Alimentation FRA

8 conseils pour mieux préserver et conserver les aliments

Il n’y a rien de plus gratifiant que de cultiver et de consommer ses propres fruits et légumes. Mais que faire lorsque vous produisez trop pour que votre famille puisse tout manger avant que les légumes ne pourrissent ? La dernière chose que vous voulez, c’est de gaspiller tous ces produits frais.

La solution, pour de nombreux gastronomes, est de préserver leurs produits frais. Lorsque c’est fait correctement, ça peut rallonger la vie de vos aliments favoris, pour pouvoir ainsi les consommer bien plus tard. Qu’est-ce que vous devez savoir pour réussir à conserver et préserver ces produits en toute sécurité ?

1. Connaissez les risques

Avant de commencer, il est important de réaliser les risques de santé associés à la consommation d’aliments incorrectement conservés et préservés. D’abord et avant tout, soyez conscient que manquer de prendre les précautions nécessaires peut entraîner le botulisme, causé par une toxine bactérienne qui prolifère dans les environnements humides et anoxiques (sans oxygène).

Voici le problème : le botulisme, qui peut entraîner nausées, vomissements, étourdissements, maux de tête, paralysie et même la mort, n’affecte pas la couleur, l’odeur ou le goût des aliments, selon les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Donc si vous n’êtes pas sûr d’avoir mis vos aliments en conserves correctement, débarrassez-vous-en immédiatement !

shutterstock_363555134

2. Connaissez les types de mise en conserve

Il existe deux types de mise en conserve en fonction des aliments : les aliments à acidité élevée et les aliments à acidité faible. Les aliments à acidité élevée ont une acidité inférieure à 4,6 et requièrent une mise en conserve dans de l’eau bouillante. Les acides naturels des aliments empêcheront le botulisme et la croissance des bactéries en général. Les exemples incluent les fruits, la choucroute et les pickles.

Les aliments à acidité faible incluent les légumes frais, la viande, la soupe, le lait et la sauce spaghetti. Les aliments à acidité faible ont une acidité supérieure à 4,6, ce qui veut dire qu’ils doivent être mis en conserve à l’aide d’un autocuiseur pour être sûrs. Sinon, vous ne parviendrez pas à tuer la bactérie du botulisme.

shutterstock_349251683

3. Maintenez la propreté

S’assurer de conserver et de préserver les aliments de manière sûre signifie maintenir la propreté de tous les ingrédients, y compris vous-même, la cuisine, les surfaces et ustensiles, et les fruits et légumes que vous voulez conserver. Assurez-vous de vous laver les mains au savon et à l’eau pendant au moins 30 secondes avant de commencer.

De plus, rincez vos légumes et fruits sous de l’eau fraiche et potable. Assurez-vous de ne pas contaminer vos produits frais avec de la viande crue. Enfin, désinfectez régulièrement vos espaces de travail avec un désinfectant pour cuisine ou de l’eau de javel.

shutterstock_280968662

4. Utilisez les bons ustensiles de cuisine

N’oubliez pas que vous avez besoin d’une marmite d’eau bouillante pour les aliments à acidité élevée et d’un autocuiseur pour les aliments à acidité faible. Manquer d’utiliser ces outils essentiels pourrait entraîner la croissance de bactéries dangereuses et de la toxine du botulisme, qui peut causer maladies et même la mort.

Il est également important d’éviter les changements de pression et de durée du processus. La cuisson en toute sécurité devrait également impliquer la vérification régulière des températures de cuisson et de chauffe pour assurer qu’elles ne varient pas de manière trop importante.

shutterstock_194639243

5. Assurez-vous que l’équipement soit à la hauteur

Ne commencez rien sans vous assurer que vos ustensiles de base sont adéquats pour la tâche à accomplir. D’abord, assurez que les pots que vous utilisez aient été approuvés pour la mise en conserve ou en bouteille. Ensuite, assurez-vous de n’utiliser que des couvercles autocollants. Si vous utilisez de vieux couvercles, assurez-vous que le composé collant soit intact.

Pour vos recettes, assurez-vous d’utiliser des recettes de mise en conserve chez soi testées. Si vous avez des doutes sur la recette que vous voulez utiliser, ne l’utilisez pas – ça ne vaut pas la peine de menacer la santé de votre famille et de vos amis.

shutterstock_377621959

6. Faites attention en stockant des aliments en conserve

Le procédé de réussir à conserver et à préserver vos aliments favoris ne s’arrête pas lorsque vous refermez le couvercle de vos pots. Il est absolument essentiel d’étiqueter soigneusement et méticuleusement vos aliments en conserve faits maisons lorsque vous les stockez.

Écrivez le nom de l’aliment et la date de la cuisson et de la mise sous conserve. Une fois terminé, assurez-vous de stocker vos aliments dans un endroit frais et sec comme un garage, un abri de jardin ou un garde-manger. Pour assurer la meilleure qualité, consommez vos aliments en conserve ou sous verre dans l’année.

shutterstock_159159563

7. Conseils pour acheter des aliments en conserve dans le commerce

Clairement, ça peut être dangereux de mettre soi-même ses aliments en conserve/sous-verre. Ne pas prendre les bonnes précautions peut mener à la maladie et même à la mort. Mais quel est le danger posé par les conserves dans le commerce ?

La bonne nouvelle, c’est que le risque d’être infecté par le botulisme est extrêmement faible lorsque vous achetez des conserves dans le commerce. C’est parce que les fabricants se tiennent à des procédés thermiques stricts qui sont mis en place pour détruire toutes les bactéries dangereuses. Cela dit, c’est important d’éviter d’acheter des conserves qui sont endommagées.

canned beans

8. Connaissez la source de vos aliments en conserve

Lorsque les aliments sont correctement préservés en conserve/sous-verre, ils peuvent être vraiment délicieux – même plus savoureux que certains produits frais similaires dans les magasins. Mais c’est important de savoir qui a conservé ou mis sous verre les produits que vous et votre famille vous apprêtez à manger.

N’achetez que des produits en conserve/sous-verre de sources dans lesquelles vous avez confiance ; comme par exemple votre tante qui met en conserve/sous-verre ses fruits et légumes depuis des décennies. Vous devriez faire un peu plus attention lorsque vous recevez ce genre de produit de la part de quelqu’un qui n’a jamais mis de produits en conserve/sous-verre auparavant.

shutterstock_370476296

Share This Article

X