Régime FRA

10 raisons d’arrêter le régime !

Personne ne sait faire la file dans un magasin sans voir les nombreuses unes des magazines et tabloïds qui vantent le dernier régime ou super-aliment miracle. L’industrie américaine du régime engrange plus de 40 milliards de dollars par an et continue à profiter tandis que la population du nord de l’Amérique perd sa bataille contre le poids. Étonnamment, des chercheurs sur l’obésité ont clairement déclaré que la perte réussie de poids ne pouvait se faire que sur le long-terme, alors que l’industrie du régime exploite le rêve de l’atteinte d’un corps de rêve en tout juste 8 semaines.

En dehors de la perte de ces kilos superflus, il semble y avoir un gouffre important entre ce que nous savons et ce que nous faisons. Si renforcer notre santé physique et mentale est une de nos priorités, il serait temps de prendre quelques instants pour considérer les points suivants…

1. Les régimes ne marchent pas

On a déjà entendu le message à plusieurs reprises, donc pourquoi continuons-nous à faire un régime ? Est-ce par espoir ? Par désespoir ? Qu’importe, ça mène l’industrie du régime à inventer de nouveaux et ridicules plans alimentaires qui leur rapportent des milliards de dollars. Au final, ça ne sert à rien puisque les kilos perdus reviennent sous un an ou deux.

Les régimes ne fonctionnent pas pour de nombreuses raisons, mais la plus importante à rapport avec la physiologie de la perte de poids. Après avoir célébré la perte de 10 kilos, le cerveau travaille dur pour saboter notre effort en rendant les aliments plus goûteux, en nous donnant envie de certains aliments, et nous rend plus affamé pour nous faire reprendre nos kilos perdus. Et oui, le cerveau est sournois comme ça.

fad diet 6

2. Le régime vole notre attention

Si nous pouvions imaginer un monde qui ne se concentrerait ni sur le poids ni sur le corps, combien de temps supplémentaire aurions-nous à donner à d’autres passe-temps ? Nous pourrions prendre un cours du soir ou nous diriger vers une autre carrière. Nous pourrions écrire ce livre ou suivre les opportunités dont nous rêvons, mais que la peur nous empêche de poursuivre. La peur d’être gros ou pas attirant envers les autres pourrait nous retenir et nous empêcher de faire ce que nous voulons vraiment faire.

Dès l’école primaire, les filles et les garçons peuvent commencer à avoir des pensées négatives à propos de leur corps. Ça peut avoir une influence sur le régime et la restriction alimentaire à l’âge adulte tandis que l’on se concentre sur le gras, la nourriture et le corps. Cette aspiration prend tellement de temps qu’il n’y en a plus pour les amis, la famille ou les autres loisirs qui alimentent l’esprit et renforcent notre estime de soi.

diet 6

3. Les régimes ne sont pas amusants

Combien de fois vous êtes-vous senti anxieux en pensant au pot de bureau ou après avoir reçu une invitation ? Que va-t-on y manger ? Est-ce que le régime va passer à la trappe ? Perdrons-nous notre contrôle pour reprendre d’anciennes habitudes ? Ces peurs sont réelles et nous empêchent de participer à des évènements sociaux et à se connecter à d’autres.

Le stress est particulièrement intense si le régime empêche de consommer des glucides ou des produits d’origine animale. Le régime ne prend pas seulement beaucoup de temps à planifier et à préparer, mais il empêche également la vie sociale (du moins celle qui célèbre la nourriture).

diet 1

4. Les régimes entraînent des troubles

Il y a une frontière mince entre le régime et le trouble alimentaire. Bien que les statistiques suggèrent que 35 % des prisonniers de régimes se transforment en anorexiques ou boulimiques, les troubles alimentaires sous-cliniques (c.-à-d. les troubles alimentaires qui ne sont pas diagnostiqués) sont à la hausse. D’éviter ou de limiter certains aliments à une obsession malsaine de manger sainement, les régimes ont tendance à jouer avec notre mental.

Steven Bratman, docteur en médecine et auteur de « Health Food Junkies, » partage de nombreuses histoires de personnes mettant l’accent sur la nourriture dans le but d’empêcher les maladies pour finir par devenir obsédés par le manger propre. Cette obsession est appelée orthorexie et a été définie et identifiée par Bratman. L’orthorexie est une forme de trouble alimentaire sous-clinique qui n’est pas toujours diagnostiquée, mais qui peut avoir un impact négatif sur notre santé.

fad diet 4

5. Les régimes ne résolvent pas le problème d’ensemble

Les pertes et prises de poids n’ont pas vraiment à voir avec la nourriture ; nos habitudes alimentaires sont secondaires par rapport à ce qui les motive. Le stress et les émotions sont habituellement les coupables de la prise de poids (sans mentionner les changements hormonaux qui surviennent avec l’âge) – et nous pourrions même aller jusqu’à suggérer que les émotions et la santé mentale sont le siège conducteur des influences alimentaires.

