Allergies FRA

10 solutions surprenantes contre les allergies printanières

Le printemps est un moment magique de l’année. Les bourgeons et fleurs font leur apparition dans une floraison glorieuse. Nous attendons un climat plus clément et des jours plus longs au printemps, surtout après les rigueurs de l’hiver, ou si nous souffrons de blues de l’hiver (trouble affectif saisonnier). Mais pour certains, les bienfaits du printemps ont un prix, surtout si vous souffrez d’allergies printanières et des symptômes gênants associés : nez bouché et qui coule, yeux qui coulent, qui démangent et rougis, mal de gorge et respiration sifflante. Heureusement, voici 10 façons surprenantes de faire face et de diminuer les symptômes des allergies printanières…

1. Lavez vos linges de lit

Votre literie et vos oreillers abritent peut-être une cause possible d’allergie printanière. Si vous parvenez à imaginer à quel point votre lit peut devenir sale et infesté d’allergènes, vous pourriez vouloir dormir sur le canapé ce soir et racheter un nouveau matelas demain. Bien que ce soit connu que les matelas sont un terrain fertile pour les acariens et moisissures (ce qui entraine des tas d’allergies), vous ne saviez peut-être pas que le pollen pouvait être aussi facilement transféré dans votre lit.

Pour empêcher le pollen de se coller à vos draps, ils devraient être lavés régulièrement. C’est surtout important pour les taies d’oreiller, car vos cheveux collectent du pollen à l’extérieur et le transfert à l’oreiller. Puisque les allergies peuvent entrainer congestions et troubles respiratoires, il peut être difficile de bien dormir si vous respirez du pollen toute la nuit. Et si vous souffrez d’asthme, c’est encore plus important de laver votre literie. Utilisez une housse protectrice sur vos oreillers et votre matelas, et durant la saison des allergies printanières, lavez-vous ainsi que vos cheveux avant d’aller dormir pour réduire le transfert d’allergènes.

2. Lavez vos animaux domestiques

Bien que les propriétaires de chiens et de chats les traitent comme faisant partie de la famille, ils sont une cause surprenante de symptômes allergiques et peuvent déclencher des réactions allergiques graves. Les chiens et chats sortent beaucoup, et leurs poils et pattes sont une cible facile pour le pollen, qui rentre ensuite à l’intérieur des maisons et flotte de leur fourrure à l’air quand ils se déplacent. Le pollen se répand sur les sols, canapés, surfaces, murs, partout dans la maison, ce qui est gênant pour les personnes allergiques.

En plus de les nettoyer, donnez un bain à vos animaux régulièrement pour réduire la quantité de pollen dans votre maison. Suivant la sévérité de vos allergies, donner un bain aux animaux tous les quelques jours peut prendre du temps, mais c’est une solution efficace. Bien que ce ne soit pas toujours possible, évitez de promener vos animaux dans des parcs contenant des plantes qui déclenchent vos allergies. Des tas de mauvaises herbes pleines de pollen poussent dans les parcs, donc faites attention à l’environnement dans lequel votre animal joue.

3. Évitez certains fruits et légumes

Saviez-vous qu’une alimentation équilibrée et saine riche en fruits et légumes peut causer des allergies printanières ? C’est dommage que manger des aliments sains puisse déclencher vos allergies ou les aggraver, mais c’est le cas. La raison est assez simple ; les fruits et légumes poussent à proximité d’arbres, d’herbes et de plantes qui entrainent des réactions allergiques. C’est logique que nous puissions être sensibles à certains fruits et légumes. Une réaction allergique appelée syndrome d’allergie oral entraine des fourmillements et lèvres gonflées, et un mal de gorge suivant la consommation de fruits et légumes.

Le meilleur moyen de réduire vos symptômes allergiques est d’éviter les aliments qui les déclenchent. Tous les allergiques ne réagissent pas aux fruits et légumes qui poussent à proximité d’allergènes connus, mais il est bien de déterminer si vous êtes sensible à certains produits. Par exemple, les personnes allergiques aux bouleaux peuvent être sensibles au céleri, aux carottes, aux poires et aux cerises. Par contre, ceux qui sont allergiques au pollen d’herbes peuvent réagir aux melons, aux pêches et aux tomates.

