Santé FRA

Allégations de santé et de fitness : 10 moyens de faire la part entre faits et idées fausses

Chaque jour, nous semblons faire face à de nouvelles études ou allégations qui pourraient affecter notre santé. Du dernier super-aliment aux causes de cancer, le consommateur inquiet de sa santé pourrait se sentir écrasé (et frustré) par le bourrage de crâne constant des allégations de santé.

Afin de donner plus de sens aux nombreuses allégations vantant les produits de perte de poids rapide les plus récents ou les dernières tactiques de raffermissement du ventre, voici quelques conseils pour vous aider à y voir plus clair…

1. Allégations trop belles pour être vraies

Nous avons tous désiré acheter ce produit qui promet une perte de poids/beauté facile et rapide. Des crèmes miracles que les médecins tentent de vous cacher aux équipements de fitness qui aminciront votre taille en quelques semaines, nous nous sommes tous laissés séduire à espérer que cette fois, ça pourrait marcher.

La triste réalité, c’est que vous ne trouverez jamais de trésor à la fin de l’arc-en-ciel. Si quelque chose semble trop beau pour être vrai… c’est le cas. Il n’existe toujours pas de pilule miracle qui vous fasse profiter de tous les bienfaits sans faire d’efforts. Atteindre une bonne santé, perdre du poids et disposer d’énergie prennent du temps, de la patience et de l’engagement (malheureusement).

fad diet 1

2. Ces allégations sont-elles basées sur une recherche indépendante ?

Il n’y a pas si longtemps, des chaussures de marche étaient fabriquées, qui promettaient au consommateur des jambes plus fines et attirantes juste en les portant. Des célébrités ont été photographiées avec ce produit et ne jurant que par les résultats incroyables. Heureusement, le programme Exercice et Santé de l’Université de Wisconsin a effectué la première étude indépendante sur ce produit miracle, démontrant la fausseté des allégations.

Parfois, les produits à la mode motivent des recherches indépendantes (qui n’ont aucun lien avec le fabricant). C’est seulement au travers de ces recherches que le public est sensibilisé aux faits et aux idées fausses. Vous pouvez accéder à ces recherches via Google Scholar. Ce moteur de recherche se concentre sur les recherches académiques des universités du monde entier. Ce n’est peut-être pas parfait, mais c’est un pas vers une meilleure information.

fad 4

3. Qui finance les recherches ?

Il faut un portefeuille bien rempli pour effectuer des recherches. Pour de nombreux chercheurs académiques, les bourses sont offertes par une variété d’agences de financement pour soutenir les études proposées. En même temps, les fabricants et entreprises sont également à la recherche de chercheurs pour étudier leurs produits et programmes, dans l’espoir d’acquérir un soutien académique.

Le résultat malheureux pourrait être un biais en faveur de l’entreprise qui finance l’étude. Par exemple, si une compagnie de boissons sportives finance la recherche qui examine l’efficacité de leur boisson énergétique, les résultats pourraient pencher en faveur de qui détient les cordons de la bourse. Bien que cela n’influence pas forcément les résultats, la question du biais est présente, ce qui peut entacher les résultats.

Doctor

4. Qui sont les participants à la recherche ?

Mais qui teste ces équipements, poudres ou potions vendues pour résoudre vos problèmes en un instant ? Dans le temps, les scientifiques de l’exercice utilisaient de jeunes hommes dans la vingtaine (étudiants universitaires) comme sujets. Par conséquent, les conclusions de ces études ne pouvaient vraiment se rapporter qu’à une population de jeunes hommes dans la vingtaine.

L’étude a-t-elle été testée sur des rats ou des êtres humains ? A-t-elle été testée sur la population ciblée ? Par exemple, dans le cas d’un produit promettant une perte de poids chez les femmes de plus de 50 ans, l’entreprise a-t-elle utilisé cette population de test ? Comprendre comment ce produit magique a été testé peut nous aider à comprendre son efficacité (ou pas).

weight gain

5. Ces allégations sont-elles basées sur des témoignages ?

Les témoignages sont l’une des méthodes de vente de produits les plus populaires. En feuilletant n’importe quel magazine de fitness, nous sommes submergés (et un peu intrigués) par les photos « avant-après » de ces personnes ayant triomphé contre leur poids. Mais ce n’est pas parce que notre célébrité hollywoodienne préférée vante cette eau vitaminée qu’elle est forcément meilleure que l’eau du robinet.

