Enfants FRA

7 manières de faciliter le divorce pour les enfants

Traverser un divorce est souvent une épreuve émotionnelle et déroutante, et contrairement au bon sens, parfois, les enfants deviennent des pions de négociation ou des monnaies d’échange. Les ruptures peuvent tourner à la méchanceté, et nous pouvons momentanément négliger la manière dont nos enfants font face à la situation.

Mais même si vous et votre partenaire ne pouvez plus vous voir en peinture, ça ne veut pas dire que vos enfants devraient en souffrir. En fait, vous devriez vous concentrer spécialement sur eux, puisque le traumatisme est similaire au vôtre. Voici sept choses à garder à l’esprit au sujet de vos enfants lors d’une rupture maritale…

1. Rappelez à votre enfant que ce n’est pas sa faute

De nombreux enfants, en particulier plus âgés et qui comprennent bien ce qui se passe, peuvent automatiquement penser être la cause de la rupture. Cependant, il est important de prendre le temps d’expliquer que ce n’est pas le cas et qu’ils sont aimés par vous et votre (ex) partenaire.

Le magazine Parents note que ne pas montrer d’amour envers votre enfant durant cette période peut gravement affecter son estime de soi ? L’acte de dire à votre enfant qu’il est aimé doit être fait plus d’une fois – ce devrait être un réconfort régulier, a noté l’article.

Child Counselling

2. Ne vous disputez pas devant votre enfant

C’est un bon point à noter pour les parents mariés aussi bien que ceux qui se séparent, mais crier sur votre partenaire durant cette épreuve difficile peut souvent avoir des conséquences fâcheuses sur les enfants.

Psychology Today déclare audacieusement que ce n’est pas le divorce en lui-même qui traumatise les enfants, mais de regarder leurs parents se battre ouvertement. Cela peut augmenter l’anxiété et le stress chez eux, et même la peur si les parents ne cessent de se chamailler. Le niveau de dispute n’a même pas besoin d’être intense pour avoir un effet négatif sur les enfants, ajoute la source.

childless

3. Réjouissez-vous de passer du temps avec vos enfants

Si un accord de garde des enfants est déjà en place, vous devriez planifier de profiter un maximum du temps passé avec ceux-ci – que ce soit un jour ou quatre par semaine. Vous aimez vos enfants et avez fait des efforts dans votre accord pour les garder, donc montrez-leur qu’ils sont importants.

Le magazine Parents souligne que l’accord de garde est fait pour les enfants, pas pour vous. « La partie la plus difficile pour les coparents est de se rappeler que le temps avec leur enfant n’est pas un prix à gagner, mais un cadeau à chérir, » note l’article. Tirez-en le meilleur parti, et organisez des activités qui leur plairont.

Parent - Role Model

4. Ne parlez pas mal sur le dos de l’autre parent

Dans certains cas, les parents divorcés utilisent leurs enfants comme arme contre l’un l’autre en leur racontant des choses négatives sur leur ancien partenaire. Ces déclarations pourraient inclure que l’autre moitié se fiche des enfants, ne fait pas suffisamment d’effort pour eux, etc., et les enfants peuvent le prendre très personnellement.

Si vous avez des choses à mettre au point avec votre ex, faites-le en personne ou au téléphone et de manière rationnelle – ne donnez pas de messages négatifs à vos enfants qu’ils répéteront à l’autre parent. Ce n’est pas une manière saine d’enseigner aux enfants la résolution de conflits, et ça finira par éroder l’estime de soi d’un enfant.

Parent - Reward Child

5. Tentez de limiter les changements de routines des enfants

Si vous découvrez que vos routines de vie changent en raison du divorce, ce qui sépare un seul ou les deux parents de la maison familiale, tentez de planifier les choses afin que l’enfant reste dans la même école et fréquente les mêmes amis, si possible.

De nouveaux arrangements scolaires ou de garde sont difficiles à mettre en place, en particulier si vous avez d’autres aspects du divorce à gérer comme les finances. Votre enfant aime probablement son entourage et les amis qu’il s’est fait, et le retirer de cet environnement inutilement pourrait entraîner du ressentiment.

kid eating dinner

6. Laissez vos enfants exprimer leurs émotions

Vous êtes sans doute en mode « contrôle des dégâts » et tentez d’édulcorer la situation, mais vous devez également accepter que vos enfants auront probablement des réactions qui ne vous plaisent pas. Ne négligez pas la colère ou la confusion de votre enfant ; vous devriez lui permettre de poser des questions et de demander de l’affection.

KidsHealth.org note que vous devriez l’autoriser à se défouler un peu et à s’attendre à recevoir des réponses à ses questions concernant la situation. Une approche consiste à demander à votre enfant s’il veut faire quelque chose ou parler de quelque chose qui le ferait se sentir mieux, note la source. Elle explique également que tous les enfants ne réagissent pas immédiatement, donc patientez plusieurs semaines, voire mois, pour que votre enfant reconnaisse ses émotions.

Greet Your Kids

7. Il n’est jamais trop tard pour s’excuser

WebMD note que même si le divorce peut être émotionnel pour les enfants, ils sont aussi très résilients et peuvent se remettre d’aplomb en étant un peu encouragés. Vous n’êtes peut-être pas prêt à vous excuser auprès de l’autre parent, mais vous pouvez vous excuser devant vos enfants de la douleur que vous leur causez et promettre de faire des efforts.

Mais l’astuce, c’est de vraiment vous engager à faire ces efforts. Que ce soit de les faire sourire plus souvent, d’éviter de parler de l’autre parent ou de les laisser agir comme des gosses. C’est évidemment plus difficile à accepter pour les adolescents plus âgés, note la source, mais vous excuser devant vos enfants et en faire votre priorité peut faire des merveilles pour empêcher l’amertume dans l’avenir.

Divorce

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X