Grippe FRA

Tout savoir sur le vaccin antigrippal version 2014

C’est la saison des fièvres, des douleurs musculaires et de la fatigue. La grippe sévit à cette époque de l’année, et entre maintenant et la fin de la saison, celle-ci causera l’hospitalisation de centaines de milliers de personnes. Le centre de contrôle des maladies affirme que la meilleure prévention est le vaccin antigrippal. Si vous faites une recherche en ligne rapide, vous trouverez une marée de débats sur la raison pour laquelle vous devriez ou ne devriez pas recevoir ce vaccin. Malheureusement, vous trouverez également de nombreuses informations qui ont donné naissance à de fausses idées et mythes sur ce qu’est le vaccin antigrippal, sur ce qu`il protège, ses effets secondaires potentiels, et qui devrait le prendre ou pas.

En plus de présenter des symptômes comme la fatigue et la fièvre, la grippe peut être dangereuse pour votre santé. Connaître les faits peut vous aider à prendre de bonnes décisions, donc jetez un œil à ces 12 faits sur le vaccin antigrippal version 2014.

1. Vous ne pouvez pas attraper la grippe à cause du vaccin intramusculaire

L’un des mythes les plus courants sur le vaccin antigrippal est qu’il peut causer la grippe, mais c’est tout à fait impossible. Le malentendu provient du fait que le vaccin contient le virus de la grippe, et bien qu’il soit inactif, les gens n’arrivent pas à l’oublier. Mais puisque le virus présent dans le vaccin est mort, il ne peut pas entrainer la grippe. Le vaccin vient également en sprays nasaux qui contiennent un virus grippal affaibli, mais il n’entraine pas la grippe non plus ! Parce qu’il est délivré à travers la zone d’entrée naturel du virus de la grippe (les voies nasales), il est en général encore plus efficace chez les personnes qui ont un système immunitaire en bonne santé que les vaccins contenant des virus inactifs.

2. Des effets secondaires légers sont possibles

De nombreuses personnes vaccinées contre la grippe souffrent d’effets secondaires légers comme le mal de tête, la fièvre, le nez qui coule ou les muscles douloureux. Lorsque votre corps répond au vaccin avec ces symptômes bénins, cela ne signifie pas que le vaccin ne fonctionne pas. Les effets secondaires ne devraient durer qu’un jour ou deux, et ils commencent généralement peu après la vaccination. Ne vous préoccupez pas de ces effets secondaires ou de l’efficacité du vaccin, car les réactions de votre corps ne perturbent pas le fonctionnement du vaccin. Mais si les symptômes deviennent sévères, consultez un médecin immédiatement.

3. Le vaccin antigrippal est la meilleure façon de vous protéger

Selon le centre de contrôle des maladies, se faire vacciner est le meilleur moyen de réduire vos chances d’infection par la grippe. Chaque année, le virus de la grippe est différent et développe de nouvelles souches. De ce fait, le virus est examiné annuellement et les vaccins sont ajustés en fonction. C’est pourquoi il est si important de recevoir le vaccin chaque année. En plus des modifications de la souche, la réponse de votre corps à la vaccination décline au fil du temps, donc il est important de stimuler et de protéger votre système immunitaire chaque année.

4. Le plus tôt vous vous faites vacciner, le mieux

La saison de la grippe peut durer longtemps, du début de l’automne jusqu’en mai. Elle culmine en général en janvier-février, mais vous pouvez attraper le virus à tout moment. Certains soutiennent qu’il vaut mieux attendre de vous faire vacciner, car le vaccin est plus fort au moment des pics, mais cela signifie que votre système immunitaire restera vulnérable durant l’automne et le début de l’hiver. Si vous vous faites vacciner, faites-le aussi tôt que possible, en octobre. Votre meilleure ligne de défense est de vous protéger dès que possible et de développer les anticorps nécessaires pour combattre le virus.

5. Les vaccins antigrippaux sont relativement sûrs

Vous avez sans doute entendu des histoires à propos d’un ami qui est tombé vraiment malade après avoir été vacciné. Ces histoires changent quand elles passent de personne en personne, et la plupart du temps, vous écoutez un récit exagéré des horreurs causées par le vaccin. Mais bien qu’ils aient des effets secondaires, les vaccins antigrippaux sont historiquement relativement sûrs – et c’est bien plus sûr de se faire vacciner que de ne rien faire. Bien sûr, si vous souffrez d’effets secondaires sévères ou qu’ils empirent à chaque fois, consultez un médecin.

