Symptômes courants des troubles de l’anxiété

Tout le monde se sent anxieux à un certain moment de sa vie. Cela peut être à cause d’une rentrée des classes, un nouvel emploi, son mariage, ou une visite chez le dentiste. Les gens peuvent se sentir anxieux pendant des périodes de stress dans leurs vies. C’est normal et il faut s’y attendre. En général, une fois le moment stressant passé, le sentiment d’anxiété disparaît.

Certains, cependant, se retrouvent paralysés par l’anxiété, même en l’absence de situations stressantes dans leur vie. Ils se sentent comme s’ils n’avaient pas le contrôle sur leur anxiété, sur les réactions de leur corps, et ne sont pas capables de mener à bien leurs activités au jour le jour à cause de cela. Voyons de plus près certains symptômes du trouble de l’anxiété.

Inquiétude excessive

Les personnes atteintes de troubles de l’anxiété généralisée tendent à être affligées par une inquiétude excessive, qui s’applique à tout et n’importe quoi. Elles ont des difficultés avec des pensées qui défilent à tout-va, au point que ces pensées deviennent de plus en plus intenses et se nourrissent d’elles-mêmes.

Elles s’inquiètent pour des petites choses qui prennent des proportions énormes dans une tournure négative. Elles ne peuvent pas cesser de s’inquiéter ou ralentir le flot de leurs pensées. Cela cause encore plus d’angoisse et à son tour, encore plus d’inquiétude. C’est un cycle qui s’auto-perpétue et peut rapidement devenir incapacitant, empêchant la personne de mener à bien ses activités.

Troubles du sommeil

Les personnes souffrant d’anxiété se plaignent souvent de troubles du sommeil. Elles ont des pensées incessantes qui les empêchent de trouver le sommeil ou, dans des cas extrêmes, les maintiennent éveillées toute la nuit. Même si elles arrivent à s’endormir, elles peuvent se réveiller plusieurs fois durant la nuit et expérimenter des cauchemars ou un sommeil agité.

Les personnes souffrant de troubles de l’anxiété sont souvent épuisées physiquement. La privation de sommeil les rend plus enclins aux maladies physiques en affaiblissant leur système immunitaire et en interférant avec leur acuité mentale ; éléments qui peuvent être requis pour un emploi ou dans la résolution de problèmes.

Crises d’angoisse

Les personnes qui expérimentent des moments d’extrême anxiété peuvent aussi expérimenter ce que l’on appelle des “crises d’angoisse”. Cela peut être un moment terrifiant dans lequel ces personnes peuvent expérimenter des symptômes qui semblent similaires à ceux d’une crise cardiaque.

Leur rythme cardiaque et leur respiration s’accélèrent, ils peuvent avoir des difficultés pour respirer et ressentir un poids sur leur poitrine, et être pris de sueurs froides. En dépit de ces symptômes, les tests médicaux pour des signes de problèmes cardiaques donneront des résultats négatifs lorsque les personnes sont en fait en train d’expérimenter une crise d’angoisse.

Nausées et vomissements

Les personnes avec un trouble de l’anxiété peuvent expérimenter des nausées et des vomissements provoqués par une réaction exagérée au stress. Cela peut être encore plus exacerbé lorsqu’ils essayent de manger alors qu’ils se sentent anxieux.

Durant une réaction au stress, le corps détourne le sang oxygéné des organes, incluant de l’estomac vers les muscles principaux dans le but, pour le corps, d’être capable de fournir une réponse de “combat ou de fuite”. Il s’agit là d’un mécanisme de défense primitif.

Tension musculaire

Les personnes souffrant d’un trouble de l’anxiété expérimentent souvent une tension musculaire quasi-constante. Cela peut inclure des torsions des mains, des poings serrés, une mâchoire crispée, des torticolis, ou des maux de dos. 

Durant la réaction primitive au stress, votre corps vous prépare automatiquement à répondre au danger en le fuyant ou en le combattant physiquement, par conséquent, il affermit vos muscles, les rendant prêts à l’action. Des techniques de relaxation couplées à un exercice régulier peuvent être efficaces pour combattre la tension qui découle de l’anxiété.

Flashbacks

Certaines personnes anxieuses vont expérimenter des flashbacks d’événements passés qui ont produit une grande anxiété pour eux. En cas de traumatisme extrême, une autre situation appelée trouble de stress post-traumatique (TSPT) peut se développer.

Le TSPT partage des similitudes avec les troubles de l’anxiété ; cependant, ce n’est pas la même chose. Des chercheurs ont publié une étude dans le Journal of Anxiety Disorders (journal des troubles de l’anxiété) en 2006 qui met à jour des flashbacks ressemblant aux TSPT chez les personnes atteintes de troubles de l’anxiété.

Anxiété sociale et agoraphobie

Certaines personnes expérimentent l’anxiété en milieu social, comme dans des fêtes de bureaux, ou dans les endroits où de grandes foules se rassemblent, comme dans des parcs d’attractions, des centres commerciaux ou des épiceries. Cela peut être une forme d’anxiété particulièrement incapacitante, pouvant affecter négativement des parties importantes de la vie d’une personne.

Lorsque ces personnes se retrouvent plongées dans un environnement social ou au milieu d’une foule, leur réponse au stress devient si élevée qu’ils peuvent se fermer émotionnellement, et même expérimenter des crises d’angoisse. La thérapie peut inclure une médication anti-anxiogène, une thérapie cognitivo-comportementale (TCC), ou une thérapie de désensibilisation, dans laquelle la personne est graduellement introduite dans des foules plus grandes ou dans des réunions sociales pour des périodes de plus en plus longues.

Trac

La peur de s’exprimer ou de performer en public est considérée comme la plus grande peur rapportée par des adultes. Cette peur est classée plus haut que la peur de voler, celle de faire faillite, la peur de la maladie et celle de la mort. Même Des acteurs ou des musiciens chevronnés peuvent même se retrouver affligés par ce trouble. Les autres peuvent se passer des promotions dans leur travail ou abandonner l’opportunité de rendre leurs hommages aux funérailles d’un proche.

Le trac peut être maîtrisé et surmonté. Apprendre à utiliser les techniques de TCC peut s’avérer extrêmement efficace pour arrêter un cycle et éviter les situations effrayantes. Les médicaments et remèdes naturels ont aussi leur place. Pour de meilleurs résultats, vous pouvez avoir besoin d’avoir recours à une combinaison de tout ce qui précède.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X