Exercice FRA

6 effets secondaires étranges de l’exercice

Si vous êtes novice en entraînement régulier, vous vous attendez probablement aux douleurs musculaires et aux membres rompus qui viennent avec la nouvelle routine. Mais votre nouveau style de vie sain pourrait également apporter des dysfonctions corporelles surprenantes et quelque peu embarrassantes auxquelles vous ne vous attendiez pas…

1. Ce besoin soudain d’aller aux toilettes !

Avouons-le, lorsque vous combinez la circulation sanguine, la force de la gravité et des exercices debout avec impact comme la course, vous allez inévitablement avoir besoin de visiter les toilettes !

Comme l’explique le Dr. Michael Ryan, professeur associé de science de l’exercice à l’Université d’État de Fairmont, le besoin de visiter les toilettes durant une course est assez courant en raison de la « redirection de la circulation sanguine des intestins aux muscles qui travaillent ». N’oubliez pas que manger juste avant une course peut faire fonctionner votre système gastro-intestinal à toute vitesse.

Painful Urination

2. Engourdissement des pieds

Si, au lieu d’aller au marché, tous vos petits orteils s’engourdissent lorsque vous vous entraînez, vous faites probablement face à une circulation sanguine restreinte. Par exemple, les physiologistes de l’Université d’Oregon affirment que des chaussures trop serrées pourraient être coupables si vos orteils enflent et s’engourdissent sur la machine elliptique.

Une pression excessive sur les pieds peut également couper la circulation sanguine et entraîner un engourdissement durant l’exercice. Pour éviter les fourmis dans les pieds, faites faire vos chaussures de course sur mesure pour correspondre à vos problèmes de pieds (p.ex. pieds plats, arches surélevées, sur pronation ou sous pronation).

new running shoes

3. Nez et yeux qui coulent

Je me suis souvent demandé pourquoi mon nez coulait dès que j’augmentait l’intensité de mes entraînements. Il s’avère, selon une recherche de la clinique Allergy, Asthma, and Immunology Clinic d’Engelwood, dans le Colorado, que la rhinite induite par l’exercice peut augmenter lorsque vous augmentez l’intensité de votre entraînement.

Non, vous n’êtes pas « allergique à l’exercice », même si les symptômes (nez qui coule, congestion des sinus, toux, éternuements, yeux qui coulent) peuvent être similaires. Les experts expliquent que les reniflements induits par l’exercice surviennent en raison des vaisseaux sanguins comprimés dans les sinus. Mais faites attention de vous exercer à l’intérieur ou d’utiliser un décongestionnant avant de sortir vous entraîner à l’extérieur.

blowing nose

4. Etourdissements et évanouissements

Lorsque j’ai commencé à faire de l’entraînement à intervalles à impact élevé (beaucoup de sauts), j’ai expérimenté des étourdissements réguliers. Ces moments étaient assez effrayants. Mais il s’avère que plus vous êtes en forme, plus ces épisodes d’étourdissements peuvent se produire lorsque vous effectuez des routines d’entraînement debout.

Une recherche effectuée à l’Université d’Oregon a découvert que si les ventricules du cœur sont plus larges, comme c’est le cas de personnes en forme, le retour de cœur dans le sang et le réapprovisionnement en oxygène peuvent se réduire, ce qui peut entraîner des étourdissements et évanouissements lorsque vous vous relevez. Mais n’oubliez pas qu’une glycémie faible et que la déshydratation peuvent également entraîner des étourdissements. Si vous vous sentez étourdi, mettez-vous à genoux ou fléchissez les jambes pour divertir le sang accumulé dans vos jambes et le ramener vers le cœur.

shutterstock_250378762

5. Démangeaisons

Il peut être étrange de ressentir des démangeaisons dans vos biceps ou vos cuisses durant un entraînement. Mais les scientifiques de l’exercice de l’Université d’État de Fairmont assurent que cette sensation est tout à fait normale. Considérez que lorsque vos muscles fléchissent ils se remplissent de sang. Les capillaires sanguins et les nerfs gonflés peuvent causer cette sensation de démangeaison.

Pour réduire ces démangeaisons distrayantes, continuez ! Votre cerveau se fera à cette sensation et le besoin de se gratter diminuera avec le temps. Cependant, les experts recommandent de consulter un médecin si vous expérimentez de l’urticaire induit par l’exercice, qui peut se manifester sous forme de peau très gonflée.

shutterstock_307782203

6. Spasmes musculaires

Il est courant de ressentir des spasmes musculaires lors d’un entraînement de résistance intense. En fait, selon le magazine Men’s Health, les « fasciculations musculaires » surviennent en raison de niveaux d’électrolytes disproportionnés dans les fibres musculaires lorsqu’elles s’épuisent.

C’est pourquoi l’hydratation, et même les boissons sportives enrichies en électrolytes (potassium et sodium) sont essentielles avant, pendant et après l’entraînement pour remplacer les électrolytes vitaux perdus via la transpiration. Les spasmes prolongés qui provoquent de la douleur extrême pourraient indiquer une déchirure musculaire ou une maladie chronique (p.ex. trouble de la thyroïde) et devraient être examinés par un médecin.

shutterstock_236846167
X