liquides. Savoir qu’une difficulté à avaler puisse être un signe du cancer de l’œsophage peut vous aider à identifier de rapides changements pour un diagnostic précoce.

3. Brûlures d’estomac chroniques

Bien que de nombreuses personnes souffrent de brûlures d’estomac, les brûlures d’estomac chroniques qui durent des semaines sont préoccupantes, surtout si vous remarquez d’autres symptômes associés. Les brûlures d’estomac et remontées acides sont étroitement associées, et les remontées acides surviennent lorsque l’acide de l’estomac remonte dans l’œsophage. Peu importe la cause du brûlant, il doit être traité. Dans le cas du cancer de l’œsophage, le brûlant est chronique, différent du brûlant qui dure quelques heures ou quelques jours.

Les brûlures d’estomac chroniques sont un signe avant-coureur du cancer de l’œsophage; mais elles peuvent également en être la cause, et l’effet brûlant peut en fait être une cause ou un signe de nombreuses graves maladies. De ce fait, il ne devrait pas être ignoré. Consultez un médecin si vous souffrez de brûlures régulières afin de les traiter et de surveiller leur changement et sévérité dans la durée. Le traitement peut aider à empêcher de graves maladies, et dans le cas du cancer de l’œsophage, enclencher un diagnostic précoce.

4. Douleurs thoraciques

Les douleurs thoraciques peuvent être causées par un tas de maladies et de cancers, et sont un signe avant-coureur du cancer de l’œsophage. La douleur thoracique associée à ce cancer ne survient pas forcément pendant ou après les repas. Parce que votre œsophage descend de la poitrine à l’estomac, tout cancer situé derrière le sternum peut entrainer des douleurs thoraciques. Des tumeurs peuvent entrainer des spasmes dans l’œsophage et d’autres douleurs. La douleur peut aussi radier vers le dos – ce fait est discuté plus loin dans l`article.

Les douleurs thoraciques peuvent être effrayantes, surtout la première fois. En réalité, vous souffrirez probablement de douleurs thoraciques une fois dans votre vie, même si cela ne signifie pas que vous souffriez d’une maladie grave ou fatale. Cela dit, aucune douleur thoracique, même si elle est causée par une brûlure aiguë, ne devrait être ignorée. Soyez conscient de votre corps, de changements ou de douleurs ressenties – ils pourraient vous aider à identifier une maladie sérieuse.

5. Toux chronique

Une toux lancinante qui dure plus d’un mois est un signe subtil, mais précoce du cancer de l’œsophage. La toux chronique, surtout après avoir avalé quelque chose, devrait être examinée par un médecin afin qu’il puisse autant la surveiller que d’autres signes (basés sur les autres maladies possibles, y compris le cancer de l’œsophage). Suivant les autres symptômes, votre médecin pourrait vous prescrire des médicaments ou vous faire passer des tests supplémentaires.

La toux causée par le cancer de l’œsophage provient des remontées acides – une démangeaison constante qui vous fait tousser. Si vous avez une toux persistante, mais que vous ne vous sentez pas malade ou n’avez pas attrapé de virus récemment, ce n’est pas normal et ne devrait pas être ignoré. Cette toux ne signifie pas forcément que vous ayez un cancer de l’œsophage, mais c’est un signe avant-coureur que vous voudrez surveiller pour détecter toute maladie grave à temps.

6. Douleurs du dos et de la gorge

C’est incroyable (mais pas gai) que certaines maladies puissent affecter des régions de votre corps que vous ne pensiez pas être reliées. Et de ce fait, de nombreuses personnes ignorent des symptômes qu’ils pensent ne pas être graves ou oublient d’en parler à leur médecin. C’est le cas des douleurs dorsales entrainées par le cancer de l’œsophage. Certaines victimes du cancer de l’œsophage ont des maux de dos qui ne deviennent sévères que lorsque la maladie progresse ; donc, faites attention aux douleurs légères et inexpliquées qui ne disparaissent pas.

Les douleurs de gorge sont plus faciles à comprendre, car elles sont causées par les remontées acides, un autre symptôme commun du cancer de l’œsophage. Même s’il est tentant de vous auto-diagnostiquer lorsque vous expérimentez des symptômes qui pourraient être causés par des centaines de maladies différentes, évitez. Trop souvent, nous ne prenons pas les symptômes au sérieux, ou au contraire, nous décidons que nous sommes en train de mourir. Suivez les indications de votre corps et consultez un médecin si vous expérimentez des symptômes subtils.

