Nourriture FRA

Quelques explications importantes sur les flatulences

Nous avons tellement tendance à couvrir nos pets ou à rejeter ça sur nos animaux qu’il est presque comique d’admettre que les flatulences sont un simple fait de la vie, et un fait sain ! Peu importe si vous faites des pets sous vos aisselles ou faites partie du club des pets qui puent, blague à part, discutons sérieusement des flatulences…

1. Qu’est-ce qui nous fait péter ?

Les pets sont si gênants que souvent, nous les retenons ou nous précipitons dehors par peur de péter devant d’autres, mais nous ne faisons qu’empirer les symptômes des pets. Selon des statistiques du National Institute of Diabetes and Digestive and Kidney Diseases, un individu sain pète en moyenne 15 à 20 fois par jour ! Donc oui, juste maintenant, votre bureau est rempli de pets humains.

Mais les gaz en provenance du système digestif (les pets et rots) sont là pour soulager les gênes abdominales après que trop d’air soit entré dans le système gastro-intestinal par la respiration, après la consommation d’aliments et lorsque certains aliments que nous consommons ne plaisent pas trop au système digestif.

2. Qu’est-ce qui produit l’excès de gaz ?

Nous avons déjà établi que les pets et flatulences font partie d’une vie saine de tous les jours. Mais plusieurs facteurs contribuent à l’accumulation d’excès de gaz (qui entraine les pets). Certains sont des facteurs normaux tandis que d’autres sont des problèmes de santé. L’une des sources les plus communes d’excès de gaz est l’extérieur.

Par exemple, l’air respiré en excès (p.ex. si vous riez, avez le hoquet, mâchez du chewing-gum ou inhalez trop d’air en fumant) par les voies internes. Les gaz qui résultent du fait d’avoir avalé trop d’air sont généralement un mélange d’hydrogène, de dioxyde de carbone et d’azote provenant de boissons carbonatées (sodas). Le plus d’air vous avalez, le plus les pets sont bruyants et gênants.

3. Qu’est-ce qui fait puer les pets ?

La source d’excès d’air détermine normalement si le pet pue ou non. L’excès d’air inspiré (ou avalé) via des sources externes (p.ex. fou rire ou sodas) est une combinaison d’azote, d’hydrogène et de dioxyde de carbone qui ne contient pas d’odeur et ne va donc pas empester.

Mais les flatulences qui s’accumulent dans les voies gastro-intestinales à cause de bactéries peuvent sérieusement dégoûter toute une pièce avec leur odeur d’œuf pourri. L’odeur est déclenchée par les bactéries qui produisent des gaz contenant du soufre (d’où l’odeur d’œuf pourri).

4. Production de gaz à partir d’aliments

Nous avons déjà entendu parler des ‘fayots qui font péter’, et les haricots sont liés à la production de gaz. Tant et si bien que de nombreuses personnes évitent de manger des haricots, haricots noirs, blancs et même des pois chiches et des lentilles.

C’est parce que les haricots et légumineuses sont plus difficiles à décomposer par le système digestif humain. Lorsque la digestion est ralentie, les nutriments des aliments tenaces passent dans le côlon et deviennent le sous-produit de la digestion bactérienne, ce qui peut puer et devenir assez douloureux (p.ex. crampes, ballonnements).

5. Gaz dus à la constipation ou la diarrhée

Les gaz dus à la constipation sont créés par un blocus des voies gastro-intestinales. Vous sentirez et verrez les symptômes de constipation liée au gaz (crampes abdominales, ballonnement, mal de ventre) avant même de réaliser que votre système est bloqué.

Même si la constipation peut-être normale si vous avez introduit plus de fibres dans votre alimentation (p.ex. légumes verts à feuilles, fruits à peau, céréales entières), elle peut entrainer des dégâts intestinaux tandis que les fibres se déplacent trop vite (diarrhée) ou trop lentement (constipation) dans le système gastro-intestinal. Votre corps nécessite un peu de temps pour s’ajuster à la nouvelle quantité de fibres, mais vos mouvements intestinaux devraient se normaliser en quelques jours.

