La perte des cheveux chez la femme

Selon l’Académie américaine de dermatologie, la plupart des gens perdent de 50 à 100 cheveux par jour. Les jours où on se lave les cheveux, le chiffre peut monter jusqu’à 250, nous dit WebMD, qui a parlé à Wendy Roberts, MD, une dermatologue à la clinique privée de Rancho Mirage, Californie. Donc, une chute de cheveux modérée dans la douche et tout au long de la journée est parfaitement normale.

Les pics de veuve, les plaques chauves, le crâne qui se dégarnit, et le camouflage de la calvitie sont très courants chez les hommes vieillissants ayant des antécédents familiaux de calvitie masculine. Cependant, pour les femmes, la chute des cheveux ou des mèches clairsemées indique souvent d’autres problèmes de santé sous-jacents. La plupart du temps, c’est l’un des 20 problèmes de santé suivants qui est responsable de la chute soudaine des cheveux chez les femmes.

1. Grossesse

Lorsqu’une femme est enceinte, son corps se consacre entièrement à porter et faire grandir un autre petit être. Et si vous en doutez, demandez donc aux femmes qui ont des gaz, des hémorroïdes et des migraines dûes à la grossesse. Un mix de stress et d’hormones qui peuvent également provoquer une chute des cheveux temporaire – aussi bien pendant la grossesse et après un accouchement.

2. Anémie

Environ 10 % des femmes adultes souffrent d’un manque de fer appelé l’anémie, ce qui peut causer la chute des cheveux. Heureusement, on peut y remédier facilement en prenant un supplément de fer quotidien, qui améliorera également les symptômes tels que les maux de tête, les baisses d’énergie et la température corporelle basse.

3. Stress ou anxiété

Un trauma physique ou émotionnel – on inclut ici la mort d’un parent, d’un animal de compagnie, ou d’un conjoint, aussi bien qu’une blessure, un changement de carrière, un problème relationnel ou des problèmes financiers – peuvent déclencher soudainement et temporairement la chute des cheveux chez les femmes. Heureusement, une fois que le stress émotionnel et physique est parti, vos cheveux recommenceront à pousser normalement après quelques mois.

Pourquoi le stress cause-t-il la chute des cheveux ? Selon le magazine Cosmopolitan, cela augmente le niveau d’hormones masculines (androgènes), ce qui cause la chute des cheveux. “ Le stress peut aussi déclencher des problèmes de cuir chevelu, comme les pellicules, mais aussi provoquer des difficultés dans le régime alimentaire et brouiller le système digestif – et tout cela peut avoir un impact négatif sur les cheveux.

4. Troubles du comportement alimentaire

Une perte de poids mauvaise pour la santé peut apporter des complications physiques et vos cheveux peuvent tomber. En particulier, les troubles du comportement alimentaire comme la boulimie ou l’anorexie peuvent causer des manques drastiques de vitamines et de minéraux qui auront un effet dévastateur sur le corps et vont le priver des nutriments nécessaires pour sa croissance et son développement, y compris vos cheveux.

5. Manque de protéines

Si vous êtes vegan, ou que vous ne consommez pas des niveaux adéquats de protéines, vos cheveux peuvent en subir les conséquences. Le manque de protéines dans votre corps va perturber la croissance de vos cheveux durant des périodes de 3 à 6 mois. Assurez alors que vous mangez de bons substituts protéinés (comme les noix et les haricots), si vous évitez les protéines animales.

6. Hypothyroïdie

Une glande thyroïdienne en sous-régime (hypothyroïdie) va avoir pour effet de mettre votre corps sans dessus-dessous – pouvant causer une chute de cheveux, des hormones en pagaille, une prise de poids, et une énergie en berne. L’hypothyroïdie limite les hormones nécessaires au métabolisme, à la croissance des cheveux, et d’autres fonctions vitales de l’organisme. “La glande thyroïde aide le métabolisme du corps à se réguler en contrôlant la production de protéines et l’oxygène dans les tissus sanguins. N’importe quel problème de thyroïde peut affecter les follicules des cheveux,” explique Anabel Kingsley, une trichologue émérite de la Philip Kingsley Clinic à Londres, dans le magazine Cosmopolitan. La source indique aussi qu’une hypothyroïdie non traitée peut causer une anémie, pouvant entraîner la chute des cheveux.

