Les Symptômes Les Plus Communs de Diabète de Type 2

Plus de 25 millions de personnes souffrent de diabète de type 2 aux USA. Cependant, la vaste majorité d’entre elles n’en sont même pas conscientes, car les symptômes associés à cette condition médicale sont plus ennuyeux que perçus comme réellement dangereux. Il est cependant toujours important de connaître les symptômes les plus courants afin de pouvoir déterminer si nous sommes ou non atteints d’une forme de maladie quelconque.

Nous allons ici nous intéresser aux 20 symptômes les plus communs de diabète de type 2

1. L’engourdissement

Un engourdissement qui commence par un picotement dans les mains, les doigts, les jambes et les pieds est souvent un signe d’alerte précoce du diabète. Il se manifeste généralement  en raison d’une augmentation de la glycémie, entraînant une diminution du flux sanguin vers les extrémités et d’éventuels dommages au niveau des fibres nerveuses. Pour beaucoup, cet engourdissement est souvent le premier signe de problèmes de santé.

L’engourdissement provoqué par le diabète se présente généralement comme une sensation de picotement ou de douleur dans les mains et les pieds qui commence par être mineur, mais à mesure que les lésions nerveuses progressent avec le temps (parfois sur plusieurs années), de légers picotements peuvent devenir chroniques et assez douloureux, impactant les fonctions motrices et sensorielles comme des réponses du système nerveux autonome et involontaire avec un engourdissement soudain et douloureux des doigts, des orteils, des pieds, des mains, des jambes et des bras, qui s’accompagne parfois d’une fonte musculaire des mains et des pieds.

2. Une augmentation de l’urination

Typiquement, les personnes diabétiques expliquent ressentir un besoin urgent d’uriner, et lorsqu’elles urinent, la quantité est généralement insignifiante. Cette augmentation de l’urination est ce qui les encourage à se tourner vers un médecin et obtenir un diagnostic de diabète de type 2. Cette augmentation peut également entraîner une déshydratation sévère. Il est donc vital de s’hydrater correctement. Si l’organisme se déshydrate, les fonctions immunitaires peuvent décroitre, ce qui vous rendra plus sujet à toutes sortes de maladies, et peut même endommager vos fonctions rénales.

Les médecins utilisent le terme de polyurie pour désigner une miction accrue. C’est une condition qui aura pour effet d’augmenter le débit urinaire au-dessus de la normale et se manifestera par des quantités anormalement élevées d’urine (généralement plus de 3 litres par jour par rapport à une moyenne de 1 à 2 litres par jour) chaque fois que vous allez aux toilettes. La polyurie est un symptôme courant du diabète de type 2 (mais aussi du diabète de type 1).

3. La perte de poids

Une perte de poids rapide et inexpliquée est également commune chez les personnes diabétiques, car le corps ne peut pas absorber le glucose (sucre) correctement. Cela se produit lorsqu’un diabète de type 1 n’est pas traité. Cependant, les patients ayant un diabète de type 2 non diagnostiqué peuvent également subir une perte de poids soudaine sans cause apparente (c’est à dire sans suivre de régime alimentaire ou faire particulièrement de sport).

Lorsque vos niveaux d’hormones ne sont pas régulés, l’organisme commence à brûler des graisses et du muscle pour y puiser de l’énergie. Logiquement, cela va réduire le poids corporel global. Si vous perdez de 2 à 5 kilos en moins d’un mois sans que cela ne suive des efforts intentionnels, parlez-en immédiatement à votre médecin. Il peut vous faire passer un test sanguin afin de déterminer si vous souffrez de diabète et vous prescrire un traitement immédiat afin de rétablir vos niveaux de sucre dans le sang.

4. Une augmentation de l’appétit

Une augmentation de l’appétit peut également accompagner une soudaine perte de poids, ce qui peut vous sembler être une bonne chose puisque vous aurez l’impression de pouvoir manger ce que vous voulez sans que cela ait de conséquence sur votre ligne. Cependant, votre corps se trouve en état diabétique, et vole donc l’énergie dont vos cellules ont besoin, ce qui explique que vous ayez plus d’appétit, et que vos repas ne vous apportent pas de satiété.

Une augmentation de l’appétit, et une consommation calorique plus importante pour répondre aux dépenses énergétiques de votre corps peuvent conduire à une prise de poids. Il est normal d’avoir faim après un exercice physique, mais cette dernière est généralement soulagée après avoir mangé. Cependant, une augmentation significative de l’appétit sur une période prolongée peut être le signe d’une maladie, comme le diabète ou l’hyperthyroïdie. Si vous ressentez une faim excessive et persistante, prenez rendez-vous avec votre médecin.

