Maladies FRA

Vous avez une protubérance ? Elle peut être une de ces 8 maladies mammaires bénignes

C’est assez effrayant de prendre une douche et de sentir quelque chose dans votre sein qui n’était pas là auparavant. Bien sûr, si vous détectez une protubérance ou un changement étrange dans vos seins, vous devriez consulter un médecin aussi vite que possible. Mais pas besoin de s’attendre au pire. Cette grosseur, texture bizarre ou rougeur autour du mamelon n’est pas automatiquement un cancer du sein.

Non, elle peut être un de ces 8 états, protubérances ou tumeur mammaire non cancéreuse (ou bénigne)…

1. Dysplasie mammaire (maladie fibrokystique)

La dysplasie mammaire résulte de changements dans les seins affectés par les hormones – comme la ménopause ou les règles. La dysplasie mammaire crée des zones dures anormales dans le tissu conjonctif des seins, comme des zones sensibles, des écoulements mammaires, des douleurs, un épaississement de la peau et des grosseurs. Ne paniquez pas, la dysplasie mammaire est généralement inoffensive et nécessite rarement une intervention chirurgicale.

2. Kystes mammaires

Souvent confondus avec la maladie fibrokystique, les kystes mammaires sont des sacs remplis de liquide souvent douloureux qui vont et qui viennent et empirent avec les changements hormonaux (p.ex. les règles). Quand ils sont détectés, vous pouvez remarquer une surface lisse, comme celle d’une petite baie, qui bouge sous vos doigts. Les kystes doivent être confirmés par un examen médical, suivi par une échographie ou une mammographie (ou les deux), après lesquelles votre médecin prélèvera du liquide par biopsie en insérant une aiguille fine et creuse dans le kyste. Les kystes vont et viennent, et ceux qui ne sont pas envahissants peuvent être laissés et surveillés régulièrement, grâce à une mammographie et un test mammaire.

3. Paramastite

Si vous remarquez des symptômes comme la rougeur mammaire, des écoulements épais et verts-noirs du mamelon accompagnés de douleurs et de sensibilités autour du mamelon, vous pourriez souffrir de paramastite. Cette maladie touche les femmes dans leur quarantaine et leur cinquantaine, et peut entrainer des petites grosseurs dures et bénignes. Une biopsie devrait être effectuée pour tout cas de rougeur, d’écoulement ou de grosseur afin de s’assurer qu’aucun cancer ne soit présent.

4. Lipome mammaire

Le lipome mammaire suit typiquement une blessure ou un traumatisme aux seins. Il peut causer un kyste huileux ou une grosseur interne si les tissus mammaires ne guérissent pas adéquatement et peut entrainer la formation de tissu cicatriciel rugueux. Il peut aussi causer l’accumulation de gras en grosseurs rondes, fermes, dures et souvent indolores. Une biopsie confirmera la présence de lipomes mammaires inoffensifs et la présence de tissu cicatriciel bénin.

5. Mammite

La mammite survient souvent chez les femmes qui allaitent. Cette infection des seins peut causer des abcès, des rougeurs mammaires, et une peau souvent chaude et sensible au toucher. Il est essentiel de traiter une mammite – et pour la sécurité de la mère comme pour celle de l’enfant allaité. Si les antibiotiques ne suffisent pas, votre médecin peut utiliser une aiguille pour drainer l’abcès douloureux.

6. Tumeurs bénignes du sein

Des tumeurs bénignes du sein peuvent être effrayantes à découvrir. Mais ce sont des cellules mammaires non-cancéreuses et anormales qui causent une protubérance solide. Vous pouvez aussi ressentir douleur et sensibilité quand vous appuyez sur la grosseur bénigne, mais la plupart ne causent pas de sensation. Si la tumeur est grosse elle peut modifier la taille et la forme de votre sein.

7. Papillomes mammaires intracanalaires

Les tumeurs mammaires bénignes les plus souvent douloureuses sont trouvées dans la zone du mamelon. Elles se forment à l’intérieur des tissus des canaux galactophores. Ces papillomes intracanalaires sont faits d’une combinaison de tissus glandulaires et fibreux, et de vaisseaux sanguins. Ils peuvent être sensibles au toucher ou même sans toucher, et peuvent entrainer un écoulement mammaire épais, collant et saignant. Les tumeurs des canaux galactophores les plus grosses peuvent être extrêmement douloureuses et votre médecin peut vous recommander une opération pour les enlever.

8. Hyperplasie simple

Cette maladie entraine de petits nodules ou kystes à se regrouper et à former une grosse protubérance mammaire douloureuse mais bénigne. L’hyperplasie est le résultat de lobules élargis, ou en d’autres mots, quand du tissu supplémentaire se développe à l’intérieur de petites portions des glandes productrices de lait. Ces tumeurs non-cancéreuses peuvent causer des douleurs gênantes et récurrentes qui ont tendance à empirer lors du cycle menstruel.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X