7. Les pilules contraceptives

Mettre la pagaille dans les hormones féminines n’est jamais une bonne idée. Comme les femmes enceintes et celles qui subissent la ménopause, celles qui ont arrêté de prendre la pilule contraceptive peuvent souffrir d’une chute de cheveux, appelée telogen effluvium, un trouble causé par des problèmes hormonaux qui détruit les follicules des cheveux.

Même si vous avez cessé de prendre des pilules contraceptives et que vous souhaitez simplement prendre un autre type d’hormones, cela peut se transformer en chute des cheveux. “Que vous ayez juste commencé un traitement, que vous en changiez ou que vous arrêtiez, votre corps peut réagir en clairsement votre cuir chevelu”, précise Francesca Fusco, MD, dermatologue au Wexler Dermatology à NYC et professeur adjoint de clinique en dermatologie au Mount Sinai, à SELF.

8. Usage de stéroïdes

Les hommes et les femmes athlètes peuvent souffrir des conséquences de la chute de cheveux en prenant des anabolisants et des stéroïdes. Cependant, les cheveux repoussent le temps que les substances quittent votre système.

9. Maladies auto-immunes

Beaucoup de maladies auto-immunes, comme le lupus ou la maladie de Crohn, vont donner une immunité aux cellules qui vont attaquer le corps par erreur et peuvent causer une perte de cheveux permanente ou des plaques chauves sur le crâne.

“Une maladie auto-immune conduit le corps à ne pas reconnaître ses propres follicules et il finit par les attaquer, et à provoquer la chute des cheveuxr”, explique le Dr Fusco à SELF. Les maladies auto-immunes les plus courantes sont le lupus, la polyarthrite rhumatoïde, les maladies de la thyroïde, certains types d’anémie ainsi que l’alopécie areata.

10. Le déséquilibre hormonal

Si quelque chose arrive soudainement, les hormones sont sûrement les coupables ! Blague à part, le déséquilibre hormonal peut entraîner une chute de cheveux chez les femmes, parmi un tas d’autres effets indésirables. Lorsque les hormones font des siennes, cela peut causer tout un tas d’effets, comme la prise de poids, l’acné, et la perte des cheveux. 

“Les hormones jouent un rôle majeur dans la régulation du cycle des cheveux”, affirme Kingsley au magazine Cosmopolitan. “Les estrogènes (hormones femelles) sont bénéfiques pour les cheveux et les aident à rester dans une phase de croissance pour une durée optimale. Les androgènes (hormones masculines) ne sont pas bénéfiques pour les cheveux et peuvent ralentir leur cycle de croissance”, poursuit Kingsley.

Les troubles endocriniens, comme le syndrome de polycystite ovarien, peuvent causer un excès d’androgènes, ce qui entraîne la perte des cheveux. “Ceci est souvent dû à la génétique. Si vous avez une prédisposition génétique à la sensibilité folliculaire, un déséquilibre hormonal peut affecter vos cheveux plus que quelqu’un qui n’a pas cette prédisposition”, rapporte Kingsley.

11. Carence en vitamine B12

Comme une carence en fer peut entraîner la chute des cheveux, une carence en vitamine B12 est aussi l’une des causes de ce problème. Cela peut également causer une fatigue prononcée et un manque d’énergie généralisé. Si ce problème vous semble familier, cela peut être la source du problème.

