Régime FRA

Boire modérément ou boire de manière excessive le week-end ?

Nous savons tous que l’alcool peut avoir des effets négatifs sur notre santé en cas d’abus – sans mentionner sur notre réputation personnelle (p.ex. comportements, décisions etc.). Il est vrai que les dégâts hépatiques, l’intoxication alcoolique et même la mort peuvent être causés par l’abus d’alcool à long terme. Mais vous êtes-vous déjà demandé, comme moi, s’il est plus intelligent de siroter un verre de vin rouge par jour ou de limiter votre consommation d’alcool le week-end ?

Je suis plutôt du genre à m’imbiber d’alcool le week-end et à boire très peu durant la semaine, mais j’étais assez curieuse de savoir ce que les experts avaient à dire à propos du vin, de la bière et de nos habitudes de boisson…

1. Modération

Boire en modération, ou boire un petit peu de manière régulière, est une habitude soutenue par un corps de recherche important. Vous avez sans aucun doute lu des articles qui vantent les bienfaits de l’alcool modéré pour repousser les maladies cardiovasculaires, AVC, diabète et même la démence.

Cependant, selon une recherche de l’école de médecine de l’UCLA, même si ces études soutiennent la cause de la modération, les études montrent que ces effets positifs affectent typiquement les buveurs modérés de la quarantaine aux séniors – et non les individus dans leur vingtaine et leur trentaine.

drinking 4

2. Le moins est le mieux avec l’alcool

Il existe un tas de controverses sur le sujet de l’alcool et de ses avantages et inconvénients sur la santé. En effet, certains types d’alcool (p.ex. vin) sont favorisés par rapport à d’autres (p.ex. bière) en termes de bienfaits sur la santé, mais les études s’accordent majoritairement à dire que le moins est le mieux en terme de bibine.

Par exemple, une recherche conduite par la Mayo Clinic a découvert que boire un verre de vin rouge par jour pouvait réduire le risque de maladie cardiaque, d’AVC et encourager la santé du cœur grâce au polyphénol appelé resvératrol présent dans le breuvage, qui augmente le bon cholestérol. Mais les capacités de protection des artères du vin rouge sont perdues en cas d’abus.

drinking 2

3. Ne buvez pas pour des raisons de santé

Oui, la modération devrait être la méthode préférée de consommation d’alcool. Mais le National Heart, Lung and Blood Institute et l’American Heart Association ne recommandent pas non plus de boire de l’alcool afin de repousser les maladies cardiaques.

En réalité, les experts sont clairs sur le fait que la dépendance à l’alcool peut entraîner des dégâts hépatiques, de l’obésité, certains cancers, de l’hypertension et même une insuffisance cardiaque. Les médecins s’accordent sur le fait que les personnes qui ont une mauvaise santé cardiovasculaire ou les patients qui prennent de l’aspirine devraient éviter l’alcool tout à fait.

Red Wine Heart Health

4. Connaissez-vous vos limites quotidiennes ?

La théorie de la modération est bien belle, mais êtes-vous vraiment conscient de votre limite d’alcool quotidienne ? Le National Institute of Alcohol Abuse and Alcoholism affirme qu’un seul verre devrait être considéré comme une bière de 33 cl, une liqueur de 4.5 et un verre de vin de 15 cl.

De plus, l’âge, le poids et le genre sont à prendre en considération, c’est pourquoi les experts recommandent aux femmes et aux hommes de plus de 65 ans de s’en tenir à un verre par jour, et à deux verres par jour pour les hommes de moins de 65 ans.

beer 10

5. Les dangers de l’abus d’alcool

Oui, j’admets que samedi passé, je me suis permise un peu d’exagération en matière de vin (au-delà de toute moderation ). Et croyez-le ou non, mais l’abus d’alcool, qui est défini par l’Institut National de la Santé comme 4 verres en moins de deux heures pour les femmes et 5 verres en moins de deux heures pour les hommes, même si ce n’est que lors d’une soirée, peut être nocif à votre santé.

Selon une étude effectuée par le département de santé publique et des dépendances de l’Université Syracuse, un tel abus d’alcool peut augmenter vos risques de maladies cardiaque, rénale, hépatique et du cerveau, et affecter la fonction respiratoire. En particulier si vous abusez d’alcool le week-end de manière régulière.

beer 6

6. Abus d’alcool et santé des seins

Malheureusement, les femmes ont déjà une liberté moindre en matière d’alcool en raison du poids (les hommes ont tendance à peser plus) et du métabolisme (les hommes métabolisent l’alcool plus vite que les femmes). Par exemple, une recherche de l’Institut National de la Santé sur l’étude du suivi de la santé des infirmières et des professionnels de la santé a découvert que les femmes qui avaient des antécédents familiaux de cancer du sein devaient être encore plus prudentes.

L’étude a suivi un groupe de 88 084 femmes et 47 881 hommes et a découvert qu’aussi peu qu’une seule boisson alcoolisée par jour augmentait le risque de cancer du sein chez les femmes, même chez les femmes qui n’avaient jamais fumé.

Drink Red Wine

7. Accidents et abus d’alcool

Il est difficile de nier que nous soyons plus sujets à des erreurs de jugement lorsque nous buvons de l’alcool (et nous avons tous des preuves sous forme de photos embarrassantes sur Facebook). Selon les professeurs de médecine du département de la toxicomanie de l’Université Columbia, des épisodes réguliers d’abus d’alcool peuvent augmenter le risque d’accidents, de blessures et d’insomnie, particulièrement chez les femmes.

En réalité, le contrôle des impulsions est biaisé par l’alcool, ou comme le Dr. Alison Moore, professeur de gériatrie et de psychiatrie à l’école de médecine de l’UCLA l’appelle, « le courage liquide ». Elle affirme que les comportements impulsifs et regrettables (p.ex. manger de la malbouffe, aventures d’un soir, envoyer des messages à son ex) sont les résultats les plus communs de l’abus d’alcool.

drinking and driving1
X