Vous souffrez d’une vessie hyperactive ? Voici 8 aliments et boissons à éviter

L’hyperactivité vésicale, ou OAB, est un problème qui touche des millions de personnes en Amérique du Nord – jusqu’à 30 % des hommes et 40 % des femmes, selon l’Urology Care Foundation. En règle générale, l’hyperactivité vésicale est plus fréquente avec l’âge et s’intensifie en cas d’antécédents familiaux de troubles vésicaux. Bien entendu, si vous êtes de ceux qui consomment simplement beaucoup de liquides – par exemple, si vous faites de l’exercice presque tous les jours et buvez beaucoup d’eau – vous pouvez vous retrouver à avoir envie d’uriner de manière plus fréquente.

Pourtant, il existe un certain nombre d’aliments qui peuvent aggraver ce problème. Si vous avez l’impression de vous lever un peu trop régulièrement au milieu de la nuit pour aller aux toilettes, il serait peut-être judicieux d’essayer d’éviter certains des aliments et boissons figurant sur la liste suivante.

1. Les agrumes

Les gens adorent les agrumes, et ce n’est pas étonnant : des fruits comme les oranges, les mandarines et les pamplemousses sont sucrés et délicieux. Ils sont excellents tels quels ou ajoutés à des smoothies et des salades. En outre, les agrumes contiennent beaucoup de vitamine C. Cette dernière qui peut aider à maintenir le bon fonctionnement de notre système immunitaire, ce qui est particulièrement important pendant les longs mois d’hiver, lorsque les gens passent beaucoup de temps à l’intérieur et en compagnie d’autres personnes.

Mais manger beaucoup d’agrumes a ses inconvénients, surtout si vous allez souvent aux toilettes. En effet, les minéraux et vitamines présents dans les agrumes peuvent activer la vessie et vous faire croire que vous avez besoin d’aller aux toilettes, et ce même si ce n’est pas le cas. Le problème vient de l’acidité de ces fruits. Si vous souffrez d’hyperactivité vésicale, remplacez les oranges et les pamplemousses par des baies ou des bananes.

2. Le chocolat

Le chocolat est l’un des aliments les plus populaires au monde, et ce n’est pas étonnant : il est délicieux, qu’il soit consommé directement dans son emballage ou dans des produits transformés comme les biscuits et les gâteaux. Mais à moins que vous ne mangiez du chocolat noir – qui a tendance à contenir moins de sucre et peut aider à prévenir toute une série de maladies, notamment les maladies cardiaques et le cancer – il est difficile de le considérer comme un aliment vraiment sain.

En outre, le chocolat est même susceptible d’entraver les efforts déployés pour vaincre l’hyperactivité vésicale. En effet, la plupart des formes de chocolat contiennent de la caféine, une substance qui crée une dépendance et qui peut irriter la vessie, vous obligeant à aller aux toilettes plus souvent que nécessaire. Le chocolat noir n’est pas non plus la meilleure des alternatives, car il a tendance à contenir plus de caféine que le chocolat au lait.

3. Le café

C’est une évidence : à moins d’être décaféiné, le café contient beaucoup de caféine, une substance qui crée une dépendance et qui a tendance à irriter la vessie et à multiplier les passages aux toilettes. Quelques tasses de café par jour peuvent avoir un impact significatif sur le nombre de fois où vous aurez besoin d’aller aux WC. Le problème peut être évité si vous optez pour la version décaféinée du breuvage.

Si vous êtes un adepte des boissons chaudes, il existe de nombreuses alternatives, à commencer par le thé vert. Gardez à l’esprit que la plupart des autres formes de thé, y compris le thé noir, contiennent de grandes quantités de caféine et peuvent ne pas offrir une expérience très différente de celle du café. Si le thé vert n’est pas à votre goût, il existe un large éventail de thés à la menthe et aux fruits qui pourraient vous plaire.

4. La nourriture épicée

Allez dans n’importe quel restaurant et vous pouvez parier qu’il y a au moins quelques plats au menu qui peuvent être considérés comme “épicés”, qu’il s’agisse des ailes de poulet “ultra piquantes”, du chili à cinq-alarmes ou du curry vindaloo. De nombreuses personnes sont attirées par ces aliments épicés pour diverses raisons : peut-être aiment-elles simplement montrer leur tolérance au piment ou peut-être apprécient-elles réellement le goût des aliments plus épicés. Il est également intéressant de noter que les aliments épicés ont tendance à aider à se sentir rassasié plus longtemps.