5. Une vision trouble

Vous savez peut-être déjà que le diabète peut entraîner des problèmes de vue, et même rendre aveugle s’il n’est pas traité. Il est vrai qu’une vision trouble est l’un des symptômes les plus courants de diabète de type 2. Cela se produit car les niveaux de glucose augmentent, endommageant les vaisseaux sanguins et réduisant la circulation des fluides vers les yeux. Si le diabète n’est pas diagnostiqué, le patient peut souffrir d’une perte complète de la vue. Selon l’American Diabetes Association, les patients diabétiques présentent des risques plus importants de troubles de la vision mineurs et de cécité par rapport aux personnes non diabétiques. C’est pourquoi des examens de la vue réguliers sont importants.

Les patients atteints de diabète ont également 40 % plus de chance de développer un glaucome (une condition qui provoque une pression sur l’œil et peut entraîner des dommages des nerfs de la rétine) comparés aux personnes non diabétiques. Les statistiques de l’American Diabetes Association prétendent que plus un patient souffre de diabète sur une longue période, plus les risques de glaucome sont élevés. De plus, les risques de cataractes (soit l’opacification du cristallin) sont 60 % plus élevés chez les patients diabétiques.

6. Une peau sèche et des démangeaisons

Le diabète de type 2 peut toucher toutes les parties du corps, y compris la peau. Lorsque le diabète touche la circulation sanguine, nos glandes sudoripares ne fonctionnent plus correctement, entraînant une déshydratation de la peau, qui deviendra également squameuse et irritée. C’est pourquoi les problèmes de peau sont souvent le premier signe d’une maladie plus grave et la première indication de diabète. Heureusement, la prise en charge du diabète signifie que la plupart des affections cutanées peuvent être évitées et guéries lorsqu’elles sont détectées de manière précoce.

Les patients diabétiques non diagnostiqués sont plus sujets à certaines affections cutanées, y compris la dermopathie diabétique, les infections fongiques, les cloques diabétiques, les infections bactériennes, une peau sèche et qui démange en raison d’une mauvaise circulation dans les parties inférieures des jambes, la nécrobiose lipoidica diabeticorum, les furoncles, les anthrax, la xanthomatose éruptive et les infections des ongles des doigts et des orteils.

7. Une fatigue inexpliquée

L’épuisement est l’un des symptômes les plus prégnants et les plus frustrants du diabète. Une fatigue soudaine peut dégrader la qualité de vie du patient (aussi bien sur le plan social que professionnel ou familial). Il peut même se désintéresser de hobbies qui le passionnaient jusque-là, car il n’a plus suffisamment d’énergie pour s’y consacrer.

Lorsque le taux de glucose dans le sang est élevé, comme c’est le cas avec le diabète de type 2, votre sang peut devenir plus épais et « boueux », entraînant une diminution de la circulation qui empêche le transport des nutriments vitaux et de l’oxygène vers les cellules. Cela peut également se produire en cas de glycémie trop faible et que l’organisme manque de nutriments pour fonctionner correctement. De nombreuses personnes atteintes de diabète de type 2 souffrent également d’un épuisement extrême dû à une inflammation des vaisseaux sanguins.

8. Une soif intarissable

Nous avons déjà montré que le diabète de type 2 peut entraîner une augmentation de l’urination, à la fois en fréquence et en quantité d’urine purgée de l’organisme à chaque visite aux toilettes. Ce besoin plus prégnant d’uriner va rapidement entraîner un état de déshydratation. Le corps aura besoin de plus de liquide, et le patient peut ressentir une soif intarissable en raison de cette perte des fluides corporels.

Cependant, les diabétiques peuvent aussi avoir beaucoup plus soif pour d’autres raisons. Par exemple, une glycémie élevée peut provoquer une sécheresse de la bouche, une déshydratation et une soif accrue chez les personnes atteintes de diabète non diagnostiqué. Une fois la glycémie contrôlée, la soif revient généralement à la normale. Une condition connue sous le nom de diabète insipide, qui affecte les reins via les hormones, peut également provoquer une augmentation de la miction, de la déshydratation et une augmentation de la soif.

9. Une guérison plus lente des coupures ou des hématomes

Vous pouvez également remarquer que la guérison d’une coupure ou d’un hématome est plus longue que la normale. Des blessures, brûlures, écorchures ou plaies prenant plus de quelques semaines à guérir sont sujettes à l’infection et nécessitent souvent un traitement médical, ce qui peut indiquer un problème de santé sous-jacent tel qu’un diabète non diagnostiqué. Ce ralentissement de la guérison est due à une glycémie élevée qui affaiblit le système immunitaire et ralentit le processus de guérison.

