Santé FRA

9 sources sournoises d’odeurs corporelles

Les cultures bactériennes combinées à la transpiration sont la source la plus commune d’odeur corporelle. Mais même si vous vous lavez régulièrement, certains autres facteurs odorants – y compris ce que vous avez mangé (ou pas mangé) récemment, les médicaments que vous prenez et les produits que vous utilisez pour cacher les odeurs de transpiration – peuvent répondre à la question ‘Qu’est-ce qui pue comme ça ?’ Lorsque vous sentez une odeur désagréable.

Si vous suivez l’une ou plusieurs des neuf habitudes suivantes, sources de mauvaises odeurs corporelles, alors la réponse est probablement : ‘oui, c’est bien vous qui sentez mauvais !’…

1. Vous utilisez le mauvais déodorant

C’est étrange de penser que les produits que vous achetez pour masquer les mauvaises odeurs corporelles puissent au contraire exacerber ces odeurs. Mais les vaporisateurs déodorants et anti-transpirants achetés en magasins peuvent encourager le développement de bactéries nauséabondes.

Une étude conduite par des microbiologistes de l’Université de Gand en Belgique a surveillé les bactéries présentes sous les aisselles d’un groupe de participants mâles et femelles – la moitié du groupe a évité les déodorants et anti-transpirants pour un mois, tandis que l’autre moitié a utilisé du déodorant durant un mois. Les chercheurs ont découvert que les composés d’aluminium présents dans les déodorants et anti-transpirants tuaient les bonnes bactéries (celles qui ne sentent pas) et encourageaient la croissance de bactéries malodorantes.

2. Vous prenez des médicaments sous ordonnance

Selon la Mayo Clinic, certains médicaments sans ou sous ordonnance – comme le Paracétamol (ou acétaminophène) et certains antidépresseurs (p.ex. bupropione comme Zyban ou Wellbutrin) – peuvent encourager la transpiration excessive et la croissance de bactéries malodorantes lorsque les médicaments sont métabolisés par le corps.

Si une nouvelle ordonnance entraine une transpiration excessive ou intensifie les mauvaises odeurs corporelles, consultez votre médecin avant de changer ou d’arrêter le médicament.

3. Vous mangez trop de sucres raffinés

Dr Debra Jaliman, une dermatologue de l’American Academy of Dermatology, affirme que ce que nous mangeons peut affecter notre odeur. Par exemple, l’excès de sucres raffinés peut affecter l’odeur des aisselles en plus du tour de taille. C’est à cause de la croissance de levure, qui transforme le sucre en un sous-produit alcoolisé à l’odeur rance.

En fait, lorsque le sucre raffiné présent dans la malbouffe perturbe l’équilibre de votre transpiration et se combine avec les bactéries présentes sous les aisselles, des odeurs nauséabondes peuvent résulter. Heureusement, Dr Jaliman affirme qu’éviter les sucres raffinés permet d’éviter les mauvaises odeurs corporelles.

4. Vous avez une carence en vitamines

En 1928, Dr Pierre Delbet, célèbre secrétaire général de l’Association française pour l’étude du cancer à Paris, a découvert que le magnésium avait le pouvoir de bannir la mauvaise odeur corporelle. Et que ceux qui souffraient d’une carence en magnésium sentaient souvent mauvais.

Dr Delbet a rapporté que ‘si l’alimentation du patient ne contient rien de particulièrement toxique, un supplément de magnésium désodorise les mauvaises odeurs.’ Dr Delbet a découvert que consommer des aliments riches en magnésium (p.ex. amandes, noix de cajou, graines de lin et de sésame, son de blé et chocolat noir) altérait la flore intestinale humaine et réduisait les odeurs corporelles.

5. Vous mangez des légumes crucifères

Nous sommes nombreux à être conscients des troubles digestifs et gaz malodorants qui résultent de la consommation de choux, choux-fleurs, brocolis et autres légumes crucifères, ou plutôt lorsque les composés soufrés contenus dans ces légumes sont absorbés par le corps.

Selon des chercheurs de l’American Academy of Dermatology, une heure après avoir consommé des légumes crucifères, le corps absorbe les composés soufrés et dégage une odeur âcre lorsqu’il les sécrète via les glandes sudoripares. Heureusement, vous pouvez toujours manger ces légumes sains si vous les blanchissez, un procédé qui élimine la majorité du soufre nauséabond.

6. Vous buvez trop de caféine et d’alcool

Les chercheurs des services de santé de l’Université de Columbia affirment que l’excès de caféine et d’alcool est coupable de mauvaises odeurs corporelles (et de mauvaise haleine). Pourquoi ?

Le café n’accélère pas seulement le taux de transpiration, mais il la rend très acide. Et nous n’avons pas à vous rappeler votre odeur après une soirée trop arrosée. Pour améliorer votre odeur corporelle, éliminez ou réduisez les boissons alcoolisées ou caféinées en faveur de tisanes.

7. Vous mangez beaucoup de viande

Je suis carnivore et je l’admets. Mais je mange de la viande rouge avec modération pour une bonne raison – elle me fait puer ! Selon E. Adam Kallel, un médecin chimiste au Victrix Computational and Medicinal Chemistry Consultancy à Carlsbad en Californie, la viande rouge est plus difficile à digérer.

Cela signifie que votre corps doit faire plus d’efforts pour métaboliser la viande rouge. Le résultat, c’est que vous transpirez plus, digérez plus lentement et libérez des gaz nauséabonds via les flatulences et la transpiration. La viande rouge est riche en acides aminés qui laissent des résidus dans les intestins durant la digestion. Lorsqu’ils sont libérés, ces résidus se mélangent aux bactéries corporelles et intensifient la mauvaise odeur.

8. Vous êtes constipé

Nous connaissons tous l’importance d’une alimentation riche en fibres. Trop peu peut bloquer votre digestion, vous constiper, et selon les instituts nationaux de santé américains, vous faire sentir mauvais.

En cas de constipation sévère, les toxines libérées par le système digestif peuvent suer à travers les pores cutanés, exposant une odeur corporelle fécale faite de sous-produits toxiques que le corps a besoin de libérer de quelque manière que ce soit pour éviter les maladies.

9. Régime faible en glucides

Bien sûr, vous évitez les glucides dans un effort pour perdre vos kilos superflus. Mais vous ne vous attendiez pas à ce que le manque de glucides entraine une mauvaise odeur corporelle !

Une étude de 2014 publiée dans le journal Annals of Internal Medicine associe les régimes faibles en glucides (ou ceux qui totalisent moins de 50% des calories sous forme de glucides) avec des effets secondaires nauséabonds. En plus d’entrainer une libération de cétones dans la circulation sanguine, ce qui cause une mauvaise haleine, le manque de glucides (et l’augmentation de protéines associée) peut entrainer une urine et une odeur corporelle nauséabonde.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X