Mais les aliments épicés peuvent engendrer un certain nombre de problèmes de santé, notamment des reflux acides, des maux d’estomac et des diarrhées. En outre, ce type d’aliments peut irriter considérablement la vessie et obliger les personnes à passer plus de temps que d’habitude aux WC. Plus précisément, les aliments chauds peuvent provoquer une inflammation de la paroi de la vessie, ce qui donne l’impression de vouloir aller aux toilettes. Si vous souffrez d’hyperactivité vésicale, envisagez de limiter votre consommation d’aliments épicés.

5. Les aliments et boissons sucrés

Nous savons tous que le sucre peut être dangereux : qu’il nous pourrisse les dents, qu’il fasse gonfler notre tour de taille ou qu’il conduise à un diagnostic de diabète de type 2, il existe de nombreuses raisons pouvant motiver la limitation de la consommation de sucre. Mais il est impossible d’ignorer que nombre de nos aliments préférés – et notamment les desserts les plus populaires – contiennent beaucoup de sucre.

Et il y a encore plus de raisons d’éviter le sucre si vous souffrez d’hyperactivité vésicale. En effet, de nombreux urologues – ou médecins spécialisés dans le fonctionnement des voies urinaires et de la vessie – pensent qu’une consommation excessive de sucre peut avoir un impact négatif sur la vessie, ce qui la rend plus susceptible d’inciter les personnes concernées à se rendre aux toilettes. Si cela ne vous suffit pas, essayez d’utiliser du Stevia, un édulcorant naturel qui ne devrait pas causer de problèmes à la vessie.

6. Les produits à base de tomate

Il est difficile d’imaginer que les produits à base de tomates, comme la sauce spaghetti ou la sauce pizza, puissent avoir un effet négatif sur le fonctionnement de la vessie humaine. Pourtant, l’acidité des tomates peut poser de sérieux problèmes aux personnes atteintes d’hyperactivité vésicale.

Toutes les personnes atteintes d’hyperactivité vésicale n’auront pas de problèmes avec la consommation de tomates, l’acidité du fruit n’étant en effet pas aussi élevée que celle des agrumes. Mais la tomate peut présenter des inconvénients, surtout si elle est combinée à des épices pour la réalisation d’un plat comme la salsa ou la sauce pour taco. Si l’hyperactivité vésicale devient particulièrement gênante pour vous, essayez de réduire votre consommation de tomates.

7. L’alcohol

Boire beaucoup de n’importe quelle boisson peut générer des inconvénients auprès des personnes souffrant d’hyperactivité vésicale, mais les boissons alcoolisées sont particulièrement problématiques. En effet, l’alcool peut avoir un impact significatif sur l’activité cérébrale, indiquant potentiellement à votre vessie qu’il est temps d’aller aux toilettes, même si ce n’est pas vraiment le cas. Bien sûr, si vous buvez avec excès – par exemple, si vous finissez un pack de six bières ou une bouteille de vin tout seul – vous allez devoir aller vous soulager la vessie souvent, quoi qu’il arrive.

Il existe de nombreuses raisons de réduire votre consommation d’alcool, et l’hyperactivité vésicale n’en est qu’une parmi beaucoup d’autres. Notez que la consommation excessive d’alcool peut augmenter le risque de développer un large éventail de problèmes de santé, allant des maladies du foie au diabète.

8. Les boissons énergétiques

Les boissons développées pour vous donner un regain d’énergie sont bien souvent très concentrées en caféine. C’est ce qui leur permet de tenir leurs promesses auprès des consommateurs. Ne pensez donc pas que vous pouvez les utiliser en remplacement d’autres boissons caféinées comme le thé ou le café. En outre, ces boissons ont tendance à contenir beaucoup de sucre, ce qui peut également irriter la vessie et entraîner le besoin régulier de se rendre aux WC.

Si vos problèmes d’hyperactivité vésicale ne sont pas trop graves, essayez de remplacer les boissons caféinées par de l’eau pure, sans ajout de sucre. Boire de l’eau peut vous aider à rester hydraté et vous donner un regain d’énergie ; cela peut également vous aider à maintenir votre rythme lors de séances d’exercices intenses. Mieux encore, veillez à dormir suffisamment afin de réduire votre besoin en boissons chargées en caféine.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X