Cela est également dû à un niveau de glucose dans le sang plus élevé, qui va progressivement endommager les nerfs. La neuropathie (ou « maladie des nerfs ») peut entraîner peu à peu une mauvaise circulation sanguine, empêchant le transport de sang frais nécessaire à la guérison de la peau. Dans le cas de brûlures et de plaies non cicatrisées pendant de longues périodes, des infections fongiques et bactériennes et éventuellement une gangrène peuvent se développer.

10. Les gencives irritées

Le plus souvent, les personnes souffrant de diabète de type 2 remarqueront que leurs gencives deviennent rouges, gonflées et irritées. Elles peuvent également voir leurs gencives s’éloigner des dents et souffrir d’infections des gencives, entraînant éventuellement une maladie plus grave. Selon des chercheurs de l’Université Marquette, la maladie parodontale (terme médical utilisé pour désigner une maladie des gencives) et le diabète peuvent se nourrir mutuellement, provoquant des formes plus graves de chacune de ces affections. Cela signifie que la maladie des gencives peut entraîner le diabète et vice versa.

Des recherches menées par l’American Academy of Periodontology (AAP) montrent également que lorsque le diabète n’est pas traité, les patients présentent de plus grands risques de développer une maladie parodontale. La raison à cela est que les maladies des gencives comme le diabète entraîne une inflammation dans tout l’organisme, pouvant toucher des parties vitales de notre corps, comme les vaisseaux sanguins, entraînant toutes sortes de complication, y compris un accident vasculaire cérébral, une maladie rénale, cardiaque, etc.

11. La sécheresse buccale

La sécheresse buccale est un autre symptôme du diabète de type 2. De fait, elle est considérée comme l’un des plus communs et peut affecter les patients atteints de diabète de type 1. Bien que la raison à cela soit encore inconnue, les spécialistes pensent que des niveaux de sucre élevés dans le sang peuvent être l’un des déclencheurs. D’autres causes potentielles incluent la déshydratation (provoquée par la soif intarissable que nous venons de mentionner) et la prise de médicaments utilisés pour traiter le diabète.

Comment savoir si vous souffrez de sécheresse buccale ? En plus de quantités inférieures de salive, Healthline.com indique que d’autres symptômes communs consistent en “ une rougeur ou une sécheresse de la langue ”. «  des lèvres gercées » et des « difficulté à avaler, à parler ou à mâcher ».

12. Des infections fongiques plus fréquentes

Bien que de nombreuses femmes souffrent d’infections fongiques (désignées par le terme clinique candidose), des récidives fréquentes peuvent indiquer un diabète de type 2. Selon Everyday Health, c’est particulièrement le cas chez les femmes dont « la glycémie est plus élevée que la normale ».

Bien que la connexion entre un niveau de sucre élevé dans le sang et une infection fongique ne soit pas claire, la source explique que “ les champignons se nourrissent de sucre et donc qu’un environnement humide et riche en sucre favorise leur prolifération », conduisant à une infection. Étant donné que le diabète affecte le système immunitaire, il peut être difficile de se débarrasser d’une infection fongique lorsqu’elle se manifeste.

13. Des taches cutanées foncées

La sécheresse et les démangeaisons qui peuvent affecter la peau ne sont pas les seuls problèmes cutanés dont les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent souffrir. Dans certains cas, la Clinique Mayo explique que “ des taches sombres ou semblables à du velour et localisées dans les plis » peuvent se développer, en particulier sur la nuque, au niveau des aisselles ou sur les coudes et les genoux.

Cette condition est connue sous le nom d’acanthosis nigricans et indique le plus souvent une trop grande quantité de l’hormone qui régule le glucose dans le sang. Chez les personnes atteintes de diabète, ces niveaux élevés ont tendance à se produire parce qu’ils ont développé une résistance qui fait que l’organisme ne parvient pas à utiliser le glucose qu’il produit. Cela conduit à une accumulation qui « provoque la reproduction rapide des cellules normales de la peau »,et entraîne l’apparition de taches sombres sur la peau.

14. Un dysfonctionnement érectile

Chez les hommes, le diabète de type 2 peut également causer des difficultés à obtenir ou maintenir une érection, ce que l’on appelle cliniquement un dysfonctionnement érectile (DE). Bien que ces deux conditions puissent ne pas sembler liées, Healthline explique qu’elles ont au contraire tendance à “ aller de pair “, car les hommes souffrant de diabète ont deux à trois fois plus de risques de développer un DE.

Quel est le lien ? Notre source explique qu’en raison de niveaux de sucre dans le sang élevés, le patient peut souffrir de dommages au niveau des systèmes nerveux et circulatoires ainsi que des lésions des vaisseaux sanguins et des nerfs qui « peuvent nuire à sa capacité à avoir une érection suffisamment ferme pour avoir des rapports sexuels ».