Pour perdre du poids de manière permanente, un examen de la santé mentale est l’une des premières étapes pour influencer des changements positifs et à long-terme. Comprendre le lien entre nos émotions et comment elles influencent nos habitudes alimentaires aura un impact plus important sur notre stratégie de perte de poids que de simplement restreindre l’apport alimentaire.

fad diet 5

6. Les régimes peuvent coûter un os

L’achat d’aliments pré-emballés, de potions et de poudres au nom de la perte de poids signifie certainement un portefeuille allégé. La question à toujours poser avant d’investir du temps et de l’argent dans un nouveau régime est celle de savoir si ce plan alimentaire peut tenir toute la vie. Si la réponse est négative, il vaut mieux l’éviter jusqu’à trouver un plan alimentaire durable.

De plus, gardez à l’esprit qu’un régime qui ne peut être trouvé que sous forme de poudre ou de programme spécial pourrait ne pas être le choix le plus sain. Bien que les scientifiques de la nutrition et gourous alimentaires ne puissent s’accorder sur ce qui est sain et comment mieux gérer son poids, il semble y avoir deux lignes directrices qui les rassemblent : 1) consommez une alimentation riche en aliments entiers et non transformés et 2) limitez ou éliminez les sucres raffinés.

diet

7. Les régimes n’ont rien à voir avec une bonne nutrition

Si un régime est créé dans le seul but de perdre du poids facilement et rapidement, il y a un risque que ce régime ne soit pas orienté vers la bonne santé. De compter des poids à éliminer certains fruits et légumes, il y a de nombreux régimes qui échouent à nous apprendre comment bien alimenter notre corps.

L’objectif d’une alimentation saine, pleine d’un éventail de fruits et de légumes, est de réduire le risque de maladies chroniques comme le cancer et les maladies cardiaques. Oui, nous nous sentirons peut-être à l’aise dans notre jeans si nous suivons un régime qui élimine certains fruits et/ou légumes, mais le risque de maladie chronique pourrait augmenter. Gardez à l’esprit qu’être mince ne veut pas forcément dire être en bonne santé.

crash diet

8. Le régime fait de nous de mauvais modèles

Ceux qui ont grandi durant les années 1970 et 1980 ont peut-être vu leur mère entamer un régime de gâteaux de riz, de melon et de cottage cheese pour perdre du poids. La recherche suggère que ceux qui ont grandi dans une maisonnée orientée vers la perte de poids peuvent s’attendre à un taux plus élevé de régime et de relations malsaines envers les aliments et le corps en tant qu’adultes.

Pour assurer de rester de bons modèles pour nos enfants, nous devons être capables de créer un équilibre entre les aliments sains et les aliments « fun ». Étiqueter les aliments comme « bons » ou « mauvais » peut entraîner des restrictions et évitements alimentaires sur le long-terme. Croyez-le ou non, savourer un cornet de glace avec vos enfants est un excellent moyen d’encourager la santé et le bien-être.

ice cream

9. Les régimes sont mauvais pour la santé mentale

Le cercle vicieux du régime n’inclut pas seulement les fluctuations de poids, mais peut également faire des ravages sur la santé mentale et les sentiments de bien-être. La recherche a montré qu’une carence en nutriments peut non seulement avoir un effet négatif sur l’humeur et la cognition, mais suggère également qu’elle peut mener au grignotage compulsif (et entraîner des sentiments de honte et de culpabilité).

Lorsque nous plaçons notre valeur sur notre poids, il est logique d’éprouver de la dépression et de l’impuissance lorsque les kilos s’accumulent. Bien que la réponse à la bonne gestion du poids puisse résider dans l’acceptation de soi et l’adoption d’une alimentation saine et équilibrée, elle n’est pas sexy. Nous n’aurons peut-être jamais le corps dont nous rêvons, mais notre santé physique et mentale s’en retrouvera améliorée, ce qui pourrait à son tour mener à une perte de poids à l’avenir.

Binge Eating

10. Les régimes ne marchent vraiment, vraiment pas

Le point est si important à comprendre que nous l’avons ajouté deux fois. S’il existait un régime qui assurait une perte de poids à long-terme facile, rapide et sans douleur, nous ne verrions pas notre célébrité favorite avoir les mêmes problèmes que nous. Les régimes ne fonctionnent pas ! Le plus tôt vous vous faites à cette idée, le mieux se porteront votre santé, votre portefeuille et vos attentes.

La première étape pour perdre du poids de manière définitive est de comprendre ce qui se passe. Pourquoi mangeons-nous ? Qu’est-ce que nous mangeons ? Quand mangeons-nous ? Établir que vous mangez en fonction de vos émotions ou utilisez la nourriture pour faire face au stress est important pour commencer à effectuer un changement. Allez-y lentement en remplaçant la nourriture émotionnelle par une activité ou une collation plus saine. Dire au revoir aux kilos pour la vie est plus vite dit que fait… mais c’est possible si vous parvenez à dire NON au prochain régime.

Atkins Diet

Share This Article

X