6. Il protège les personnes à risques de complications

Même si vous n’avez jamais attrapé la grippe, cela ne signifie pas que vous ne devriez pas vous protéger et protéger votre entourage. Il y a des groupes de personnes chez qui la grippe entraine des risques de complications graves. Si un de vos proches est considéré à risque, vous faire vacciner pourrait lui sauver la vie, ou du moins, lui éviter de sérieuses complications. Les groupes à risque sont les gens qui souffrent de maladie cardiaque, d’asthme, de cancer, de diabète, de SIDA ou d’arthrite, certains enfants et bébés, les séniors et les femmes enceintes.

7. Le vaccin prend deux semaines pour faire effet

Idéalement, vous devriez vous faire vacciner aussi tôt que possible pour éviter d’attraper la grippe, car il y a toujours un laps de temps après le vaccin où vous êtes toujours à risque. Le vaccin prend 2 semaines pour faire effet, car le corps doit produire les anticorps nécessaires pour combattre le virus. Mais ne vous tracassez pas, même si vous attendez le cœur de l’hiver pour vous faire vacciner, vous en recevrez toujours les bienfaits. Si vous attrapez la grippe après avoir été vacciné, soit vous vous trouviez dans la fenêtre des 2 semaines, soit vous avez attrapé une autre souche de grippe que celles présentes dans le vaccin.

8. Les enfants de plus de 6 mois devraient être vaccinés

En tant que parent, il peut être difficile de décider si vos jeunes enfants devraient se faire vacciner ou non. Le débat le plus intense concerne les jeunes enfants. Sous la responsabilité de faire ce qui est le mieux pour votre enfant, il est difficile d’opter pour un vaccin lorsque de nombreuses personnes et organisations mettent en garde envers son inoculation. Mais le centre de contrôle des maladies encourage tout le monde, des enfants de plus de 6 mois aux séniors, à se faire vacciner. Le vaccin est étroitement surveillé par le CDC et par d’autres organisations qui recueillent activement toute information sur les réactions au vaccin, afin de garantir qu’il soit aussi sûr que possible.

9. Le vaccin antigrippal stimule votre système immunitaire

Un sujet de conversation controversé sur le vaccin antigrippal est qu’il affaiblit le système immunitaire, alors qu’il agit habituellement au contraire, comme un stimulant. Le changement de saison affaiblit le système immunitaire, ce qui vous rend plus susceptible d’attraper un rhume ou une grippe. Le vaccin stimule le système immunitaire et aide à protéger votre corps contre le virus de la grippe, et à combattre la maladie si vous l’attrapez. Une fois que vous êtes vacciné, votre corps produit des anticorps pour vous protéger contre les souches présentes dans le vaccin.

10. Vous pourriez quand même attraper la grippe

Malheureusement, la vaccination ne garantit pas que vous n’attrapiez pas la grippe. Il existe tant de souches différentes qu’il est impossible pour les scientifiques de créer un vaccin qui protège contre toutes les souches du virus. Le vaccin est altéré chaque année pour correspondre au mieux aux souches d’influenza prédites et connues, mais on ne peut pas tout avoir. Vous pourriez attraper la souche qui n’était pas inclue dans le vaccin, attraper la grippe avant d’être vacciné, ou vous trouver dans la fenêtre des deux semaines pour que le vaccin prenne effet.

11. Le vaccin réduit la sévérité des symptômes de la grippe

Le centre de contrôle des maladies estime que le vaccin peut réduire vos chances de devoir consulter un médecin à cause de la grippe de 60%. Il n’élimine pas complètement les chances de contracter le virus, mais il réduit la probabilité de devoir consulter un professionnel de la santé : la sévérité des symptômes peut être réduite si vous êtes vacciné. Et si vous êtes à risque de complications graves, réduire le risque de contracter la grippe autant que possible peut vous éviter l’hospitalisation, et dans le pire des cas, la mort.

12. Certaines personnes expérimentent des effets secondaires sévères

Bien que le vaccin antigrippal soit habituellement sûr, certaines personnes peuvent souffrir d’effets secondaires sévères qui peuvent entrainer l’hospitalisation, voire la mort. Chaque corps est différent, et donc les réactions potentielles au vaccin peuvent être imprévisibles dans certains cas. Chaque année, des cas d’effets secondaires graves nécessitant l’attention médicale sont rapportés : cas de difficultés respiratoires, d’urticaire, de fièvres sévères ou de vertiges. Ces symptômes peuvent apparaitre de quelques minutes à quelques heures après la vaccination. Les personnes qui ont préalablement souffert de réactions fortes ne devraient pas se faire vacciner, et votre médecin devrait être au courant.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X