Alimentation FRA

7 gros mythes que vous devriez ignorer

La graisse a une mauvaise réputation. Mais vous savez probablement que la graisse appartient à plusieurs catégories : mauvaises ou bonnes graisses, graisses saturées ou insaturées, graisses trans ou monoinsaturées. En réalité, la graisse a depuis longtemps abandonné sa mauvaise réputation grâce aux experts de santé vantant les mérites d’aliments comme l’avocat et l’huile de coco. Mais avec le retour de la graisse, cela peut souvent mener à l’autre extrême et devenir un GROS tissu de mensonges.

Jetons un œil aux mythes les plus tenaces à propos de la graisse dans notre alimentation…

1. Limitez les graisses, même les graisses saines

On parle beaucoup de l’huile d’olive bonne pour le cœur, et soudain, trop d’une bonne chose se transforme en mauvaise habitude de santé. Bien sûr, l’huile d’olive fournit de la matière grasse monoinsaturée bonne pour la santé cardiovasculaire. Mais en consommer trop peut tout de même mener à une prise de poids.

Au final, le vieux principe de modération est la clé. Par exemple, le corps requiert un bon assortiment de tous les types de matières grasses saines qui protègent le cœur, la peau, les cheveux et empêchent les maladies – ce qui inclut des acides gras essentiels d’aliments comme les poissons gras, les noix brutes et graines, les avocats, les huiles saines comme l’huile d’olive. Les graisses trans (c.-à-d. aliments frits et transformés) sont vraiment mauvaises pour le cœur.

good fat

2. Cholestérol dans les aliments et dans le sang

Il semble assez logique que si vous consommez des aliments riches en cholestérol, votre cholestérol sanguin augmentera. Mais selon une recherche de l’US. Dietary Guidelines Advice Committee, ce n’est pas comme ça que le cholestérol fonctionne.

En fait, le Dietary Guidelines Advice Committee affirme que le cholestérol que nous consommons a très peu de liens avec le cholestérol qui circule dans nos corps et notre sang, puisque le cholestérol sanguin est produit par le foie, pas par les aliments que nous consommons.

Cholesterol

3. Les œufs sont bons dans votre panier

Les œufs, sont-ils bons ou non ? De nombreuses personnes assument que le jaune d’œuf entraîne des pics de cholestérol, car ils en contiennent beaucoup. Cependant, c’est un mythe qui doit être démystifié pour de bon.

Si vous évitez les œufs entiers, car vous pensez que manger des œufs (y compris les blancs) augmentera votre cholestérol sanguin, prenez à cœur les révisions de l’US. Dietary Guidelines Advice Committee. Le comité appelle les œufs entiers (avec jaune) un réservoir de protéines qui contient un neurotransmetteur stimulant pour le cerveau, la choline (en particulier dans les jaunes), que vous ratez si vous ne consommez que des blancs d’œufs.

eggs

4. Gras = gras

La plupart d’entre nous en savons assez à propos de la nutrition pour réaliser que toutes les graisses n’ont pas été créées égales. Il y a de bonnes graisses et de mauvaises graisses, ce qui veut dire que manger de la graisse ne fait pas nécessairement grossir. En réalité, une alimentation qui incorpore des graisses saines peut en fait vous faire perdre du poids.

Selon la diététicienne et auteur du livre « Anti-Inflammatory Eating Made Easy », Michelle Babb, même si la graisse contient plus de calories par gramme que les protéines et les glucides, consommer des graisses saines dans une alimentation équilibrée déclenche la production d’hormones de la satiété, qui vous satisfont après un repas et vous empêchent de vous goinfrer de collations entre les repas.

tummy fat

5. La viande rouge va-t-elle vous tuer ?

Tout comme la graisse, les personnes peignent souvent la viande rouge avec une étiquette malsaine. Mais tout comme la graisse, toutes les viandes rouges n’ont pas été créées de manière égale. Par exemple, les scientifiques de l’Université de Varsovie, en Pologne, rapportent une grande différence sur la santé entre les viandes rouges transformées et les morceaux de viande coupés.

Par exemple, les chercheurs soulignent que les alimentations riches en viandes rouges transformées comme les saucisses, le lard, et la charcuterie comme le jambon et le salami, doublent le risque de crise cardiaque. Alors que d’autres études montrent qu’une alimentation contenant une quantité modérée de viande rouge non transformée (c.-à-d. burgers maigres et steak) n’a pas d’impact sur la santé cardiovasculaire.

steak

6. Une petite dose de beurre suffit…

Si vous aimez étaler un peu de beurre sur votre bagel ou toast de blé entier, vous serez applaudi pour vos bonnes pratiques alimentaires, selon une étude présentée dans l’American Journal of Clinical Nutrition. Ils affirment qu’un peu de beurre dans votre alimentation ne fera pas de mal.

Mais la même étude affirme que la quantité de beurre fait une différence. Par exemple, une petite dose de beurre par jour ne fera pas de mal à votre cœur, mais tremper vos toasts, légumes, sandwichs et cafés dans une grosse cuillerée de beurre aura certainement des conséquences sur votre poids et les troubles de santé associés.

Butter

7. Une approche modérée aux graisses saturées

Pendant des décennies, la science s’est accordée à dire que trop de graisse saturée dans votre alimentation entraînera inévitablement des artères bouchées et une crise cardiaque. Mais la recherche émergente, y compris une étude notable du journal Annals of Internal Medicine, a découvert peu de preuves que les graisses saturées augmentaient le risque de crise cardiaque.

Cela ne veut pas dire que les graisses saturées sont soudainement bonnes pour la santé. Plutôt le contraire, en vérité. Comme pour tout, les graisses saturées devraient être consommées selon l’expression « la modération est clé », surtout en ce qui concerne les quantités de fromage, de beurre et de viande rouge.

couple eating cheese
X