Mon enfant est-il atteint du virus respiratoire syncytial ?

Alors que le virus respiratoire syncytial (ou VRS) peut provoquer un rhume banal et pénible chez les adultes et les enfants plus âgés en bonne santé, cette infection pulmonaire hautement contagieuse peut entraîner une maladie respiratoire grave qui bloque les voies respiratoires chez les jeunes enfants.

Ce virus qui bloque les voies respiratoires peut frapper très durement les bébés et les jeunes enfants, passant rapidement de symptômes grippaux apparemment bénins à une bronchite aigue, voire à une pneumonie, dans les quatre à six jours suivant l’exposition au virus.

Voici les 10 signes révélateurs du VRS chez les jeunes enfants…

Congestion nasale

Un nez bouché ou qui coule est souvent l’un des premiers signes du VRS. On peut facilement le confondre avec un simple rhume, dont la congestion nasale est un symptôme courant. Si les médicaments en vente libre ne semblent pas aider, cela peut être le signe d’un problème de santé plus grave, comme une maladie respiratoire.

Toux sèche

Une toux sèche peut rapidement se transformer en une toux plus grave, voire en une respiration sifflante. Parfois, la toux peut devenir si brutale que l’enfant peut s’étouffer, s’étrangler et vomir à cause de l’intensité de la toux chronique.

Fièvre

Une faible fièvre est courante au début de la plupart des rhumes et des grippes. Cependant, dans le cas du VRS, la fièvre évolue progressivement vers une fièvre élevée et plus sévère qui doit être portée immédiatement à l’attention d’un médecin.

Mal à la gorge

Le mal de gorge est un autre symptôme courant de rhume qui peut être facilement expliqué. Cependant, vous remarquerez peut-être qu’avec le VRS, le mal de gorge persiste ou s’aggrave, ce qui rend votre enfant irritable et agité lorsqu’il s’agit de manger et de dormir.

Mal à la tête

Les maux de tête légers peuvent évoluer vers des maux de tête plus graves et chroniques chez les jeunes enfants atteints du VRS, en raison de la combinaison de la privation d’oxygène due à l’obstruction des voies respiratoires et de la raideur des muscles et du cou.

Difficultés à respirer

Là encore, une toux sifflante, qui se manifeste par une expiration aiguë, est fréquente chez les jeunes enfants souffrant du VRS. Vous pouvez également remarquer une respiration accrue ou rapide (semblable à une crise d’asthme) si l’enfant s’allonge, devient agité ou après un léger effort physique.

Epuisement

La fatigue ou la léthargie extrême est un symptôme courant lorsque le VRS s’aggrave. Cela est dû aux difficultés respiratoires et à l’obstruction des voies respiratoires, qui entraînent des troubles du sommeil et une incapacité à se concentrer, ce qui peut rendre le jeune enfant apathique ou le faire paraître détaché de ce qui se passe autour de lui.

Privation d’oxygène

À mesure que le VRS progresse, les voies respiratoires et les poumons se bloquent davantage, ce qui entraîne une grave privation d’oxygène. Le manque d’oxygène peut se traduire par une teinte bleutée de la peau, en particulier sur les extrémités, comme les doigts et les orteils.

Apnée du sommeil

L’apnée pendant le sommeil peut se produire dans les cas graves de VRS. L’apnée se produit lorsque l’enfant cesse de respirer pendant des intervalles de 10 à 15 secondes pendant son sommeil. Ce symptôme du VRS est particulièrement fréquent chez les bébés prématurés qui sont enclins à ronfler.

Bronchite

S’il n’est pas traité, le VRS évolue presque toujours vers une maladie grave des voies respiratoires inférieures, comme la bronchite et éventuellement la pneumonie. La bronchite survient si les voies respiratoires des poumons sont obstruées par une inflammation.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X