Beauté FRA

7 moyens naturels d’éviter le déodorant

Vous pouvez mettre du déodorant pour masquer une odeur corporelle désagréable (une combinaison de transpiration et de bactéries), mais saviez-vous que la source de votre puanteur émane de votre intérieur via les glandes sudoripares ? Selon une recherche effectuée à l’Université de Californie, nous avons chacun notre propre signature odorante, déterminée principalement par une combinaison de facteurs de santé et génétiques et d’hygiène personnelle. Mais l’odeur sous vos aisselles dépend également en grande partie de votre alimentation, ce qui veut dire que consommer certains aliments peut transformer votre puanteur en parfum floral.

Voici sept moyens naturels de lutter contre une mauvaise odeur corporelle…

1. Eau

Le moyen le plus évident de lutter contre une mauvaise odeur corporelle est de rincer le corps avec de l’eau propre, pure et fraiche… en abondance ! Les experts de la santé recommandent une bonne hydratation pour débarrasser le foie, le côlon et les reins des toxines nauséabondes et d’améliorer la digestion et les selles.

Ajouter un peu de citron frais pressé à un grand verre d’H2O, surtout dès le réveil, aide à nettoyer et à purifier le système digestif pour entamer la journée. Boire beaucoup d’eau permet aussi de s’assurer que les aliments non digérés et les toxines ne restent pas piégés et ne pourrissent pas dans les voies digestives, créant une mauvaise odeur corporelle.

2. Probiotiques

Le yoghourt et le kéfir sont d’excellentes sources de probiotiques, mais les aliments fermentés comme le kimchi et le vinaigre de cidre de pomme (avec la mère de vinaigre) permettent également d’éliminer les mauvaises bactéries digestives. Les probiotiques d’aliments fermentés encouragent la production de bactéries saines qui aident à décomposer les glucides non digérés dans les intestins, empêchant les gaz.

Une étude publiée dans le journal BMC Gastroenterology a surveillé les maux abdominaux et mauvaises odeurs corporelles d’un groupe d’adultes sains qui ont consommé des probiotiques (p.ex. bifidobacterium, B. animalis ou lactobacille) durant 4 semaines. Les résultats montrent que les personnes consommant des probiotiques souffrent moins d’inflammation abdominale, de gaz, de crampes, de flatulences et de mauvaise odeur corporelle par rapport aux personnes n’en consommant pas.

3. Chlorophylle

Les services de santé de l’Université Columbia reconnaissent que la chlorophylle, un composé chimique végétal qui absorbe la lumière pour créer de l’énergie et donne leur coloration verte aux algues et aux plantes, est un neutralisant naturel d’odeur dans le côlon et la circulation sanguine.

Les super-aliments connus comme la coriandre, l’herbe de blé, la luzerne, le persil, d’autres légumes verts à feuille et les feuilles de thé vert exploitent les avantages de purification de la chlorophylle et des antioxydants pour débarrasser l’intérieur du corps des toxines et des radicaux libres. Les aliments riches en chlorophylle sont un excellent remède naturel contre la mauvaise haleine et la mauvaise odeur corporelle.

4. Ail

Bien que l’ail soit souvent critiqué pour la mauvaise haleine à cause de son odeur âcre qui vous tient au corps après votre plat de pâtes ou votre pizza, consommer de l’ail a en fait été associé à la guérison interne et externe. Et bien que ces olives fourrées à l’ail puissent vous donner une haleine qui vous fasse éviter le baiser de bonne nuit, manger de l’ail sur le long terme peut vous protéger contre de nombreux virus et maladies bactériennes qui entrainent mauvaise haleine ou mauvaise odeur corporelle de manière chronique.

Le National Cancer Institute affirme que l’ail est associé à la réduction de certains types de cancers des voies gastro-intestinales. L’ail tire ses propriétés médicinales de l’allicine, un produit chimique végétal aux forts pouvoirs antioxydants et antibactériens. L’allicine fonctionne comme une sorte de déodorant interne qui travaille de l’intérieur en nettoyant le sang. Juste pour être sûr, patientez quelques rendez-vous avant d’avaler vos gousses d’ail.

5. Évitez le sucre raffiné

Le chiropracteur, nutritionniste et pionnier de la santé Edward F. Group, basé au Texas, associe les patients ayant une mauvaise odeur chronique (halitose et transpiration) avec de faibles concentrations de bonnes bactéries. Au fil de ses années d’expertise, Group a découvert que les patients qui consomment beaucoup de sucre raffiné et utilisent fréquemment des antibiotiques ont également tendance à se plaindre de mauvaises odeurs corporelles.

Les antibiotiques et le sucre raffiné sont tous deux liés à de faibles niveaux de bonnes bactéries intestinales et à des candidoses. Les candidoses entrainent un manque de bonnes bactéries dans les intestins et la croissance de levures, qui à leur tour convertissent le sucre en alcool, ce qui entraine une mauvaise odeur corporelle.

6. Zinc

Le zinc est un lutteur de mauvaise odeur bien connu, et c’est pourquoi c’est l’un des ingrédients principaux de déodorants et de produits d’hygiène oraux commerciaux (p.ex. dentifrice). Cet oligoélément essentiel a un rôle primordial dans la régulation de la gestion des déchets internes du corps et du processus de purification.

Selon des recherches de l’école de médecine de l’Université du Maryland, le zinc a des pouvoirs antioxydants et aide ainsi à protéger les cellules du corps contre les dégâts causés par les radicaux libres. C’est pourquoi une carence en zinc est souvent associée à une mauvaise haleine ou odeur corporelle. Prendre un supplément de zinc peut vous permettre de stimuler les stocks. Mais consommer des aliments riches en zinc, comme des noix, graines de citrouille et fruits de mer, peut également vous apporter le zinc nécessaire afin de combattre la mauvaise odeur.

7. Magnésium

Le magnésium est un minéral essentiel, mais souvent négligé dans l’alimentation humaine. Ce nutriment puissant joue un rôle essentiel dans de nombreuses fonctions corporelles, y compris la mémoire et l’élimination de mauvaises odeurs corporelles. Les aliments riches en magnésium incluent les légumes verts foncés à feuilles, le poisson, les haricots, les avocats, les bananes, les noix et graines, les céréales et le chocolat noir.

En 1928, le magnésium a attiré l’attention du Dr Pierre Delbet, professeur français de chirurgie et (ensuite) membre de l’Académie de Médecine, qui a découvert que les patients en bonne santé qui souffraient de mauvaise odeur corporelle (transpiration et haleine) trouvaient un réconfort aromatique dans les suppléments de magnésium. Dr Delbet a également noté que le magnésium était un déodorant naturel, augmentant la bonne flore intestinale et bannissant les mauvaises odeurs fécales et flatulences, et empêchant la transpiration nauséabonde.

Share This Article

X