4. Prenez plus de probiotiques et d’antioxydants

La plupart des gens peuvent modifier leurs habitudes et prendre des médicaments pour gérer leurs symptômes allergiques. Mais tout le monde n’a pas envie de prendre des pilules tous les jours pendant plusieurs mois. Et certains médicaments entrainent de la somnolence et ne sont pas idéaux pour travailler et rester concentré. Prendre plus de probiotiques et d’antioxydants est une solution simple et surprenante. Consommer plus d’aliments riches en probiotiques (un microorganisme) et en antioxydants (une molécule chimique) peut protéger et stimuler votre système immunitaire.

Selon une recherche des instituts nationaux de la santé, les antioxydants peuvent réduire le risque de développer des allergies et aider votre corps à combattre les allergènes grâce à leurs pouvoirs anti-inflammatoires. Pareillement, les probiotiques peuvent aider les enfants et adultes à empêcher et gérer les allergies, car ils renforcent le système digestif et combattent les allergies en renforçant le système immunitaire. De plus, les probiotiques et antioxydants sont bons pour votre santé globale, donc vous profiterez de leurs nombreux bienfaits si vous testez cette solution contre les allergies.

5. Réduisez le stress

Le stress a un nombre infini d’effets négatifs sur le corps, et aggrave souvent les maladies physiques et mentales. C’est également vrai avec les symptômes allergiques. Le stress peut affecter directement la réaction de votre corps au pollen durant la saison allergique, car il affaiblit le système immunitaire, et le corps ne peut réagir aussi bien contre l’attaque d’allergènes. Certains médicaments peuvent réduire ces symptômes, mais si vous êtes stressé, ils ne seront pas entièrement efficaces.

Le stress a un effet étrange sur notre guérison, donc apaiser le stress donne une meilleure chance de lutter contre et empêcher les allergies. Le yoga, la méditation, où prendre soin de vous peut réduire le stress et combattre les allergies. La bonne nouvelle, c’est que plus en plus de personne devienne consciente de l’impact du stress sur leur vie, mais il est toujours surprenant de savoir que réduire le stress puisse également soulager les symptômes d’allergies printanières.

6. Testez l’acupuncture

Bien qu’il y ait débat autour des cures et traitements naturels, l’acupuncture et autres traitements naturopathes sont des remèdes antiallergiques efficaces. Grâce à la disponibilité et l’accès facile aux médicaments, c’est souvent plus simple de prendre un médicament avant de tester quelque chose de naturel (p.ex. acupuncture ou changement alimentaire). L’acupuncture peut soulager les allergies printanières, car elle déclenche certains points qui peuvent soulager et même empêcher les allergies. Les bienfaits additionnels de l’acupuncture, comme le soulagement du stress, valent vraiment la peine.

Des recherches publiées par WebMD montrent que déclencher certains points d’acupuncture spécifiques peut réduire ou éliminer complètement les symptômes de nez qui coulent, pression des sinus, toux, éternuements et yeux qui démangent. Bien sûr, il est toujours mieux de consulter votre médecin avant d’entamer un traitement naturel. La fréquence des séances d’acupuncture dépend de la sévérité de vos symptômes. L’acupuncture à elle seule ne sera peut-être pas suffisante, mais elle peut réduire la quantité et la fréquence de la prise de médicaments. Et si vous avez des effets secondaires à cause de médicaments, mais en avez besoin pour traiter vos symptômes, l’acupuncture peut soulager ces effets également.

7. Mangez épicé

Il est bien connu que de nombreuses épices sont bonnes pour le corps et la santé. Manger des aliments épicés est souvent recommandé pour aider les rhumes, soulager les congestions et nez bouchés. Mais manger épicé peut faire plus que de vous aider à lutter contre un virus. Les épices sont aussi une solution surprenante, efficace et délicieuse contre les allergies printanières. Les épices peuvent éclaircir le mucus qui s’accumule et dégager vos voies nasales, ce qui est un soulagement puisque les allergies entrainent souvent congestion et pression dans les sinus.

