Santé émotionnelle FRA

6 façons dont la culpabilité affecte votre santé émotionnelle

Combien de fois vous êtes-vous senti coupable aujourd’hui ? Si vous y pensez vraiment, vous avez probablement ressenti quelques sentiments de culpabilité s’insinuer dans votre esprit lorsque vous n’avez pas eu le temps ou l’énergie de tout faire. Entre le travail, la famille et les obligations personnelles, le Dr Guy Winch, psychologue et auteur basé à New York, affirme que ces petits moments de culpabilité peuvent littéralement s’accumuler comme de l’acide et commencer à grignoter notre bien-être émotionnel des manières suivantes…

1. Prédisposition à la culpabilité

Vous êtes le genre de personne qui est sensible aux méfaits personnels ? Vous avez tendance à anticiper les sentiments de ceux qui vous entourent avant qu’une action ait été commise ? Malheureusement, vous pourriez être prédisposé à la culpabilité.

Le Dr Guy Winch, auteur du livre « Emotional First Aid : Healing Rejection, Guilt, Failure and other Everyday Hurts », affirme que les femmes et les hommes qui éprouvent des sentiments de culpabilité constants et excessifs peuvent en souffrir les conséquences sur leur état de santé. « De la culpabilité non résolue et excessive peut interférer avec le fonctionnement cognitif, la concentration et les tâches quotidiennes, » affirme le Dr Winch. « C’est distrayant et démoralisant… [et cela] peut nous faire avoir recours à l’auto-punition. »

Feelings of Guilt

2. Le côté positif de la culpabilité

Un article de recherches publié dans le bulletin Personality and Social Psychology de 2012 note que tous les sentiments de culpabilité ne sont pas mauvais. En fait, des sentiments de culpabilité peuvent constituer une émotion précieuse lorsqu’ils sont la conséquence d’actions qui nuisent à d’autres.

La culpabilité permet également de lier les personnes d’une communauté. À cause de la culpabilité, les personnes qui se sentent coupables cherchent souvent à réparer leurs erreurs (en particulier vis-à-vis de la personne lésée ou en aidant d’autres), et renforcent globalement la communauté.

Friends

3. Le côté négatif de la culpabilité

Pour des raisons évidentes, des sentiments de culpabilité constants et excessifs peuvent avoir des résultats négatifs et traumatiques. Ils sont très distrayants et ils éloignent l’attention des simples tâches quotidiennes, empêchant ainsi de savourer de la vie.

Trop de culpabilité non résolue peut être extrêmement démoralisant, entraînant un état de dépression ou un état d’auto-punition pour faire amende honorable. Une recherche publiée dans Psychology Today note que la douleur physique peut communiquer des sentiments de regrets, réduire la punition externe, restaurer des sentiments de justice morale ou soulager après avoir commis un méfait. Mais faire amende honorable en s’excusant serait plus sain mentalement et physiquement.

SAD

4. Culpabilité individuelle

La culpabilité individuelle est typiquement associée aux attentes personnelles. Par exemple, elle a souvent à voir avec nos objectifs personnels et avec la manière dont nous les accomplissons (par exemple vous n’allez pas à la salle de sport comme prévu ou vous accumulez des dettes sur votre carte de crédit).

Le Dr. Heidi Wiedemann, psychologue basée à Montréal, caractérise la culpabilité individuelle comme une bataille interne entre nos standards et nos attentes personnels vs notre détermination à les tenir. Souvent, la pression des médias sociaux sur l’apparence, les actions et les accomplissements de la vie peuvent déclencher la culpabilité individuelle.

Sadness

5. Culpabilité professionnelle

Les perfectionnistes sont souvent sujets à la culpabilité professionnelle. La famille, les obligations sociales ou personnelles viennent souvent entraver le travail et peuvent déclencher ce genre de culpabilité, selon le Dr. Jennifer Newman, psychologue du travail basée à Vancouver.

Même la maladie peut être une source de culpabilité si elle entraîne une baisse de productivité, de créativité, de capacité à prendre des décisions, des échéances manquées ou des erreurs au travail. Souvent, la culpabilité professionnelle d’une personne est purement interne, et ne correspond pas aux attentes de travail réalistes de faire des heures supplémentaires ou de travailler de chez soi chaque soir.

Work Stress

6. Culpabilité sociale

La culpabilité sociale survient lorsque nous pensons avoir blessé quelqu’un à qui nous tenons – un parent, un enfant, un partenaire ou un ami. Les personnes prédisposées à la culpabilité ressentent souvent ce genre de culpabilité puisqu’elle est étroitement liée à la façon dont nous percevons nos relations personnelles.

Dès qu’un proche exprime de la déception, de la culpabilité sociale peut en résulter, même si vous n’avez rien fait de mal. Une étude PLOS One de 2013 a lié un excès de culpabilité sociale au développement de dépression ou de phobie sociale, qui est décrite comme une « peur d’être jugé par d’autres. »

working mom

Share This Article

X