Santé Mentale FRA

9 mauvaises habitudes qui affectent votre santé mentale

À l’insu de beaucoup, certaines habitudes qui semblent bénignes, voire inconséquentes, peuvent affecter notre santé mentale. Tout ce qui va de votre forme physique à votre utilisation des médias sociaux peut avoir un impact sur votre humeur, votre optimisme, et saboter votre bien-être mental.

Voici 9 mauvaises habitudes qui peuvent avoir un impact important sur votre santé mentale…

1. Vivre une vie sédentaire

Cela ne devrait pas vous surprendre que des chercheurs de l’University College à Londres aient établi un lien entre le manque d’activité physique et des taux de dépression élevés. En fait, vous pouvez réduire vos sentiments dépressifs et négatifs de 20% simplement en vous exerçant 3 fois par semaine – même si c’est juste grimper quelques escaliers ou marcher pour faire vos courses dans le quartier.

2. Piégé dans une relation toxique

Il faut souvent du temps pour s’échapper d’une relation toxique, ou même de réaliser que vous êtes piégé en territoire malsain. Selon des scientifiques de l’École de Médecine de l’UCLA, les interactions sociales négatives à long terme sont associées à l’inflammation, et celle-ci peut entrainer maladies cardiovasculaires, cancers et hypertension. Des relations négatives avec un partenaire, un collègue, la famille ou les amis peuvent également causer une faible estime de soi, de l’anxiété et de la dépression. Si vous pensez que vous êtes piégé dans une relation toxique, demandez l’aide et le soutien d’un professionnel, d’un ami ou d’un membre de votre famille en qui vous avez confiance.

3. Vous manquez de sommeil

Les chercheurs de l’Université de Bastyr considèrent que le sommeil est la base de tout, puisque lorsque nous dormons, nos corps utilisent ce temps pour redémarrer tous les systèmes : fonctionnement des organes, du système nerveux central, du cerveau et de la digestion. Si vous vous sentez déprimé, vous pourriez être en manque de sommeil. Apprenez à débrancher vos appareils électroniques au moins 3 heures avant d’aller dormir, et créez un environnement confortable en buvant une tisane, en tamisant les lumières et en prenant un bain chaud avant de vous coucher.

4. Vivre à travers votre caméra/appareil photo

Nous avons tous assisté à des concerts/matchs durant lesquels certains spectateurs vivent l’action à travers leur caméra de Smartphone… et manquent complètement l’action réelle. Une étude conduite par les psychologues de l’Université Bastyr à Washington révèle que plus vous prenez de photos/vidéos durant un évènement, plus il est difficile de se souvenir de ce qui s’est vraiment passé ; c’est pourquoi vous aurez des souvenirs plus mémorables et plus forts en prenant part à l’évènement plutôt qu’en l’enregistrant.

5. Le vide des médias sociaux

Quand avez-vous eu pour la dernière fois une conversation profonde avec un ami, un partenaire ou un membre de la famille sans l’intervention des médias sociaux ? J’ai fait la distinction grâce à la sagesse de Michael Mantell, un docteur en sciences du comportement de San Diego, qui affirme que ‘nous avons appris à ne plus avoir d’interactions en face-à-face, mais seulement virtuelles… Les médias sociaux ne sont pas des conversations réelles… cette connexion instantanée entraine une hyperstimulation, réduit nos expériences et nos sentiments, affecte notre attention et demande une gratification et des attentes immédiates au clic d’une touche’. Donc faites une pause des médias sociaux en faveur des connexions réelles et face-à-face. Débranchez-vous suffisamment longtemps chaque jour pour régénérer votre corps et votre esprit, et éviter les troubles de l’anxiété et la dépression.

6. Vous êtes trop sensible

Si la remarque désagréable d’un collègue ou un embouteillage détruisent votre journée, vous devez apprendre à ignorer. Selon une recherche publiée dans le journal Psychology Today, ceux qui s’écroulent aux premiers signes de stress ont un taux élevé de cortisol (hormone du stress) qui affaiblit l’immunité et la densité osseuse, entraine l’hypertension et la prise de poids et augmente le cholestérol. Au contraire, apprendre à ignorer le stress peut réduire votre risque de dépression et renforcer votre santé mentale. Donc, voyez le verre à moitié plein et transformez votre journée à l’aide d’un sourire. Rendez visite à un ami, jouez avec votre animal domestique, écoutez vos chansons préférées ou allez voir une comédie.

7. Vous avez le dos voûté

Marcher avec le dos voûté est considéré comme plus que de la paresse, selon une recherche publiée dans le Journal of Behavior Therapy and Experimental Psychiatry, qui a surveillé un groupe de personnes avachies ou non. Les résultats ont conclu que marcher le dos voûté a un impact négatif sur l’humeur comparé au fait de marcher dos droit, menton en avant et épaules en arrière ; un comportement qui ajoute de la vivacité à votre démarche et à votre humeur.

8. Manque de temps pour soi

Quand prenez-vous du temps pour vous entre le travail, la famille, le mariage et les responsabilités sociales ? Si la réponse est jamais, vous avez découvert une source de stress et d’irritabilité. Réservez-vous au moins 15 minutes par jour, pour vous et personne d’autre que vous. Tout le monde mérite une pause mentale pour vraiment profiter de quelque chose de manière personnelle.

9. Maître de la procrastination

La procrastination provient habituellement de sentiments de peur et d’anxiété, selon une recherche de l’Association for Psychological Science, ce qui peut entrainer un tas de stress au travail, à la maison et ailleurs et peut en fait augmenter le stress et impacter le bien-être mental. Et le contraire est également vrai. Lorsque nous attaquons et terminons finalement une tâche sur laquelle nous hésitions, nous stimulons notre confiance en nous, en nous prouvant que nous n’avions en fait rien à craindre.

Share This Article

X