6. Gaz provenant d’additifs alimentaires

Les aliments transformés ne sont idéaux pour personne. Et les aliments très transformés qui contiennent des additifs comme des sucres artificiels (p.ex. bonbons, céréales, jus, sodas, chewing-gums) peuvent créer une montagne russe dans votre système digestif à cause de gaz et de crampes abdominales.

En particulier, les édulcorants comme le mannitol et le sorbitol entrainent des excès de gaz, ballonnements et diarrhée chez les personnes qui ont un système digestif normal. Selon l’agence de contrôle des produits alimentaires et pharmaceutiques américaine, le sorbitol et le mannitol contiennent de grandes quantités d’hydrogène, ce qui peut avoir un effet laxatif lorsque les sucres résiduels non absorbés sont digérés par les bactéries intestinales. Le processus de fermentation entraine souvent des gaz douloureux, ballonnements et selles molles.

7. Gaz dus aux intolérances alimentaires

Bien sûr, de nombreuses personnes sont ‘intolérantes’ aux haricots, car ce légume nécessite un tas d’enzymes digestifs pour le décomposer. Mais d’autres intolérances alimentaires peuvent survenir lorsque le corps manque de certains éléments pour décomposer les aliments. Ceux qui sont intolérants au gluten ne peuvent le décomposer, et ceux qui sont intolérants au lactose manquent de l’enzyme requise pour décomposer le sucre du lait.

Comme d’autres aliments qui sont difficiles à digérer, si le corps manque des enzymes nécessaires à une digestion efficace, les aliments seront absorbés dans l’intestin grêle ou le côlon, où les bactéries vont les décomposer et entrainer la production de flatulences puantes, de crampes et de ballonnements.

8. Gaz dus au syndrome de l’intestin irritable

En plus d’avaler trop d’air, de consommer des aliments difficiles à digérer (p.ex. haricots) ou de manger des aliments que votre corps ne peut digérer correctement (p.ex. dans le cas d’intolérances), il existe plusieurs troubles digestifs qui peuvent causer des pets chroniques, inflammation, constipation, selles molles et crampes abdominales, et qui sont un problème médical plus sérieux.

Le syndrome de l’intestin irritable est une maladie digestive considérée par les professionnels de la médecine comme un système digestif dysfonctionnel, lorsque l’absorption incorrecte des glucides entraine une stimulation ou une prolifération des bactéries intestinales dans l’intestin grêle.

Gas

9. Gaz dus aux maladies auto-immunes

Les pets qui puent, ballonnements, crampes abdominales, constipations, saignements et diarrhée ne sont pas normaux s’ils sont causés par une maladie auto-immune. Les maladies d’inflammation chronique de l’intestin incluent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique sur des sections différentes des voies gastro-intestinales. La maladie cœliaque (à ne pas confondre avec l’intolérance au gluten) peut déclencher l’attaque du système immunitaire sur l’intestin grêle lorsque du gluten est consommé, même en quantités infimes.

Bien que ces maladies auto-immunes soient différentes, elles entrainent toutes des douleurs et inflammations chroniques, des pets puants et l’absorption incorrecte de nutriments. Consultez un médecin immédiatement si vous soupçonnez la présence d’une maladie auto-immune. Les gaz et ballonnements peuvent également résulter d’un blocage intestinal, de plusieurs types de cancers et de diverticulite.

Avatar

ActiveBeat Deutsch

ActiveBeat hat es sich zum Ziel gemacht, seine Leser über alle wichtigen Neuigkeiten und Informationen in der Welt der Gesundheit zu informieren. Von Rückrufen und Krankheitsausbrüchen über Fitness und Ernährung bis hin zu Studien, wir versorgen Sie täglich mit aktuellen Gesundheitsnachrichten.

X