Les témoignages sont un excellent moyen d’attirer notre attention et de nous influencer à acheter un produit. S’ils peuvent l’utiliser et réussir, pourquoi pas nous ? Faites attention aux témoignages, surtout s’ils sont le seul outil de marketing d’un produit. Si c’est le cas, ce pourrait être une bonne indication que les allégations de ce produit ne sont pas soutenues.

diet 3

6. Est-ce un engagement à longue durée ?

Une autre question importante à poser avant d’acheter un produit ou un service se rapporte à notre engagement à tenir pour toute la vie. Par exemple, une personne décide d’acheter une poudre de perte de poids pour perdre ses kilos superflus et réussir à court terme. Une fois que cette personne recommence à manger normalement, les kilos reviennent (sans surprise). Les programmes d’exercice et de régimes abondent, mais la plupart ne peuvent être maintenus sur le long terme.

Si nous sommes capables de trouver un produit ou un programme qui prenne en compte notre style de vie, nos valeurs, nos besoins et nos défis, alors ce produit pourrait bien nous correspondre. Jusqu’alors, ce n’est que de la poudre aux yeux, avec l’espoir de nous vendre une autre opportunité d’échec.

Healthy stock

7. La vue d’ensemble

Récemment, l’Organisation mondiale de la Santé nous a fait part des préoccupations de santé liées aux viandes rouges et aux viandes transformées. Bien qu’il soit important de noter que consommer une alimentation riche en viandes transformées soit lié à un risque accru de développer certains cancers, manger un hot-dog de temps en temps n’a pas le même effet. Lors d’affirmations de ce genre (et elles sont légion), il est important de prendre du recul et d’avoir une vision globale.

Notre alimentation joue un certain rôle envers la prévention contre le cancer. Mais il faut également prendre en compte des facteurs comme le stress, l’inactivité physique, l’environnement, les dépendances et la santé mentale (pour en nommer certains) afin d’appliquer une dose saine d’esprit critique envers ces allégations sans commencer à paniquer ou à obséder.

Grocery Store Butcher

8. D’autres facteurs à considérer…

Lorsque des études affirment que l’obésité tue, quel est vraiment le message et comment ont-elles atteint cette conclusion ? Paul Campos, auteur de The Obesity Myth, a suggéré que les variables d’une mort prématurée incluent un style de vie inactif couplé à une alimentation malsaine (versus l’obésité). De plus, ces deux variables peuvent mener à l’obésité, mais l’obésité pourrait ne pas être le seul coupable d’une espérance de vie réduite. Donc, est-ce l’obésité qui tue ou les facteurs de l’alimentation et du style de vie ? Malheureusement, peu d’études séparent l’obésité des autres facteurs.

Lorsque des études utilisent le terme corrélation, elles font référence à la relation entre deux facteurs. Par exemple, il existe une corrélation entre obésité et maladie chronique. Lorsque des études utilisent le terme causalité, nous pouvons assumer qu’un facteur cause le second. Selon Campos et un grand nombre d’autres chercheurs, l’allégation de l’obésité n’a toujours pas montré de causalité.

Managing Obesity

9. Études à court terme ou à long terme

En matière de science nutritionnelle, il existe une question importante à considérer. Il existe de nombreux produits disponibles depuis peu sur le marché qui doivent toujours montrer leurs vertus ou effets à long terme sur notre santé. Par exemple, nous ne connaissons toujours pas les effets à long terme des boissons énergétiques.

Les chercheurs Naren Gunja et Jared Brown ont publié une étude dans le Medical Journal of Australia en 2012, suggérant qu’il existait de nombreux effets préoccupants issus de la consommation de boissons énergétiques parmi les jeunes. De plus, les études à long terme sur les effets néfastes sur la santé de certains suppléments sportifs sont toujours rares et espacées. Des boissons énergétiques aux aliments enrichis en vitamines et minéraux, il existe de nombreuses questions sans réponses. La clé pour approcher tout produit est la prudence et suffisamment d’information pour prendre des décisions informées et saines.

energy drinks 1

10. Si tout échoue… faites confiance à votre instinct !

Nous disposons tous d’un baromètre interne qui nous guide dans nos décisions de santé pour nous-mêmes et nos familles. De retirer la main d’un objet chaud à décider d’acheter un second casque de vélo, nous penchons habituellement du côté de la sécurité.

Ces règles générales, lorsqu’elles sont confrontées à un nouveau produit prometteur pour notre santé, devraient inclure la règle du « trop beau pour être vrai » tout en faisant une recherche rapide sur internet. Même si nous avons vraiment envie de tester ces collants à la nicotine ou ces plaques vibrantes avec beaucoup d’espoir, faire de l’esprit critique une habitude pourrait être votre choix le plus sain.

Thinking
X