Fitness FRA

7 attitudes qui peuvent mener à des blessures sportives

Vous avez sans doute les meilleures intentions en tête lorsque vous décidez de commencer à vous exercer plus régulièrement. Vous pourriez commencer à courir ou à marcher tous les matins, ou rejoindre une salle de sport et de faire de l’haltérophilie ou du fitness.

Qu’importe, une blessure est la dernière chose à l’esprit lorsque vous vous plongez dans votre remise en forme. Mais une entorse, une foulure ou une blessure peuvent survenir si votre technique est incorrecte ou si vous avez tendance à un peu trop pousser votre corps. Voici sept attitudes d’entrainement qui peuvent mener à des blessures…

1. Attitude du on n’a rien sans rien

Oui, vous aurez des muscles raides après un entraînement, surtout si vous êtes débutant ou si vous n’avez pas fait d’effort depuis longtemps. Le Dr William Siegel, physiothérapeute du sport basé à New York, avertit que dépasser ses limites durant un entraînement ne veut pas dire que vous devriez forcer la douleur.

Si vous ressentez une douleur, votre corps vous avertit de faire une pause ou d’arrêter ce que vous faites. Par exemple, des muscles fatigués sont une chose, mais une douleur lancinante ou une gêne dans le genou ou le bas du dos devraient être considérées comme un avertissement pour cesser cette activité.

overweight workout

2. Vous soulevez trop

Nous voulons tous profiter au maximum de nos séances d’entraînement. Mais le plus n’est pas toujours le mieux en matière d’haltérophilie. Selon un article de MuscleMagFitness.com, soulever trop de poids peut rapidement mener à une structure incorrecte de l’exercice et à des blessures.

À la place, choisissez un poids approprié que vous pouvez contrôler correctement tout en suivant une séquence correcte de répétition. Une fois que ça devient trop facile, ajoutez graduellement plus de poids.

shutterstock_228635518

3. Vous ne prenez pas votre temps

Les experts de WebMD suggèrent de prendre votre temps avec tout nouvel entraînement au lieu de vous lancer à fond et de risquer une élongation musculaire. Après tout, se lancer lentement dans une nouvelle routine d’entraînement est déjà un défi suffisant.

Ensuite, tandis que vous renforcez graduellement votre force musculaire et votre endurance, vous pouvez peu à peu augmenter l’intensité, la fréquence et la durée des exercices, tout en prévoyant un temps de repos adéquat pour la réparation musculaire entre les séances d’exercice.

shutterstock_146066507

4. Trop de répétitions

J’avais autrefois un colocataire qui faisait 100 tractions tous les matins. Et comme vous l’avez deviné, il a fini par se claquer un muscle après un mois, et n’est sans doute jamais parvenu à refaire une traction depuis. Le stress répété est le résultat inévitable lorsque vous ne variez pas votre entraînement.

Mon colocataire s’est déchiré le latissimus dorsi (le large muscle dorsal qui s’étend entre les côtes et le dos), car il avait trop travaillé ce muscle. À la place, il aurait dû prendre un repos adéquat et effectuer une routine d’exercices qui se concentre sur le corps entier.

shutterstock_190530071

5. Vous ne faites pas la différence entre douloureux et blessé

Des muscles raides et sensibles sont communs 24 à 72 heures après un entraînement, surtout si vous êtes débutant ou que vous recommencez à vous entraîner après une longue pause. Mais votre corps connaît la différence entre des muscles de mollets raides et une entorse de la cheville.

Les fibres musculaires sont naturellement tordues durant l’exercice. Le repos leur donne le temps adéquat pour se réparer, ainsi que se renforcer et gagner plus en endurance. Mais une entorse ou une foulure du muscle ou de l’articulation peut entraîner une douleur forte et persistante qui ne se dissipe pas après le repos. Si la douleur persiste, cessez votre entraînement et consultez immédiatement un médecin.

Hamstring Injuries

6. Vous poussez trop fort

Bien sûr, la progression de l’exercice nécessite de repousser les limites de votre zone de confort. Mais en ce faisant, il est essentiel de connaître votre corps et de reconnaître vos limites. Si vous avez tendance à vous pousser au-delà de ces limites trop souvent, l’exercice peut devenir une dépendance, et finir par une blessure.

Une recherche conduite par le département de sciences cliniques et biologiques de l’hôpital San Luigi à Turin, en Italie, affirme que le surentraînement survient lorsque « l’exercice excède la capacité du corps à récupérer, » et qu’au lieu de développer de la force et de l’endurance, le corps s’affaiblit et devient plus lent à cause d’une blessure.

shutterstock_302979950

7. Mauvaise technique

Cela va sans dire qu’une technique correcte d’exercice est essentielle pour empêcher une blessure. Et la Mayo Clinic vous rappelle que si vous utilisez des mauvaises techniques lorsque vous soulevez des poids, vous pourriez rapidement développer une blessure de surmenage.

Les blessures de répétition surviennent lorsque des mauvaises techniques d’haltérophilie exercent une pression excessive sur les muscles et les articulations. Le stress répété use graduellement la zone et se termine au final en foulure, entorse, fracture ou dislocation.

shutterstock_116449027

Share This Article

X