Santé FRA

Vos yeux sont la réflexion de votre santé globale

L’American Optometric Association recommande un examen oculaire chaque année pour les adultes. Savez-vous pourquoi ? Les yeux sont véritablement la réflexion de notre santé et de notre bien-être globaux. En plus de donner un aperçu de la santé de la vision, l’examen des yeux donne un aperçu de la santé des artères, nerfs, et veines dans le reste du corps, ce qui permet d’aider le diagnostic de nombreux troubles de la santé. Par exemple, à partir des yeux, les médecins et ophtalmologues peuvent diagnostiquer le glaucome (pression accrue dans les yeux), l’hypertension, l’inflammation chronique, des troubles de la thyroïde, le diabète, des troubles du système nerveux central et même des troubles mentaux qui pourraient passer inaperçus jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Examinez vos yeux pour avoir un aperçu global de votre santé…

1. Diabète

Étonnamment, 22 millions d’Américains souffrent de diabète non diagnostiqué, selon des statistiques de 2014 de l’ADA (American Diabetes Association). Et souvent, c’est un examen oculaire qui identifie la maladie. L’ADA affirme que lorsque de hauts niveaux de glycémie s’accumulent dans les vaisseaux sanguins de la rétine, des protéines peuvent s’infiltrer dans la macula (la zone responsable de la mise au point).

Cela explique pourquoi les lésions rétiniennes et la perte de vision sont si communes parmi les victimes de diabète, lorsque l’oxygène et les nutriments ne peuvent atteindre l’arrière de l’œil. Heureusement, si vous passez un examen annuel, votre ophtalmologue peut identifier le problème et vous renvoyer vers votre médecin de famille pour vous aider à gérer votre glycémie et empêcher les dégâts oculaires permanents.

2. Maladie de Basedow

Si vous vous réveillez le matin avec des yeux exorbités, vous souffrez peut-être d’une thyroïde bancale. La maladie de Basedow est une maladie auto-immune qui cause de l’hyperthyroïdie, essentiellement une glande thyroïdienne hyperactive qui produit trop d’hormones thyroïdiennes et endommage les tissus et les muscles de l’orbite.

Heureusement, votre ophtalmologue peut remarquer ce dégât oculaire progressif et vous renvoyer vers votre médecin pour aider à diagnostiquer la maladie de Basedow. Des recherches du National Endocrine and Metabolic Diseases Information Service (NEMDIS), un département des instituts nationaux de la santé, affirment que les femmes ont 10 fois plus de probabilité de développer la maladie de Basedow et les complications oculaires associées que les hommes.

3. Sclérose en plaques

Oui, vos yeux sont clairement connectés à votre système nerveux. Un examen oculaire de base peut donner un bon aperçu de votre nerf optique, situé derrière l’œil et transmettant les signaux visuels au cerveau, qui fait partie du système nerveux central.

C’est pourquoi les inflammations du nerf optique (ou névrite optique) peuvent indiquer des troubles du système nerveux central et aider à diagnostiquer la sclérose en plaques (SEP) de manière précoce. En fait, selon l’American Academy of Family Physicians (AAFP), 75% des victimes de sclérose en plaques sont diagnostiqués grâce à une inflammation du nerf optique, qui entraine vision brouillée et douleurs oculaires chez un quart des individus souffrant de SEP.

4. Rhinite allergique

Si vous souffrez de rhinite allergique, vous faites probablement déjà face aux congestions caractéristiques des sinus, aux yeux gonflés et cernés et au gonflement des voies nasales. Mais les cernes (résultant de l’accumulation de sang sous l’œil) sont le signe le plus remarquable de votre système immunitaire sensible.

La rhinite allergique survient lorsqu’un allergène (p.ex. pollen, poussière, poils et squames d’animaux, produits chimiques) est inhalé par toute personne au système immunitaire sensible. L’allergène déclenche la production d’immunoglobuline E (IgE), un anticorps qui se lie aux mastocytes et entraine la libération d’histamine. D’où les éternuements, yeux larmoyants, cernes, mucus et gonflement des yeux et des voies nasales.

5. Dépression

Vos yeux ne sont pas seulement la fenêtre vers votre âme. Selon des recherches publiées dans le Journal of Abnormal Psychology, ils fournissent aussi un aperçu de votre santé mentale. L’étude a surveillé les mouvements oculaires d’un groupe d’individus présentés avec des stimuli visuels négatifs (p.ex. photos de visages tristes ou de catastrophes).

Les résultats montrent que les dépressifs regardent plus longtemps et prennent plus longtemps pour détourner les yeux de ces stimuli négatifs par rapport aux individus n’ayant pas d’antécédents de trouble mental. L’étude, conduite par des psychiatres et psychologues de l’Université de Pittsburgh, de l’Université Northwestern et de l’Université Columbia, note que les personnes souffrant de dépression maniaque, d’anxiété, de schizophrénie et de trouble bipolaire ont des regards alternants par rapport aux personnes en bonne santé mentale.

6. Inflammation chronique

Le gonflement de l’œil peut indiquer des inflammations dans d’autres parties du corps. Selon le National Eye Institute (NEI), les yeux bouffis, injectés de sang et douloureux lorsque vous n’avez pas bu d’alcool et avez dormi suffisamment sont un indicateur d’uvéite (inflammation de l’uvée ou de la couche oculaire composée de l’iris, des corps ciliaires et de la choroïde).

Par exemple, la polyarthrite rhumatoïde, le psoriasis et la maladie de Crohn montrent souvent leurs premiers signes dans l’œil. En fait, des recherches de l’AAFP affirment qu’environ 25% des patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde ont des manifestations oculaires (p.ex. uvéite et tissus oculaires endommagés).

7. Hypertension

L’hypertension est appelée tueur silencieux si elle progresse en maladie cardiaque. Mais malgré l’absence de signes auditifs, la maladie a quelques signes visuels qui peuvent être détectés par votre ophtalmologue. Par exemple, des pics de tension peuvent se révéler dans vos yeux et dans les alternances du réseau complexe de vaisseaux sanguins.

Les signes visuels de l’hypertension peuvent être observés dans le rétrécissement ou le gonflement du réseau sanguin, indiquant un trouble dans les vaisseaux sanguins desservant les organes majeurs comme les reins, le cerveau ou le cœur. Des recherches publiées dans le Journal of the American Medical Association indiquent que des changements rétiniens sont associés à un risque élevé de crise cardiaque.

X