Nutrition FRA

8 effets effrayants d’une carence en vitamine D

Des recherches publiées dans le journal Nutrition Research rapportent qu’environ 42% des adultes américains souffrent d’une carence en vitamine D. Surnommée la vitamine du soleil, la vitamine D donne effectivement un côté ensoleillé à notre santé et à notre bien-être. Par exemple, des niveaux adéquats de vitamine D nous protègent de plusieurs formes de cancer (p.ex. cancer de la prostate et du sein), réduisent le risque de dépression et renforcent le système immunitaire.

Alternativement, une carence en vitamine D – qui selon les instituts de médecine, correspond à moins de 600 IU par jour pour les femmes et les hommes – peut nous exposer à toutes sortes de maladies effrayantes, y compris à une mort prématurée…

1. Risque de maladie cardiovasculaire

En termes de santé du cœur, l’American College of Cardiology voudrait que vous sachiez que de faibles taux de vitamine D augmentent le risque de maladies coronariennes d’environ 32%. Leurs recherches montrent également une augmentation de 20% du risque d’autres maladies cardiaques touchant le système circulatoire.

D’un autre côté, des chercheurs de l’American College of Cardiology rapportent que les niveaux adéquats de vitamine D (au moins 600 IU par jour) renforcent l’immunité et réduisent les inflammations associées au système immunitaire, qui peuvent toucher le cœur et augmenter le risque de maladie cardiaque.

2. Probabilité de mort prématurée

Une recherche surprenante publiée dans l’American Journal of Public Health lie les carences en vitamine D à une mort prématurée. Pour cette recherche, des scientifiques ont analysé 32 études différentes connectant un faible taux de vitamine D dans le sang à une mort prématurée.

Les scientifiques ont découvert que les individus présentant un taux de vitamine D inférieur à 30 ng/ml augmentaient leur risque de mort prématurée résultant de plusieurs maladies de manière importante. Par contre, ceux qui présentaient plus de 30 ng/ml de vitamine D avaient tendance à vivre plus longtemps et à moins souffrir de maladies mortelles.

3. Risque accru de maladies liées à la démence

Un corpus grandissant de recherches publiées dans le journal Neurology associe les carences en vitamine D à un risque accru de développer de la démence et la maladie d’Alzheimer. Étonnement, une carence en vitamine D augmenterait le risque de développer Alzheimer jusque 122% !

Tandis que les recherches continuent dans le domaine du déclin cognitif et des carences en vitamine D, des études montrent que même une carence modérée de la vitamine du soleil peut augmenter de 53% le risque de développer de la démence par rapport aux personnes ayant un apport sain de vitamine D.

4. Chances de survie d’un cancer

Des recherches publiées dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism notent que si vous développez un cancer, vos chances de survie augmentent en fonction de votre apport en vitamine D. Par exemple, les patients souffrant d’un cancer, mais comportant de hauts niveaux de vitamine D auraient de meilleures chances de rémission et de survie globales de la maladie.

Les scientifiques affirment que les cancéreux peuvent augmenter leurs chances de survie jusqu’à 4% pour toute addition de 10 unités de vitamine D – surtout les patients souffrant de cancer colorectal, du sein et de lymphomes, qui peuvent doubler leurs chances de survie grâce à des niveaux sains de vitamine D.

5. Affaiblissement du système immunitaire

Le lien entre la vitamine D et la santé globale du système immunitaire existe depuis longtemps. Mais des chercheurs de l’Université de l’Est de la Finlande ont repoussé les connaissances scientifiques en solidifiant un lien entre la carence en vitamine D et la pneumonie.

Les recherches affirment qu’une carence en vitamine D augmente de 2,5 fois la probabilité du développement d’une pneumonie à cause d’un système immunitaire affaibli. La même étude suggère qu’une carence en vitamine D augmente également le risque de développer d’autres formes de maladies respiratoires.

6. Réponse à la dépression

Tout comme pour une immunité affaiblie, une carence en vitamine D a longtemps été liée à la dépression. Une étude publiée par le British Journal of Psychiatry rapporte que des niveaux inadéquats de vitamine D dans la circulation sanguine doublent les chances de développer une dépression.

Après avoir surveillé plus de 31 000 sujets pour l’étude, les chercheurs ont noté une réduction drastique du fonctionnement de la région de l’hippocampe dans le cerveau (qui abrite les récepteurs de la vitamine D et sert à réguler l’humeur) à cause d’une carence en vitamine D, par rapport aux participants qui avaient des niveaux sains de vitamine D.

7. Plus de douleur et d’inflammation

Des recherches publiées dans le Journal of Arthritis Care & Research ont découvert que les carences en vitamine D dans le sang déclenchent une réponse inflammatoire durant laquelle le système immunitaire attaque douloureusement les articulations.

En particulier, environ 30% des patients souffrant d’une carence en vitamine D sont aussi plus sujets à développer une maladie appelée rhumatisme psoriasique. De même, l’étude a découvert que 62% des individus souffrant de rhumatisme psoriasique ont également une carence en vitamine D, ce qui explique la sévérité des inflammations dut à l’augmentation des concentrations de globules blancs dans le sang.

8. Risque accru de cancer de la prostate

Le National Cancer Institute considère que les patients qui ont plus de vitamine D dans le sang ont moins de risque de développer un cancer de la prostate (et colorectal, du sein et du pancréas également). Mais chez les hommes, le risque de développer un cancer de la prostate serait 5 fois plus important si les niveaux de vitamine D étaient faibles.

La recherche reliant les carences en vitamine D au cancer de la prostate est toujours en cours, mais les scientifiques sont en train de développer une méthode de dépistage pour mesurer cette carence dans l’espoir de diagnostiquer le cancer de la prostate de manière précoce.

Share This Article

X