Symptômes du syndrome d’Asperger : Reconnaître les signes

Le syndrome d’Asperger fait partie des troubles du spectre autistique, également connu sous le nom de TSA. Il s’agit d’une forme légère d’autisme qui se manifeste généralement sans handicaps mentaux extrêmes. Les principales caractéristiques d’une personne atteinte du syndrome d’Asperger incluent un manque de socialisation, un manque de communication non verbale, et une maladresse évidente.

Contrairement à d’autres formes d’autisme, l’imagerie cérébrale de patients atteints du Syndrome d’Asperger n’a montré aucune pathologie. Les scientifiques pensent que le syndrome pourrait avoir une cause génétique, d’autant plus qu’en général plusieurs membres de la famille souffrent du même syndrome. A ce jour, aucun gène n’a encore été identifié en relation avec le syndrome.

Dans la minorité des cas, une exposition préalable à certains produits chimiques et médicaments in utero sont à la source du syndrome d’Asperger. Il existe plusieurs théories sur la façon dont un individu peut développer le syndrome d’Asperger, mais aucune d’entre elles n’a encore été prouvée. Actuellement, des centaines d’études scientifiques tentent de comprendre la cause et le traitement de ce syndrome.

Voici 10 symptômes classiques du syndrome d’Asperger. Si vous êtes inquiet pour vous-même ou un proche ayant ce syndrome, parlez-en à votre médecin pour des options de dépistage.

1. Impossibilité de se faire des amis

Les enfants qui souffrent du syndrome d’Asperger peuvent avoir des difficultés à cultiver des amitiés. Ils ne peuvent pas se connecter avec leurs pairs en raison d’un manque de compétences sociales. Pour eux, il peut être difficile de parler à d’autres enfants ou de participer à des activités de groupes. Cela peut conduire à un certain niveau de frustration, car malgré leur désir de se faire des amis, ils en sont incapables. Cependant, il existe certains cas ou les enfants atteints d’Asperger n’ont aucune envie de faire des amitiés et préfèrent être seuls.

2. Mutisme sélectif

Les enfants qui souffrent du syndrome d’Asperger peuvent démontrer un mutisme sélectif. Cela se produit quand ils ne parlent librement qu’avec les personnes autour desquelles ils sont à l’aise, et ne parlent pas du tout aux étrangers. Dans les cas extrêmes, cela peut durer des années. La famille immédiate n’est pas habituellement touchée, car l’enfant se sent à l’aise autour de sa famille, et peut donc communiquer. Le mutisme sélectif apparaît plus souvent à l’école et en public. Certains enfants refusent de parler à qui que ce soit à partir d’un très jeune âge. Cette condition peut disparaître spontanément ou alors peut nécessiter une thérapie.

3. Incapacité d’empathie

Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ont de la peine à exprimer de l’empathie à l’égard des autres. À mesure qu’ils vieillissent, la situation s’empire. Même s’ils peuvent réagir de façon appropriée face aux situations qui affectent les autres, ils ne peuvent cependant pas comprendre réellement pourquoi quelqu’un d’autre éprouverait de la peine. Cela peut être dû au fait qu’au cours de leur enfance, ces patients atteints du Syndrome d’Asperger jouaient sans doute de manière trop brutale et agressive avec leurs pairs, ou avaient l’habitude de dire des choses cruelles sans se rendre compte, que cela pourrait blesser l’autre personne.

4. Manque de contact visuel avec les autres

Ceux qui souffrent du syndrome d’Asperger ont du mal à maintenir un contact visuel avec les personnes avec qui ils communiquent. Certains pensent que cette condition est provoquée par un manque de confiance. D’autres disent qu’établir un contact visuel les rendraient très mal à l’aise, et pourrait même être douloureux. Il y a aussi la théorie d’après laquelle les personnes atteintes du syndrome d`Asperger ne réalisent pas combien le contact visuel est important dans la communication sociale.

5. Être « actif mais bizarre “

L’idée que les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ne sont pas passionnées est complètement fausse. Un terme commun pour les décrire est « actif mais bizarre ». Ils peuvent devenir très actif socialement, formant quelques amitiés. D’autres peuvent essayer de s’entourer de gens, ce qui leur permet d’avoir beaucoup de connaissances proches, mais pas de profondes amitiés. Cela peut être lié à la façon dont ils sympathisent avec les autres. Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger pourraient ne pas montrer d’autres signes extérieurs de cette maladie, mais leur comportement social est un élément clé.

6. Manque de loisirs

Les personnes atteintes du syndrome d’Asperger ne s’en sortent pas toujours en milieu scolaire, ceci dû au fait qu’ils manquent d’intérêts dans certaines activités sociales. Au lieu de se socialiser, ils préfèreraient jouer à des jeux vidéo, faire du dessin, et plus encore. Ces activités semblent élever leurs esprits et ils y trouvent un grand réconfort. Et lorsqu’ils sont obligés d’interrompre leurs projets, ils peuvent sombrer dans la dépression, de même que si leurs projets ne réussissaient pas. Nourrir ces intérêts chez ces enfants est donc très important pour leur assurer un soutien émotionnel et mental.

7. Pratique de routines quotidiennes sur mesure

Les personnes atteintes du Syndrome d’Asperger ont des routines quotidiennes précises, et lorsqu’on essaie d’interrompre ou de changer leurs horaires/activités, Ils peuvent devenir très irritables. Leurs routines les aident à gérer leur anxiété. Heureusement, la majorité d’entre nous fonctionnent également à base de routine. Si vous soupçonnez que votre enfant souffre du Syndrome d’Asperger, aidez-le à développer une routine quotidienne précise, et cela contribuera énormément à gérer certains de leurs symptômes.

