Syndrome FRA

Qu’est-ce que le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) ?

1. Qu’est-ce que le MERS ?

Vous avez sans doute vu le terme ‘MERS’ apparaitre dans les nouvelles et les médias sociaux. Le MERS (ou syndrome respiratoire du Moyen-Orient) est une maladie respiratoire style pneumonie, sous-type du virus du SARS (syndrome respiratoire aigu sévère). Le MERS est un type de coronavirus (appelé MERS-CoV) qui a été découvert au Moyen-Orient en 2012.

2. Comment le MERS se présente-t-il ?

Ce virus du Moyen-Orient potentiellement mortel entraine une pneumonie (une inflammation des poumons et des voies respiratoires), et tandis que le MERS progresse, les poumons se remplissent de liquide, ce qui limite la respiration et le transport d’oxygène dans le sang – entrainant extrême fatigue, essoufflement, toux, respiration sifflante, et fièvre.

3. Comment le MERS se propage-t-il ?

L’infection du MERS se propage typiquement par l’intermédiaire d’un contact étroit avec une personne infectée. Le point chaud d’infection du virus sont dans les établissements de soins de santé. Vous pourriez également contracter le MERS si vous viviez à proximité d’une personne infectée ou que vous partagiez des fluides et secrétions respiratoires avec une personne infectée (p.ex. partenaire ou époux/se).

4. Contraction du MERS

Les scientifiques sont toujours quelque peu intrigués par la façon exacte par laquelle le virus se propage, et considèrent que le MERS est plutôt difficile à contracter de personne à personne comparé au virus du SARS.

5. Symptômes principaux du MERS

Le MERS est similaire à des infections respiratoires ou à la pneumonie, et les symptômes communs comprennent :

Toux et respiration sifflante

Essoufflement et respiration laborieuse

Fièvre (au-delà de 38 degrés Celsius)

Ganglions enflés et douloureux

Diarrhée et troubles digestifs

6. Infection d’un animal à un humain

Les scientifiques de l’Université de Columbia, ainsi que des mammalogistes de l’Université King Saud et la Saudi Wildlife Authority, ont récemment associé le pic soudain d’infections de MERS (de 15 nouveaux cas chaque mois en 2012 à de nouveaux cas tous les jours depuis Avril 2014) dans des zones comme l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, aux dromadaires ou plus précisément au lait de dromadaire non pasteurisé, dans lequel le virus peut rester infectieux jusqu’à 72 heures, et aux fermes, marchés animaliers, et résidences privées contenant des dromadaires.

7. Complications du MERS

Le MERS est une maladie potentiellement mortelle si elle n’est pas traitée. De nombreuses personnes succombant à la maladie développent des troubles rénaux menant à l’insuffisance rénale. Le risque augmente cependant chez les personnes souffrant d’une maladie sous-jacente (p.ex. diabète) ou d’antécédents de problèmes de santé (p.ex. maladie cardiovasculaire).

8. Décès dus au MERS

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a confirmé 261 cas de MERS testés en laboratoire depuis sa découverte en 2012. Le Centre de Prévention et de Contrôle des Maladies Européen estime cependant le nombre de cas à 424, avec 131 décès.

9. Risque de MERS en Amérique du Nord

Les experts Américains de la santé ont confirmé le premier cas de MERS aux USA début mai 2014. Le patient était un infirmier Américain qui avait passé du temps en Arabie Saoudite et était rentré en Indiana infecté par le virus. Le patient s’est complètement rétabli et n’a pas transmis le virus à d’autres.

10. Le MERS est-il une menace pour le public Américain ?

Depuis sa découverte en 2012, le MERS est resté concentré dans le Moyen-Orient, et transporté en Europe, en Afrique et en Asie. Cependant, les médecins du Centre National pour les Maladies Respiratoires et les Centres de Contrôle des Maladies considèrent que la menace sur le public Américain est ‘très faible’, même si de nombreux virus étrangers pourraient être présents dans le prochain avion.

Share This Article

X