15. Des infections fréquentes ou récurrentes

Le fait d’expérimenter des infections fréquentes ou récurrentes est un autre signe que vous pouvez souffrir de diabète de type 2. Les infections de la vessie, en particulier, sont particulièrement courantes chez les patients diabétiques, en raison de niveaux élevés de sucre dans le sang. Les diabétiques ne ressentiront pas toujours de douleurs associées à ces infections de la vessie, ce qui explique qu’ils ne réalisent qu’il y a un problème que lorsque l’infection se propage aux reins.

Les infections des pieds sont également communes chez les diabétiques, comme le rappelle Everyday Health. Le diabète de type 2 « peut endommager l’architecture du pied, y compris la peau, les vaisseaux sanguins et les nerfs. » Ces infections ont tendance à se présenter uniquement lorsque la maladie a atteint un stade avancé.

16. Les migraines

L’une des sources de douleur les plus répandues chez les humains est la migraine. Bien qu’elle puisse se manifester pour de nombreuses raisons, elle peut aussi indiquer un diabète de type 2. Une migraine ne sera en elle-même pas nécessairement alarmante, mais cela peut être le cas si elles sont trop fréquentes. Healthline explique qu’elles se produisent chez les personnes diabétiques en raison de niveaux de sucre dans le sang trop faibles ou trop importants.

Les personnes souffrant de diabète présentent plus de risques de développer des migraines que celles qui ne souffrent pas de cette condition. Elles peuvent se manifester lorsque les niveaux de sucre dans le sang sont trop élevés (ce que l’on appelle l’hyperglycémie) ou lorsqu’ils sont trop faibles (on parle alors d’hypoglycémie). Le meilleur moyen pour les diabétiques de réduire la fréquence de leurs migraines est donc de surveiller leur taux de glucose dans le sang.

Syda Productions / Shutterstock

17. Les lésions nerveuses

Certaines personnes atteintes de diabète de type 2 subiront des lésions nerveuses. Cette condition est officiellement connue sous le nom de neuropathie diabétique et est probablement causée par une glycémie élevée. C’est un symptôme courant qui peut affecter jusqu’à 50 % des personnes atteintes de diabète selon la clinique Mayo.

Il existe différents types de neuropathie diabétique. La plupart des patients ressentiront des picotements, des douleurs ou des engourdissements dans les mains et les pieds. Mais cela peut également se manifester dans d’autres parties du corps telles que l’estomac, les intestins, la vessie, les organes génitaux ou même le cœur.

18. Une perte de conscience

Les personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent se sentir faibles, étourdies ou perdre complètement conscience. Cela est probablement dû à une condition appelée hypoglycémie (soit un taux glycémique trop faible). De fortes baisses de sucre dans le sang peuvent provoquer un évanouissement.

Le seul moyen de déterminer si ces symptômes sont le fait d’une hypoglycémie est de réaliser un test sanguin pour y mesurer le taux de sucre. Ceux ayant déjà été diagnostiqués comme souffrant de diabète de type 2 peuvent également expérimenter ces symptômes suite à la prise de leur traitement.

19. L’acidocétose diabétique

L’acidocétose diabétique fait partie des complications que peuvent rencontrer les personnes atteintes de diabète de type 2. Elle se produit lorsque le corps ne peut pas produire suffisamment d’insuline. L’acidocétose diabétique a sa propre liste de symptômes et de signes avant-coureurs. Cela peut également être l’un des premiers indicateurs qu’une personne souffre de diabète.

Les symptômes de l’acidocétose diabétique peuvent se développer rapidement. Ils incluent :

  • Une soif excessive
  • La nausée
  • Une douleur dans l’estomac
  • L’essoufflement
  • Un taux élevé de sucre dans le sang
  • Des niveaux élevés de cétone dans l’urine

Vous pouvez également trouver des informations plus complètes sur l’acidocétose diabétique en ligne.

20. Certaines personnes peuvent ne pas avoir de symptômes au début

Bien qu’il existe un certain nombre de symptômes liés au diabète de type 2, il est possible que les personnes qui en souffrent n’en expérimentent aucun pour commencer. Le diabète de type 2 se développe en effet lentement et progressivement. Cela implique que certaines personnes n’auront aucun symptôme significatif pendant plusieurs années.

La meilleure façon de surveiller tout changement dans votre état de santé et de passer r��gulièrement des examens médicaux. Tout le monde pouvant développer un diabète de type 2, vous devez également savoir si vous présentez des facteurs de risque. Cela vous aidera à mieux comprendre vos chances de développer cette maladie.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X