“Une carence en vitamine B12 peut causer une perte des cheveux car cela affecte la santé des globules rouges, qui transportent l’oxygène dans votre sang”, explique Kingsley dans les pages du Cosmopolitan. “Nous observons communément cet effet chez les vegans car ils n’ont pas de vitamines B12 d’origine animale”. Si vous pensez que vous souffrez d’un manque de vitamines B12, essayez de manger n’importe lequel des aliments de cette liste des aliments riches en vitamines B12.

12. Perte de poids drastique

Notre corps peut avoir une réaction similaire au stress physique comme au stress émotionnel. Le stress physique inclut des choses comme une perte de poids importante. Anabel Kingsley a rapporté dans le Cosmopolitan que “6 à 12 semaines après une perte de poids importante, qu’elle soit intentionnelle ou non intentionnelle, les cheveux chutent d’une façon soutenue et anormale.“

“Alors que nos cheveux sont une partie importante de notre corps et de notre psychologie, ils n’ont pas de rôle physiologique essentiel ; nous pourrions aisément survivre sans cheveux. Cela veut dire que n’importe quelle carence alimentaire va se voir dans nos cheveux en premier lieu” dit Kingsley. Cela renforce l’idée qu’au lieu de se soumettre à un régime trop restrictif ou de perdre du poids d’une façon brutale et malsaine, les gens doivent toujours essayer d’atteindre un style de vie plus sain et équilibré dans le but d’éviter des effets secondaires importants comme la chute des cheveux.

13. Âge

L’âge d’une personne se manifeste par des signes désagréables comme les rides, la ménopause et la prise de poids. Il est assez clair qu’au fur et à mesure que le temps passe, le corps vieillit également. Dans certains cas, ce vieillissement arrive plus rapidement que l’on ne le souhaite ! La meilleure chose à faire est de contrer les effets du temps et d’opter pour un style de vie sain en faisant régulièrement de l’exercice et en mangeant sainement.

Malheureusement, le temps nous rattrape tous à un moment donné et la perte où le clairsemage des cheveux est une chose naturelle. “La chute des cheveux devient prévalente à la ménopause […] il est très important de comprendre que nos cheveux vieillissent en même temps que nous, qu’ils deviennent plus fins, et que c’est parfaitement naturel ”, explique Kingsley au magazine Cosmopolitan.

14. Les pellicules et le psoriasis du cuir chevelu

Les pellicules ne sont pas seulement inconfortables car elles peuvent vous poussez à vous gratter la tête constamment, mais elles peuvent aussi être embarrassantes ! Pour rendre le problème encore plus difficile, ajoutons que le fait de se gratter peut entraîner une chute de cheveux plus importante que la normale. Heureusement, les pellicules peuvent être traitées facilement avec du shampoing au zinc pyrithione, indique le docteur Fusco dans SELF.

“être régulier est la solution”, nous confie le Dr Fusco. “Trouvez un shampoing ou un démêlant qui aide à éliminer les pellicules (elle recommande le Clear Complete Scalp Care Anti-Dandruff System) et utilisez-le régulièrement. Si vous souffrez du psoriasis du cuir chevelu, consultez un dermatologue pour rétablir la situation”.

15. La chirurgie

D’une façon similaire au stresse, WebMD souligne que les gens peuvent commencer à perdre leurs cheveux après avoir connu des traumatismes physiques intenses. Cela peut également découler sur une intervention chirurgicale:  “une personne ayant subi une chirurgie peut se sentir très en forme, avant de perdre ses cheveux deux semaines plus tard”, explique Wendy Roberts à WebMD. “Cela peut être effrayant lorsque les cheveux commencent à tomber par paquets”. La Cleveland Clinic inclut également des chocs physiques extrêmes ou le stress comme une cause très fréquente de la chute des cheveux pour les femmes. En plus d’une intervention chirurgicale, d’autres causes peuvent inclure un accouchement, une perte de poids rapide, ou certaines maladies. Cela peut causer une chute de cheveux plus rapide que la normale, même si le patient est dans une phase de repos. Dans ce cas, les cheveux devraient repousser après quelque temps.

