CrossFit FRA

Les 8 Pour et Contres Psychologiques du CrossFit

Le CrossFit est né de l’esprit du gymnaste Greg Glassman avec la première salle de sport dédiée en 1995. Depuis 2000, le programme avait voyagé à travers toute l’Amérique du Nord. Depuis, il est devenu un des programmes sportifs les plus populaires depuis l’invention du jogging. Il se concentre sur la force et regroupe les éléments du fitness – puissance, force, endurance, flexibilité, vitesse, agilité, cardio, coordination et équilibre. Les rythme est rapide tandis que les participants passent d’un exercice à l’autre et repartent transpirants et tremblants. Dire que le CrossFit est devenu en passe-temps populaire est un bien faible mot. La culture du CrossFit a influencé l’état d’esprit agressif du fitness qui attire certains et terrifie les autres.

Bien qu’il existe déjà de nombreuses synthèses du pour et du contre du CrossFit en matière de bénéfices physiques et de risques de blessures, beaucoup moins d’analyses ont été menées concernant ses effets sur le psychique. Si nous devions appliquer les principes des effets du sport sur le mental au CrossFit, quel serait le pour et le contre ?

1. Pour : Le CrossFit peut améliorer votre sentiment de maîtrise

La maîtrise peut être définie comme avoir le sens du contrôle, l’autorité et l’habileté face à une tâche comme un exercice ou une série d’exercices. En établissant une sensation de maîtrise sur quelque chose, vous pouvez améliorer votre motivation et votre détermination à poursuivre. Le CrossFit peut donner aux participants une occasion de développer des compétences liées à des techniques de lever de poids et de coordination nécessaires pour réussir les exercices du cours.

Les bienfaits de la maîtrise sont notamment une amélioration de la confiance en soi quand on y associe un soutien social et des mots d’encouragement de la part des entraîneurs. De plus, en sentiment de réussite et des changement dans le niveau d’habileté et le physique jouent aussi un rôle dans l’adhérence au programme.

shutterstock_296915483

2. Contre : Le CrossFit peut attirer des sportifs extrêmes

Bien que la recherche sportive doit encore définir ce qu’est une ‘personnalité sportive’, certaines personnalités sont attirées par les programmes de fitness extrême, comme le CrossFit. Quand on prend en compte le rôle d’une image négative de son corps et le développement de désordres alimentaires et sportifs, des traits liées à l’anxiété sociale, les troubles compulsifs, et le perfectionnisme peuvent jouer un rôle dans la recherche du corps ‘parfait’ défini par les photos et autres médias du CrossFit.

Le perfectionnisme, les excès de sport, et un comportement compulsif peuvent favoriser la participation à un programme de CrossFit ou à tout autre type de programme extrême. De plus, avec une terminologie spécifique intégrée au programme en référence aux conséquences d’aller trop loin (comme Pukie the Clown) il est facile de discerner qu’un tel programme attirera certaines personnalités plus que d’autres. Les cours de fitness extrême, comme le CrossFit, sont un environnement apprécié par ceux qui cherchent à nourrir leurs désordres et leurs addictions liées à leur corps et au sport.

Jumping Rope

3. Pour : Le CrossFit peut améliorer la force mentale

La force mentale est un terme qui se rapporte à la capacité à atteindre un haut niveau de performance, quoi qu’il se passe autour de nous. Elle permet à l’individu de persévérer et de se pousser face à des situations difficiles sans que sa performance en pâtisse. Mike Hughes, un spécialiste de l’amélioration de la performance à la United States Naval Academy Athletic Association déclare que la croyance de l’athlète influence directement ses performances athlétiques. Comme les convictions négatives sont remises en question à travers l’entraînement, la performance s’améliore, l’anxiété diminue, et une incroyable positivitée en sa capacité se développe.

Le CrossFit, à travers les exigences rigoureuses de ses exercices, peut contribuer à augmenter la force mentale du participant en remettant en question ses idées négatives habituelles concernant ce dont il est capable, par la réussite de l’exercice. En résultat, la conviction positive acquise par la réussite peut se transcrire dans la vie ‘réelle’, menant à une plus grande capacité à faire face aux difficultés.

Sweating Exercise

4. Contre : Le CrossFit peut favoriser l’apparition de troubles sportifs et alimentaires

Non seulement le CrossFit, mais tout programme d’exercice extrême qui met en avant ses bienfaits à travers des photos d’hommes légèrement vêtus et de femmes maigres montrant fièrement leurs tablettes de chocolat, tend à exacerber des déséquilibres latents entourant l’image de soi et de son corps. Bien que beaucoup de médias fassent ressortir la nature ouverte du CrossFit et mettent l’accent sur la force et l’endurance plutôt que la maigreur, les messages de beauté se cachent dans les centaines de photos et d’avant-après.