Le curcuma est une épice utilisée dans de nombreux plats Indiens, et elle a des pouvoirs anti-inflammatoires qui peuvent réduire les symptômes allergiques. Lorsque vos sinus et voies nasales sont congestionnés, c’est souvent le résultat d’une inflammation, et le curcuma est l’épice parfaite à ajouter dans votre alimentation. Un système respiratoire congestionné rend le sommeil, l’exercice et les tâches quotidiennes difficiles. Modifier votre alimentation pour inclure des aliments épicés est un moyen simple et efficace de soulager les symptômes d’allergies printanières.

8. Fermez les fenêtres

Rien ne vaut le premier jour chaud de printemps ! Vous pouvez ouvrir les fenêtres et aérer votre intérieur après un long hiver froid. L’air frais débarrasse l’air sec et vicié du chauffage, mais il peut également déclencher vos allergies printanières. Bien que fermer les fenêtres soit une solution évidente, de nombreuses personnes ne réalisent pas en quelles quantités le pollen peut rentrer à l’intérieur via une fenêtre ouverte.

Cela ne veut pas forcément dire que vous devez fermer vos fenêtres toute la saison. Mais si vous souffrez d’allergies printanières, il vaut mieux fermer les fenêtres durant les pics de pollen, généralement le matin et les jours venteux. Le matin est le pire moment pour le pollen, et les jours venteux, le pollen se déplace en infiltrant la brise. Si vous laissez vos fenêtres ouvertes durant ces moments, le pollen s’infiltrera inévitablement, même si vous avez une moustiquaire. Ouvrez vos fenêtres en fin de matinée ou à midi pour éviter les pics de pollen, et fermez-les si le vent est fort.

9. Portez des lunettes de soleil

Les rayons du soleil peuvent endommager vos yeux, et c’est commun de porter des lunettes à écran solaire. Les lunettes de soleil peuvent vous aider à conduire au soleil et vous évitent de cligner des yeux. Mais en plus, les lunettes de soleil portées à l’extérieur peuvent étonnamment réduire les symptômes d’allergies printanières. Les symptômes allergiques dans les yeux peuvent être graves, donc protéger les yeux des allergènes nuisibles dans l’air peut faire une grande différence au printemps.

Lorsque vous êtes à l’extérieur et que vos yeux ne sont pas protégés par des lunettes de soleil, le pollen peut se poser dans vos yeux et sur vos paupières, entrainant des symptômes gênants comme des yeux rouges, secs, qui coulent ou qui démangent. Réduire les symptômes allergiques dans les yeux peut également réduire le risque de sensibilité à la lumière, car lorsque vos yeux sont irrités, la lumière peut aveugler et faire mal. C’est une bonne idée de rincer vos yeux lorsque vous rentrez à l’intérieur. Utilisez des gouttes naturelles pour rincer les yeux au cas où du pollen s’est infiltré derrière vos lunettes.

10. Réduisez la consommation d’alcool

Ceux qui aiment boire lorsque la météo se réchauffe, surtout à une terrasse de restaurant ou de jardin, ne vont pas aimer cette solution. Mais réduire la consommation d’alcool au printemps peut réduire vos allergies. Selon la Mayo Clinic, l’alcool contient certains allergènes connus comme des produits chimiques, céréales et conservateurs. Bien que ces allergènes ne soient pas directement liés au changement de saison et à l’apparition du pollen, il existe un lien surprenant entre les allergies de printemps et la consommation d’alcool.

Bien que réduire la consommation d’alcool soit une solution efficace contre les allergies, elle n’est pas dépendante du climat ou de la saison. Certaines personnes remarquent des allergies printanières et assument qu’elles sont liées au pollen, mais elles pourraient résulter de l’augmentation de la consommation d’alcool quand il fait meilleur. Pour les allergiques, tentez de réduire votre consommation d’alcool pour voir comment vous vous sentez. Votre allergie au pollen ou à l’alcool n’est peut-être pas sévère, mais même les allergies légères peuvent vous perturber, et la combinaison de deux allergènes légers peut peser lourd sur votre corps.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X