8. Interprétations littérales

Un des symptômes du syndrome d’Asperger est l’interprétation littérale de tout ce qui est dit. En d’autres termes, les personnes atteintes du Syndrome d’Asperger peuvent ne pas comprendre le sarcasme et considèrent comme vrai tout ce que tout le monde dit. L’idée d’après laquelle les personnes atteintes du Syndrome d’Asperger ne comprennent pas l’humour est erronée. En réalité, ces personnes peuvent être les personnes les plus drôles jamais rencontrées. Et lorsqu’elles se rendent compte de leur erreur d’interprétation littérale, elles ont besoin d’une explication claire afin de comprendre la vraie signification des choses.

9. Excellente capacité à reconnaitre les formes

Un des symptômes positifs du syndrome d’Asperger est une étonnante capacité à reconnaître des modèles. Leurs cerveaux tentent de donner un sens à leur environnement. Cette capacité peut être évidente dès l’enfance, comme la scolarisation précoce développe les circuits neuronaux de la reconnaissance des formes. Alors que les enfants atteints du Syndrome d’Asperger peuvent trouver le milieu scolaire difficile, les problèmes de configuration comme les mathématiques et l’art peuvent être très enrichissants pour eux. Favoriser ce talent naturel est donc une excellente idée.

10. Problèmes de motricité

Certaines personnes atteintes du syndrome d’Asperger peuvent avoir du mal à contrôler leur motricité globale et fine. Les problèmes moteurs peuvent prendre la forme d’une mauvaise écriture que l’on peut attribuer à  une mauvaise coordination entre les yeux et les mains.

Si vous-même ou une personne que vous connaissez ressentez l’un des symptômes suivants, il est conseillé de consulter un médecin. Bien que ces symptômes ne signifient pas nécessairement que le patient soit atteint d’Asperger, il est toujours préférable de demander l’avis d’un professionnel de santé.

11. Difficultés à comprendre les indices sociaux

Comme nous venons de le mentionner, les personnes atteintes du syndrome d’Asperger peuvent être mal à l’aise dans un contexte social, souvent en raison de leur difficulté à faire preuve d’empathie. Mais une autre raison tient à leur difficulté à capter ou à comprendre les signaux sociaux non verbaux de leurs interlocuteurs.

Ces signaux sociaux incluent des éléments tels que le langage corporel, les gestes et les expressions faciales. Par exemple, WebMD explique que le patient « peut ne pas se rendre compte que lorsque son interlocuteur croise les bras et se renfrogne, c’est parce qu’il est contrarié.»

12. Maniérismes moteurs répétitifs

En plus d’avoir des intérêts très restreints et besoin de routine, les personnes atteintes d’Asperger peuvent avoir des schémas comportementaux physiques limités et répétitifs. Plus particulièrement, elles peuvent avoir des maniérismes moteurs répétitifs.

Il peut s’agir de « battements des bras ou des mains, effleurements de doigts, balancements, sauts, tournoiement, coups de tête et mouvements corporels complexes », explique la National Autistic Society. Notre source ajoute que ces mouvements répétitifs peuvent également impliquer un objet, « comme faire tourner un élastique ou un morceau de ficelle », mais aussi leurs sens, « comme palper à plusieurs reprises une texture particulière ».

13. Langage et schémas de communication anormaux

Il existe une variété de symptômes de communication différents associés au syndrome d’Asperger. Prendre ce que les gens disent à la lettre, comme nous l’avons déjà dit, n’est que l’un d’entre eux. Un autre est d’avoir un style de parole inhabituel, qui peut sembler formel et scénarisé, presque comme si la personne était un robot.

Les personnes atteintes peuvent également utiliser des mots ou des expressions complexes, même si elles ne comprennent pas pleinement leur signification. eMedicineHealth.com ajoute qu’elles peuvent également avoir du mal à moduler « le volume, l’intonation, l’inflexion, la fréquence et le rythme de leur parole ». Et, lorsqu’elles engagent la conversation, elles peuvent ne pas savoir quand vient leur tour de parler, ce qui les amène à interrompre fréquemment les autres.

14. Sensibilité accrue

Certaines personnes atteintes d’Asperger peuvent également présenter des sensibilités sensorielles accrues. Autism-Help.org explique que cela s’explique car « leur système nerveux a des difficultés à recevoir, filtrer, organiser et utiliser les informations sensorielles. »

De ce fait, elles peuvent avoir une sensibilité ou une surstimulation accrues lorsqu’elles sont exposées à des simulis tels que des bruits forts, des lumières vives et certaines textures ou goûts. En outre, la source explique qu’un enfant atteint d’Asperger « peut également ne pas réagir aux sensations que ses parents trouvent désagréables, telles que la chaleur, le froid ou une douleur extrême». Pour un parent qui n’a pas le syndrome d’Asperger, de telles sensibilités peuvent être difficiles à comprendre et peuvent être interprétées, à tort, comme un problème de conduite.”

15. Difficulté à comprendre le concept d’espace personnel

Jauger l’espace personnel est un autre défi auquel les personnes atteintes d’Asperger sont souvent confrontées. Par exemple, l’Interactive Autism Network explique qu’ « elles peuvent se tenir trop près des autres et marcher entre des personnes qui parlent entre elles. »

Elles peuvent également être très sensibles à leur propre espace personnel. Par exemple, elles auront tendance à ressentir le besoin de le maintenir plus que la moyenne, et auront des difficultés à tolérer que d’autres l’envahissent, notamment lorsque l’on s’assoit trop près d’eux, qu’on les cogne ou que l’on essaye de leur faire des câlins.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X