Intoxication alimentaire ou grippe intestinale: quelle est la différence?

Nous sommes tous passés par là. Votre estomac commence à gargouiller et à se gargariser, ce qui n’est jamais bon signe! Viennent d’abord les crampes, puis la diarrhée, et enfin une vague de nausées. Quelle est la source de ces maux d’estomac? Il peut s’agir d’un virus, mais aussi de bactéries ou de parasites provenant d’aliments mal préparés ou avariés.

Les deux peuvent provoquer des symptômes similaires, mais il existe des différences fondamentales dans la façon dont votre organisme réagit à la grippe intestinale (qui est en fait une inflammation appelée gastro-entérite) et à l’intoxication alimentaire. Savoir laquelle des deux est à l’origine de vos maux de ventre peut également vous aider à trouver le bon traitement. Examinons donc 12 choses à savoir sur les différences entre l’intoxication alimentaire et la grippe intestinale.

Signes de la grippe intestinale

En général, les symptômes de la grippe intestinale se manifestent plus lentement que ceux de l’intoxication alimentaire, et leur intensité est moins élevée. Toutefois, cela ne signifie pas que la gastro-entérite, décrite par Healthline comme une inflammation de l’estomac et des intestins, n’est pas désagréable.

La source note que les symptômes d’une gastro-entérite comprennent la diarrhée, la fièvre, les vomissements, les crampes abdominales, la raideur des articulations et même la perte de poids.

La fièvre alimentaire

L’intoxication alimentaire, quant à elle, peut avoir un effet plus violent sur vos intestins. Healthline explique que certains des symptômes de l’intoxication alimentaire peuvent ressembler à ceux de la grippe intestinale, comme la diarrhée et la fièvre. Les maux de tête et les sueurs sont également des signes révélateurs d’une intoxication alimentaire.

Toutefois, d’autres symptômes plus extrêmes et plus alarmants peuvent être associés à l’ingestion d’aliments contaminés, notamment un gonflement des yeux et des difficultés respiratoires, selon Healthline. Dans les cas les plus graves, vous pouvez également avoir des selles ou des vomissements sanglants, ainsi que perdre connaissance.

Période d’incubation

Une autre façon de faire la différence entre les deux, consiste à observer la rapidité avec laquelle la maladie se manifeste après l’exposition au virus. Si vous êtes exposé à un virus qui cause la grippe intestinale, vous commencerez généralement à ressentir les symptômes 24 à 48 heures après l’ingestion, selon Healthline.

En revanche, si vous avez mangé des aliments contaminés par des bactéries, des virus ou des parasites, vous commencerez probablement à avoir des troubles 2 à 6 heures après l’ingestion, ajoute la source. Donc, si vous avez très mal au ventre, essayez de vous souvenir de votre dernier repas et du moment où vous l’avez pris.

Norovirus et intoxication alimentaire

Selon SELF, le norovirus est particulièrement agressif pour l’estomac et représente en réalité la maladie d’origine alimentaire la plus courante dans le pays. Ce virus se cache dans “les produits crus, prêts à la consommation, les crustacés et l’eau contaminée”, prévient la source.

Selon la source, si vous avez des “vomissements projectiles comme la fille du film l’Exorciste”, le coupable est probablement un norovirus, surtout si vous avez aussi des crampes d’estomac. Cependant, ce n’est pas parce que vous n’avez pas de vomissements projectiles que vous n’avez pas affaire à un autre agent pathogène alimentaire.

Causes d’une gastro-entérite

Women’s Health explique que c’est un peu plus compliqué que l’intoxication alimentaire qui est causée par la nourriture, car la grippe intestinale est le plus souvent causée par un virus. “La croisée des chemins survient lorsque vous commencez à envisager la manière dont vous êtes exposé à cette bactérie ou ce virus”, explique la source.

La gastro-entérite peut être transmise par tout type d’exposition, “comme l’exposition à des personnes infectées, à des fluides corporels, à des vêtements, à des surfaces et à des aliments”, note la source. Les virus les plus fréquemment associés à la grippe intestinale sont le norovirus et le rotavirus.

Recette d’une intoxication alimentaire

Selon Women’s Health, vous avez raison de supposer que l’intoxication alimentaire résulte de l’ingestion d’un agent pathogène d’origine alimentaire. Comme nous l’avons déjà indiqué, le norovirus est couramment associé à la gastro-entérite et peut provoquer les symptômes les plus incommodants.

