Stress FRA

8 façons de combattre le stress des fêtes

Les vacances de Noël ne sont malheureusement pas toujours une fête pour tous… Pour certains d’entre nous, les stress financier, émotionnel et physique de la saison des vacances pèsent autant que le traineau du Père Noël, et ce dès le mois de novembre.

Si l’anxiété de l’arrivée de la saison des fêtes vous transforme en Grinch, ne vous inquiétez plus, et découvrez 8 façons de faire face à votre anxiété, de réduire vos soucis et de vous réjouir des vacances…

1. Faites un budget de fêtes

L’argent est, sans surprise, le facteur de stress le plus important pour 2/3 des Américains. Selon des recherches de l’American Psychology Association, les finances rendent anxieux dès le 1er novembre chaque année, et les dettes et crédits sont le stress numéro 1 à l’arrivée du Nouvel An.

Pour éviter de commencer la nouvelle année dans le rouge, établissez un budget strict pour le shopping de vacances (y compris cadeaux, décorations, voyages et nourriture) et tenez-vous-y afin de ne pas vous retrouver sur la mauvaise liste du Père Noël.

2. Équilibrez la nourriture riche avec de la nourriture saine

C’est si facile de vous perdre dans la boite à gâteaux une fois que vous avez commencé vos pâtisseries de Noël. Mais les gâteaux ne sont pas les seuls coupables de la prise de poids en hiver. De nombreux plats traditionnels sont tout aussi riches : sauces, farces, ignames confites, casserole d’haricots verts, laits de poule crémeux… et peuvent vous faire sentir plein et en mauvaise forme.

Vous pouvez bien sûr savourer ces quelques délices de vacances, tant que vous faites des choix plus sains le reste du temps. Mangez quelques gâteaux et sucres d’orge, mais préparez le reste de vos repas avec des fruits et légumes frais, des graisses saines et des protéines maigres.

3. Refusez de prendre part aux drames de vacances

Que votre sœur ne soit pas présente pour Noël ou que votre oncle refuse d’y aller mollo sur le vin au repas de fête, les repas et vacances familiaux sont toujours riches en petits drames. Et vous ne pouvez pas contrôler les décisions et comportements des autres.

Mais vous pouvez lutter contre les drames de vacances en refusant tout simplement d’y prendre part. Si votre mère veut rouspéter sur l’absence de votre sœur, ne la laissez pas se plaindre pendant des heures. Et si Tonton Jim devient saoul, débraillé ou grossier avant 21 h 30, déguerpissez avant l’heure fatidique.

4. Réduisez la pression

Nous imaginons tous nos vacances en famille rassemblée confortablement autour d’un sapin illuminé, entourée de décorations, de paillettes et de cadeaux. Mais nous n’obtenons pas toujours ce dont nous rêvons, et c’est parfaitement normal.

Des chercheurs de l’Université de Wisconsin-Madison affirment que les attentes irréalistes, surtout celles placées sur les autres (p.ex. des enfants sages, des cadeaux et un repas de fête parfaits), finissent souvent en déception. À la place, ils vous recommandent de profiter de l’instant présent. Profitez de votre temps avec vos proches et ne stressez pas sur tous les détails mineurs.

5. Ne soyez pas matérialiste

Si vous n’appréciez les fêtes que pour les cadeaux, pas étonnant que vous soyez stressé. Cependant, cette saison de fêtes représente bien plus qu’offrir de l’argent ou des cadeaux somptueux et dépassant vos moyens à vos amis et à votre famille.

Redéfinissez ces fêtes de famille en évitant les cadeaux si vous devez vous serrer la ceinture. De cette manière, vous pouvez mettre l’accent sur des choses plus importantes : passer du temps de qualité avec vos proches. Et si vous avez une grande famille, commencez une tradition de tirage au sort secret en pêchant un nom dans un chapeau, et en offrant et ne recevant qu’un seul cadeau.

6. Limitez l’excès de boissons

Je réfère particulièrement aux laits de poule au rhum, au vin, à la bière ou à tout autre type d’alcool. Boire trop d’alcool durant les fêtes peut entrainer une prise de poids et perturber le sommeil. De plus, l’excès d’alcool peut entrainer des tensions et des conflits entre amis et famille.

Choisissez vos boissons comme vous choisiriez vos batailles : sagement et avec une idée de paix à l’esprit. Sirotez un verre de vin à votre fête de bureau, suivi d’un verre d’eau pétillante. Cela vous empêchera d’abuser de l’alcool, vous évitera l’ivresse et les décisions impulsives, et vous maintiendra hydraté.

7. Inventez de nouvelles traditions

Les vieilles traditions – comme d’ouvrir les cadeaux la vieille de Noël ou de rassembler toute la famille chez vous pour cuisiner à Hanoukka – ne sont pas possibles chaque année, surtout lorsque vos proches ont de multiples obligations familiales de leur côté.

Au lieu de respecter d’anciennes traditions, inventez de nouvelles traditions réconfortantes ; pourquoi pas une randonnée en famille ou aller nourrir les sans-abris. De cette manière, tout le monde se sent le bienvenu, s’amuse et revient l’année suivante.

8. Limitez vos obligations de fête

Entre les soirées du plus horrible pull de Noël avec vos amis, le tirage au sort des cadeaux de Noël au bureau et les grands repas familiaux, votre calendrier social devient plus bondé que votre chaussette de Noël.

Mais gardez à l’esprit que rien ne vous oblige à participer à chaque évènement social, sauf si vous faites pression sur vous-même. Réduisez le stress et profitez du temps passé avec vos proches en limitant vos obligations horaires. Contrairement au Père Noël, vous ne pouvez pas être partout en même temps.

X