7. Régurgitation

Les aliments qui remontent (pas nécessairement vomis) sont un signe désagréable du cancer de l’œsophage. La régurgitation survient lorsque les aliments ne peuvent voyager vers l’estomac à cause des effets du cancer sur l’œsophage. Des tumeurs pourraient bloquer l’accès ou le diamètre de votre œsophage pourrait être trop étroit, ce qui entraine des régurgitations. Les aliments ne sont jamais digérés, car ils ne parviennent pas à leur destination finale. Cela entraine une perte de poids involontaire, un autre signe du cancer de l’œsophage.

Certaines personnes peuvent aussi remarquer un excès de salive – pour avaler les aliments, le corps produit de la salive qui les aide à glisser en douceur. Lorsque l’œsophage est rendu plus étroit par le cancer, la salive ne peut atteindre votre estomac et remonte. De nombreuses victimes du cancer de l’œsophage régurgitent leur salive, ainsi qu’un mucus épais qui remonte dans la bouche.

8. Voix rauque

Ceux qui souffrent de remontées acides modérées à sévères durant une longue période finissent avec une voix rauque. Bien que l’enrouement se produise généralement lorsque le cancer est au stade avancé, les démangeaisons et chatouillements subtils pourraient être un signe avant-coureur qui peut entrainer une voix rauque. C’est important de détecter ce signe de manière précoce, car celui-ci survient souvent après le développement d’autres symptômes du cancer de l’œsophage. Ces symptômes sont des hoquets fréquents, des toux sanglantes et des douleurs de gorge.

Lorsqu’il y a de nombreux symptômes, le cancer est sans doute déjà bien développé et requiert une attention médicale immédiate. Parce que le cancer de l’œsophage est difficile à détecter de manière précoce – et ce n’est pas le seul cancer dans ce cas – connaitre votre corps et faire attention aux changements est essentiel pour augmenter vos chances de survie en cas de diagnostic d’une maladie mortelle. Les remontées acides chroniques et sévères devraient être traitées et examinées par votre médecin pour assurer qu’elles ne soient pas une cause/un signe de cancer.

9. Fatigue

Toute maladie grave affecte le corps, et pas seulement dans la région touchée. La fatigue et l’épuisement sont des signes avant-coureurs communs de cancer, y compris le cancer de l’œsophage. Vous pourriez manquer d’énergie physique et avoir du mal à effectuer vos tâches de la vie quotidienne. Dans certains cas, si l’anémie est causée par le cancer, elle peut augmenter la fatigue et rendre le patient constamment fatigué.

Malheureusement, la fatigue ne fait qu’augmenter tandis que la maladie progresse. Et les traitements du cancer peuvent augmenter l’épuisement, puisqu’ils affectent le corps entier. Bien que la fatigue puisse être un signe avant-coureur, ce n’en est que le début si le cancer est déjà bien développé. L’épuisement émotionnel et mental est important, ce qui peut empirer les effets secondaires du traitement et vous donner du mal à lutter. La meilleure chose, c’est de consulter votre médecin si vous souffrez de symptômes anormaux, même si c’est seulement de la fatigue.

10. Endobrachyœsophage

Cette maladie, aussi appelée Oesophage de Barrett, serait le premier signe avant-coureur du cancer de l’œsophage, selon certains experts – mais il est important de noter que souffrir de cette maladie ne signifie pas que vous alliez forcément développer un cancer de l’œsophage. La raison pour laquelle la maladie est un signe avant-coureur, c’est parce que vous avez un risque accru si elle se manifeste. Selon la Mayo Clinic, l’endobrachyœsophage est une maladie qui survient lorsque le tissu de l’œsophage est remplacé par le mauvais type de tissu. Mais cette maladie n’entraine généralement aucun symptôme !

Une des causes de l’œsophage de Barrett est le reflux gastro-œsophagien, et de nombreuses personnes qui développent le cancer de l’œsophage souffrent également de ces deux maladies. Le reflux gastro-œsophagien est un autre risque de développer le cancer. Connaissez vos antécédents familiaux, et si vous souffrez d’endobrachyœsophage, surveillez les signes et symptômes avant-coureurs subtils. La connaissance est la meilleure prévention.

X