L’addiction au sport est un autre problème mental inquiétant, qui peut endommager le corps et l’esprit. Il peut s’introduire chez le plus naïf des nouveaux sportifs dès qu’il expérimente la joie d’avoir perdu du poids ou qu’il voit un de ses muscles se développer. Si un peu de sport fait du bien, quels seront les effets de beaucoup de sport ? Si on devient agité et anxieux à l’idée de manquer une séance, ou bien si l’on insiste pour faire du sport alors qu’on est blessé, c’est peut-être le moment de prendre du recul et d’envisager un changement, pour le bien de notre santé.

fad diet 6

5. Pour : le CrossFit peut améliorer la santé mentale

Dans un examen littéraire des effets de l’activité physique sur la santé mentale, une initiative de la Canadian Mental Health Association en Ontario, les bienfaits de l’exercice dans le traitement et la prévention de nombreux problèmes mentaux ne pourrait pas être plus évidents. De l’amélioration de l’estime de soi et de l’humeur au soulagement de l’anxiété, de la dépression et du stress, il est reconnu que l’exercice améliore la santé mentale et la qualité de vie.

Si l’on considère le sport comme un médicament, quelle dose en prendre ? Une recherche publiée dans l’American Journal of Preventative Medicine suggère que des sessions de 30 minutes, 5 jours par semaine, sont suffisantes pour profiter à la santé mentale. Bien que la participation à un programme de CorssFit ne soit pas recommandé pour quelqu’un qui vient de se mettre au sport, des exercices de renforcement musculaire et cardiovasculaire créent non seulement un corps solide, mais aussi un esprit solide.

Confident

6. Contre : Le CrossFit peut dégoûter quelqu’un du sport

La nature humaine peut expliquer pourquoi nous sautons la tête la première dans un programme sportif, pour finalement se décourager avant que le mois soit terminé. Beaucoup se blesseront pendant les exercices du fait d’un manque de préparation avant de s’engager dans un sport extrême. D’autres se demanderont pourquoi ils ne peuvent pas lever leur bras pour se brosser les dents après les premières semaines. À cause de la douleur et de la souffrance de cette première expérience, le nouveau participant peut se dégoûter définitivement du sport et ne plus jamais retourner à la salle de gym.

Si vous envisagez de suivre le phénomène du CrossFit, il est important de vous compreniez quel entraînement et quelle condition physique sont nécessaires avant d’y participer. Par exemple, la capacité à exécuter des squats ou des levers de poids corrects est extrêmement importante pour éviter de vous blesser. Être conscient que ce cours peut être bruyant et rapide vous aidera à vous préparer pour votre premier jour. Prenez le temps qu’il faut pour faire des recherches (et faire du sport) pour vous préparer au CrossFit et vous aurez plus de chances de vous y tenir au lieu de repartir en courant (ou en boitant).

shutterstock_256985293

7. Pour : le CrossFit pour mener à des amitiés durables

John Lennon a dit un jour qu’il s’en est sorti avec un peu d’aide de ses amis. On peut donc supposer que les difficultés du CrossFit, dans une ambiance de groupe, doit influencer la formation d’amitiés au fil du temps. Le soutien des autres est un des facteurs les plus importants dans l’adhérence à un sport et le succès. Quand les gens partagent une expérience difficile et éprouvante, ils ont tendance à se rapprocher plutôt qu’à s’éloigner. De plus, le fitness de groupe (par définition) favorisera d’avantage la formation d’amitiés qu’un programme sportif individuel.

Les chercheurs de la santé ont souligné le rôle important que joue la dimension sociale dans la santé. Les gens qui vivent et travaillent isolés peuvent retirer de grands bienfaits d’un programme de sport en groupe. Avoir un compagnon de sport réduit le stress et renforce le système immunitaire, mais favorise aussi notre régularité.

Schedule workouts

8. Contre : Le CrossFit peut endommager les relations existantes

En même temps que des amitiés se forment dans la classe de CrossFit, les amitiés extérieures peuvent se détériorer. C’est un fait que les personnes partageant le même état d’esprit et les mêmes centres d’intérêt resteront proches, tandis que ceux qui ne comprennent pas notre passion pour le sport (en-dehors de l’intensité du CrossFit) commenceront à rester de côté. Un nouveau CrossFitter peut trouver plus stimulante la compagnie de son groupe de fitness que celle de son ancien réseau d’amis. Et au fil du temps, l’attachement à ses autres amis est remplacé par les nouveaux, plus actifs.

Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine a examiné les effets des groupes sur le développement de l’obésité. Les chercheurs, Nicholas Christakis et James Fowler, ont découvert que nos compagnies influencent notre santé. Ils pouvaient prédire les risques d’obésité en examinant l’obésité à l’intérieur d’un réseau social. D’un autre côté, une personne a plus de chances de rester mince si son cercle d’amis l’est aussi. Il est donc logique de penser que si notre réseau social comprend le CrossFit, notre ancien cercle d’amis va disparaître du fait de notre nouvel intérêt pour le fitness.

shutterstock_256336669

Share This Article

X