Cependant, le norovirus n’est pas pour autant le seul virus susceptible de s’introduire dans votre organisme si vous avez mangé des aliments douteux. Il peut également s’agir de bactéries, telles que Salmonella, Campylobacter, Clostridium perfringens, E. coli ou Staphylococcus aureus, qui sont des agents pathogènes pouvant causer une intoxication alimentaire.

Risque de déshydratation

Peu importe que vous ayez une grippe intestinale ou une intoxication alimentaire, le fait de constamment se rendre aux toilettes peut épuiser  assez rapidement vos réserves de liquide. La déshydratation peut alors devenir une complication, qui peut vous conduire à l’hôpital dans certains cas.

Les signes de déshydratation peuvent inclure la sécheresse de la bouche, des étourdissements et une urine de couleur jaune foncé, ajoute SELF. Selon SELF, de l’eau plate suffit, mais vous pouvez utiliser une solution d’électrolytes, comme Pedialyte, pour compenser les nutriments que vous avez perdus. Les boissons pour sportifs sans caféine peuvent également être utiles.

Déparasitage de l’estomac

Les traitements pour ces deux types de maladies varient. Pour la grippe intestinale, la consommation d’aliments spécifiques peut aider. Selon Healthline, la plus grande préoccupation des personnes atteintes d’un virus à l’estomac demeure la déshydratation, alors suivez les suggestions d’hydratation que nous venons de vous donner. “Pour de meilleurs résultats, buvez environ 2 à 4 onces toutes les demi-heures à une heure”, ajoute le site.

Si vous pensez pouvoir le supporter, commencez par ajouter lentement des aliments “fades” à votre alimentation, comme des céréales complètes, des bananes, des pommes ou du yaourt nature, suggère la source. Évitez les boissons alcoolisées et caféinées, ainsi que les produits laitiers et les aliments épicés, qui peuvent tous aggraver le problème.

Traiter une intoxication alimentaire

Selon Heathline, vous devriez appeler un médecin si vous remarquez du sang ou du pus dans vos selles ou vos vomissements, ou si vous souffrez de diarrhée depuis plus de 5 jours (pour les adultes) et 2 jours (pour les jeunes enfants).

Un cas léger d’intoxication alimentaire peut être traité par le repos et des médicaments pour faire baisser la fièvre, comme l’acétaminophène (Tylenol) en vente libre. Un cas grave d’intoxication alimentaire peut nécessiter des antibiotiques.

Comment prévenir la grippe intestinale

Les virus à l’origine de la grippe intestinale n’étant pas liés au virus de l’influenza (grippe), il n’existe malheureusement pas de vaccin permettant de l’éviter. “Les antibiotiques n’aideront pas à traiter la grippe intestinale, car il s’agit d’un virus et les antibiotiques traitent les bactéries”, ajoute Healthline.

La méthode de prévention évidente consiste à éviter les personnes que vous connaissez qui ont le virus, ce qui n’est pas toujours possible. Si vous souffrez d’une gastro-entérite, lavez-vous souvent les mains et évitez vos collègues au travail ou à l’école pendant au moins trois jours, après quoi vous devriez vous sentir mieux.

Éviter les intoxications alimentaires.

Il vous est impossible de contrôler la préparation des aliments si vous mangez dans un restaurant. Essayez donc de vous en tenir aux établissements de bonne réputation et aux endroits les plus populaires si vous voyagez. Cependant, si vous mangez à la maison, vous pouvez prendre certaines mesures.

Il s’agit notamment de veiller à désinfecter les surfaces de préparation des aliments et les ustensiles et de garder les mains propres. Vous devez également respecter les directives relatives à la température interne de la viande (par exemple, 165 degrés Fahrenheit pour le poulet) et si vous trouvez dans votre réfrigérateur des aliments dont vous n’êtes pas sûr, jetez-les par précaution, indique Healthline.

Vous pouvez avoir les deux

Dans certains cas malheureux, il se peut que vous ayez à faire face à la fois à une intoxication alimentaire et à une grippe intestinale (bien que cela soit rare), selon SELF. C’est parfois le cas si vous attrapez un norovirus à cause d’une source alimentaire contaminée. “En gros, cela signifie que vous avez contracté la grippe intestinale à partir d’une source alimentaire”, explique le site.

Toutefois, les autres indices, tels que le temps qui s’est écoulé avant que la maladie ne s’installe, peuvent vous aider à déterminer de quelle maladie il s’agit, afin que vous puissiez recevoir le bon traitement, ajoute-t-il.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X