Santé FRA

8 problèmes de santé graves entrainés par la position assise

Oui, on a compris, rester assis longtemps est mauvais pour la santé ! Et ce fait vous touche peut-être personnellement si, comme moi, vous passez des heures devant votre bureau chaque jour à taper à l’ordinateur. Mais avez-vous déjà pris le temps de faire des recherches sur ce que votre corps risque physiquement lorsqu’il reste assis trop longtemps ?

Moi je l`ai pris, et certaines découvertes m’ont vraiment choqué – les effets réels et sévères de la position assise se reflètent dans des problèmes de santé de la tête aux pieds. Voici 8 problèmes de santé graves entrainés par un style de vie sédentaire, selon des experts…

1. Cerveau embrumé

Selon des études de l’Institut National du Cancer, les périodes étendues assises, lorsque par exemple vous travaillez derrière un bureau sans pause, diminuent la fonction cérébrale et détruisent le réseau vasculaire cérébral. Ce ‘cerveau embrumé’ résulte d’une diminution de la circulation de sang frais et d’oxygène au cerveau. Lorsque nous sommes actifs, le sang et l’oxygène pompent à travers le cerveau en stimulant la libération de produits chimiques de bonne humeur et de centaines de gènes protecteurs, lors d’un processus appelé facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF).

Le processus BDNF est essentiel pour la croissance de neurones cérébraux et la protection (p.ex. contre les dégâts de traumas, du stress et des toxines environnementales). Mais lorsque nous sommes sédentaires, la circulation de sang frais et d’oxygène est limitée, la libération de produits chimiques de la bonne humeur est freinée, et le cerveau devient confus, incapable de se concentrer.

2. Désalignement du cou, des épaules et de la colonne vertébrale supérieure

Visionnez votre position assise derrière votre bureau. Vous avez sûrement le cou penché vers l’avant au lieu de le garder aligné avec la colonne. Et je n’ai pas encore parlé des épaules et du dos – affalés en avant avec les épaules bossues, les trapèzes arrondis (muscles qui connectent le cou et les épaules) et le bas du dos courbé.

Le désalignement des vertèbres cervicales (cou), épaules et de la colonne vertébrale lorsque vous tapez à l’ordinateur pendant des heures entraine des blessures de stress répété et des blessures permanentes des muscles et des structures osseuses le long des vertèbres cervicales – les anneaux osseux qui s’étendent de la base du crâne aux vertèbres thoraciques du tronc.

3. Durcissement, raideurs et hernies du bas du dos

Votre maman vous a toujours forcé à ‘vous asseoir le dos droit’ et pour une bonne raison ! Elle tentait uniquement à vous éviter de futurs problèmes de dos. Des recherches du National Institute of Neurological Disorders and Strokes nous rappellent que le mouvement régulier encourage la circulation de sang frais et de nutriments vers les disques souples situés entre les vertèbres – et que rester assis pendant longtemps entraine un désalignement des disques et la formation de collagène dur entre les tendons et les ligaments.

Si vous travaillez derrière un bureau, tentez de vous tenir droit sans vous pencher vers l’avant (votre cou ne devrait pas se situer devant vos épaules), épaules détendues, bras formant un angle droit, pieds à plat au sol et bas du dos (zone lombaire) soutenu par un dossier pour éviter des raideurs dans les muscles du psoas (qui tirent la colonne lombaire vers l’avant et entraine une hernie des disques lombaires).

4. Dégâts chroniques des organes

Le cancer du côlon, la stéatose hépatique et les maladies cardiovasculaires sont sur la liste des risques encourus par les personnes qui passent la majorité de leur temps assis – même si vous faites de l’exercice régulier, selon un groupe de nutritionnistes et de physiologistes de l’Université du Missouri.

De nombreuses études lient la diminution de la circulation sanguine et de la brûlure des calories associée à la position assise à un risque accru d’artères bouchées, d’hypertension, de cholestérol, de troubles digestifs, de maladies cardiovasculaires et de stéatose hépatique. Les chercheurs soulignent que même si vous êtes actif en dehors du travail, il est vital de vous lever et de bouger régulièrement durant la journée. N’oubliez pas non plus la tentation de consommer des aliments gras lorsque vous êtes cloués au bureau.

5. Dégénérescence musculaire

Pensez-y, les muscles inutilisés peuvent ramollir très rapidement. Les scientifiques de l’Université d’État d’Arizona soulignent que la dégénérescence musculaire se développe lentement le moins vous utilisez votre corps pour vous lever, marcher, pousser et vous asseoir droit.

La dégénérescence musculaire survient aussi lorsque vous vous asseyez trop et trop souvent. Par exemple, vous affaler dans une chaise entraine une faiblesse du cou, des épaules, de la colonne vertébrale et des muscles abdominaux. Les abdos mous, les fléchisseurs de la hanche trop raides et le dos voûté résultent en une colonne vertébrale exagérément arquée vers l’extérieur et limitent l’amplitude des mouvements du dos, des hanches et des fessiers.

6. Maladies chroniques

Une étude publiée dans le Journal of Applied Physiology affirme que l’inactivité physique cause plusieurs maladies chroniques – tels les cancers du côlon, de l’endomètre et du sein, le diabète, la stéatose hépatique et l’obésité. Comment ?

Tandis que le mouvement régulier stimule la production d’antioxydants protecteurs, la sédentarité laisse les cellules exposées à l’action des radicaux libres potentiellement toxiques. En plus, des études montrent un déclin drastique dans la réponse de l’insuline après un seul jour de station assise prolongée, entrainant un risque accru de diabète de type II chez les individus sédentaires.

7. Varices et caillots sanguins

Nous avons tous entendu les histoires tragiques de l’ami d’un ami d’un ami qui a développé un caillot sanguin dangereux après être resté assis durant un vol long de 18 heures. Aussi improbable que cela puisse paraitre, les médecins du département de thromboembolisme clinique de l’hôpital général d’Hamilton, Ontario, Canada, avertissent que rester assis durant de longues périodes derrière un bureau ou sur un canapé peut aussi entrainer une thrombose veineuse profonde, surtout si vous êtes obèse.

Le danger d’un caillot sanguin devient potentiellement mortel s’il se déloge, entre dans les poumons et cause un blocage (embolisme pulmonaire). La thrombose veineuse profonde survient lorsque la circulation sanguine freine et que les liquides s’accumulent dans une zone de la jambe, entrainant un caillot sanguin. À moindre échelle, mais tout aussi préoccupante, la position assise peut entrainer des chevilles gonflées, des varices et de l’ostéoporose à cause du manque d’activité.

8. Handicaps et morts dus à la position assise

Ce n’est pas rare pour l’Américain moyen de rester assis 8 heures ou plus par jour. Mais l’idée de mort par position assise parait quelque peu ridicule. Bien que s’asseoir durant la journée soit inoffensif, une étude de 8 ans et demi conduite par l’Université Northwestern a découvert que la position assise chronique, surtout chez les adultes plus âgés, augmentait le risque de handicap physique de moitié.

La même étude a révélé que les individus qui ont l’habitude de regarder la télévision (ou jouer à des jeux vidéos) en soirée augmentent leur taux de mortalité d’environ 61% par rapport à ceux qui ne regardent la télévision qu’une heure par jour. Si vous aimez regarder la TV en soirée, faites-vous une faveur en marchant ou en faisant de l’exercice durant les pauses publicitaires.

Share This Article

X