16. Les thérapies médicales et les substances toxiques

De nombreuses personnes associent la chimiothérapie à la chute des cheveux, et même si ce n’est pas toujours le cas, cela peut entraîner la chute des cheveux prématurée chez les femmes. “La chimiothérapie, certains médicaments et les traitements de radiothérapie peuvent causer la chute des cheveux, souvent dans la phase de pousse. La perte des cheveux peut frapper soudainement, n’importe où sur le corps. C’est souvent temporaire (sauf si les follicules sont endommagés)“, écrit la Cleveland Clinic.

17. Accouchement

Nous avons évoqué la chute des cheveux provoquée par le stress émotionnel et l’anxiété peuvent provoquer la chute des cheveux et même certains traumatismes physiques, comme une opération chirurgicale ou une perte de poids. Mais saviez-vous qu’un bouleversement physique, comme l’accouchement, peut aussi entraîner une chute des cheveux ?

SELF explique que la grossesse peut parfois entraîner une croissance rapide des cheveux, car les femmes bénéficient d’une poussée hormonale. Mais une fois qu’elles ont donné naissance et que leur niveau d’oestrogènes revient à la normale, leurs cheveux retrouvent leur aspect habituel et les cheveux supplémentaires commencent à tomber. Certaines femmes connaissent une légère perte de cheveux, tandis que d’autres la remarquent beaucoup plus; cela varie d’une femme à l’autre. 

18. Trop de vitamines A

Nous avons beaucoup parlé d’un manque de nutriments ou de vitamines, mais Health.com explique que quelqu’un qui reçoit trop de vitamine A peut aussi avoir des problèmes de chute de cheveux. L’Académie américaine de dermatologie indique que trop de vitamine A, surtout sous forme de suppléments ou de pilules, peut causer la chute des cheveux.

Health.com écrit que “la valeur journalière en vitamine A est de 5 000 unités internationales (IU) par jour pour les adultes et les enfants âgés de plus de 4 ans ; les suppléments peuvent contenir 2 500 à 10 000 IU”. Vous devriez consulter un docteur avant de prendre des nouveaux suppléments. Si c’est effectivement la cause de votre chute de cheveux, c’est parfaitement réversible. Une fois que l’apport en vitamine A est stoppé, vos cheveux peuvent pousser normalement.

19. Certain Médicaments

Les médicaments que nous prenons pour n’importe quel type de problèmes de santé ou de maladies peuvent avoir toutes sortes d’effets secondaires – et certains en ont plus que d’autres. Si vous remarquez que vous perdez plus de cheveux que d’habitude après avoir commencé à consommer un nouveau médicament, c’en est peut-être la cause. “Les médicaments peuvent causer une chute de cheveux chronique” nous informe Bethanee Schlosser, MD, professeure assistante de dermatologie et directrice du Women’s Skin Health Program pour SELF.

SELF explique que les médicaments les plus connus pour déclencher une chute de cheveux sont les médicaments pour la circulation sanguine, les antidépresseurs et les médicaments pour HIV. Discutez de ces éventuels changements avec votre médecin pour qu’il trouve le traitement approprié pour vous.

20. Alopécie

Même si c’est la dernière de notre liste, c’est la cause la plus commune de la perte des cheveux chez la femme. Selon Healthline, il y a beaucoup de types d’alopécies différentes, mais le cas le plus habituel de calvitie féminine se nomme l’alopécie androgénétique…

La cause de ce trouble est génétique (ou l’histoire médicale familiale). C’est pour cela que la plupart des femmes savent déjà si elles sont susceptibles de subir une chute de cheveux, car cela se passe entre membres de la famille. “C’est la principale cause de perte de cheveux et elle démarre généralement entre 12 et 40 ans ”, peut-on lire. “Alors que les hommes ont tendance à remarquer la calvitie par un recul de la ligne des cheveux et des zones chauves spécifiques, la perte de cheveux des femmes apparaît davantage comme un dégarnissement général”.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X