Régime FRA

7 routines hebdomadaires qui entrainent la prise de poids

Nous développons tous des habitudes bien ancrées difficiles à briser. Et ces mauvaises habitudes peuvent parfois saboter nos efforts pour perte de poids, souvent sans que nous le réalisions. La première étape pour briser une mauvaise habitude est de la reconnaitre. Voici le top sept des mauvaises habitudes qui sabotent nos efforts de perte de kilos superflus.

1. Trop occupé pour manger au petit-déjeuner

Si vous sautez régulièrement le petit-déjeuner avant d’aller travailler, vous faites une grave erreur qui peut se traduire avec les chiffres de la balance, selon des chercheurs de l’Imperial College à Londres, en Angleterre.

Les résultats de leur étude ont été présentés durant la 91ème conférence annuelle de l’Endocrine Society à Washington, DC., et ont montré que sauter le petit-déjeuner après une nuit de jeûne (durant le sommeil) déclenche le centre de récompense du cerveau, ce qui entraine des fringales d’aliments sucrés et riches en calories plus tard dans la journée.

2. Faire des courses en ayant faim

Même si vous réalisez déjà que faire vos courses en ayant faim est dangereux – pensez aux chips et barres chocolatées que vous venez d’ajouter à votre panier – nous sommes toujours nombreux à commettre cet acte de sabotage de perte de poids volontairement.

Avoir faim et faire des courses n’est pas une bonne combinaison pour de nombreuses raisons. D’abord et avant tout, les magasins sont remplis d’aliments pratiques riches en matières grasses et en calories, et lorsque vous avez faim, vous avez tendance à manger d’abord et à penser aux conséquences plus tard. A la place, grignotez une légère collation avant d’aller acheter votre liste de produits frais et nutritifs pour la semaine !

3. Boire sans faire attention aux calories

Vous pourriez manger des repas très équilibrés de produits frais, viandes maigres, produits laitiers allégés et glucides entiers et vous demander, ‘pourquoi est-ce que je grossis toujours ?’ La réponse est souvent trouvée dans ce que vous buvez.

Une étude conduite par les chercheurs des centres de contrôle des maladies montre que les Américains consomment la plupart de leurs calories dans ce qu’ils boivent – ce qui ajoute 140 à 200 calories supplémentaires par jour ! L’alcool, les sodas, les cafés sucrés, les smoothies gras, le vin et autres boissons sont peut-être faciles et rafraichissants, mais n’oubliez pas les calories ajoutées !

4. Distorsion des portions

Selon une recherche de l’American Heart Association (AHA), nous vivons dans un monde où les portions sont immenses, et malheureusement, ce que nous voyons est ce que nous mangeons ! Manger régulièrement de grandes portions au restaurant peut-être intelligent pour votre portefeuille, mais dangereux pour votre tour de taille si vous mangez la portion entière au lieu d’en rapporter chez vous pour la manger plus tard.

L’AHA estime que les portions ont tant augmenté que les Américains d’aujourd’hui consomment environ 300 calories supplémentaires par jour comparé aux Américains de 1985. Le Dr Brian Wansink offre l’observation suivante dans son livre Mindless Eating : il a surveillé les habitudes alimentaires de personnes qui recevaient un grand pot de pop-corn par rapport à ceux qui recevaient un pot plus petit, et les premiers consommaient en moyenne 44 % de calories de plus que les seconds.

5. Manque de sommeil

La raison pour laquelle nous avons tendance à trop manger après une mauvaise nuit s’explique facilement. En fait, des études montrent que le manque de sommeil et l’appétit vont main dans la main.

Selon une recherche publiée par les instituts nationaux de la santé (NIH), le manque de sommeil déclenche la production de stockage de graisse et de cortisol, l’hormone du stress, mais également d’une hormone responsable de la faim. En fait, les NIH considèrent que la privation de sommeil est en grande partie responsable de l’effet domino de changements physiologiques d’augmentation de la production de ghréline et de cortisol et du déséquilibre de la métabolisation du glucose.

6. Manque d’attention portée aux condiments

Tout comme ce que vous buvez, il est important de vous rendre compte de ce que vous mangez, même en ce qui concerne les condiments. Après tout, un sandwich tartiné de sauce au fromage, de beurre ou de mayonnaise peut vraiment doubler –voire tripler dans certains cas – l’apport calorique et la matière grasse de votre déjeuner.

Donc, faites attention aux condiments et optez autant que possible pour des options allégées ou saines. Par exemple, vous pouvez remplacer la mayonnaise ou le beurre par de la purée d’avocat ou de la moutarde. Un burrito est excellent et épicé avec de la sauce salsa allégée. Vous n’avez pas besoin de fromage ni de crème aigre en plus.

7. Combiner le repas avec le divertissement

Vous avez déjà entendu le terme ‘coma alimentaire’ qui fait référence à votre lenteur d’esprit après un repas copieux. Mais faites attention à cette autre forme de zombie de consommation appelé ‘amnésie alimentaire’ ou ne pas faire attention à ce que vous mangez.

Généralement, selon des études alimentaires de l’Université Cornell, l’amnésie alimentaire est due à la distraction : vous regardez la télévision, surfez sur internet ou jouez un jeu vidéo. Peu importe, vous perdez compte de votre consommation de chips ou de pop-corn, et vous finissez par terminer le paquet entier !

X