Évitez ces déclencheurs courants du syndrome des jambes sans repos

Si vous avez l’impression que vos jambes n’en font qu’à leur tête, surtout lorsque vous essayez de vous détendre sur votre canapé ou que vous essayez de vous endormir, il s’agit probablement du syndrome des jambes sans repos (SJSR).

Selon le site EveryDayHealth.com, il s’agit en fait d’un « trouble neurologique du sommeil et du mouvement » qui provoque des sensations inconfortables dans les jambes et vous incite à les bouger pour vous soulager. Cependant, certains facteurs peuvent être à l’origine de ce problème ou l’aggraver, alors examinons 12 possibilités…

La grossesse

Chez les femmes, environ 10 % de la population est touchée par le SJSR. Cependant, ce chiffre grimpe à 33 % chez les femmes enceintes, selon le site EveryDayHealth.com.

Le moment où les symptômes sont les plus importants est le troisième trimestre, ajoute la source. La raison de cette recrudescence est peut-être liée à un manque de fer ou de folates, et l’augmentation des niveaux d’œstrogènes peut également jouer un rôle, ajoute-t-elle. Consultez votre médecin pour savoir comment augmenter en toute sécurité vos apports en fer et en folates pendant votre grossesse.

La caféine

Les statistiques montrent que les Américains boivent en moyenne près de deux tasses de café par jour, et selon la source, les estimations peuvent être plus élevées que cela. Cependant, si vous souffrez du SJSR, la caféine pourrait en être la cause, selon WebMD.

N’oubliez pas que la caféine ne se trouve pas que dans le café, alors vérifiez également votre thé, votre cola, et même les boissons énergisantes et les barres chocolatées, ajoute le site. Certains médicaments contre le rhume contiennent également de la caféine, alors vérifiez bien l’étiquette ou consultez un pharmacien lorsque vous achetez des remèdes en vente libre.

Les médicaments sur ordonnance ou en vente libre

Comme nous l’avons mentionné, la caféine contenue dans certains médicaments peut provoquer une poussée du SJSR. Toutefois, le site EveryDayHealth.com indique que les médicaments sur ordonnance et en vente libre peuvent également bloquer la dopamine, qui a été associée au problème.

Les « pires coupables » parmi les médicaments sont les antihistaminiques, les remèdes contre le rhume, les médicaments contre la nausée et les antidépresseurs sur ordonnance. Il serait bon de demander à votre médecin si vous pensez que vos médicaments contribuent à votre SJSR.

L’alcool

La consommation de boissons alcoolisées peut vous aider à vous sentir plus détendu à court terme, mais elle ne fera pas grand-chose pour votre SJSR, selon EveryDayHealth.com. La source indique qu’il existe des « recherches anecdotiques » selon lesquelles le café et l’alcool peuvent aggraver les symptômes en perturbant les habitudes de sommeil.

Elle ajoute que si la consommation d’alcool à l’approche de l’heure du coucher peut vous aider à vous endormir plus facilement, elle peut aussi provoquer des réveils tout au long de la nuit. Si vous devez boire un verre, essayez au moins de le faire avec modération et pas aux heures où vous vous préparez habituellement à vous coucher. L’alcool peut également entraîner ce que l’on appelle une neuropathie périphérique, c’est-à-dire des dommages aux nerfs des pieds (et des mains) qui peuvent être causés par l’alcoolisme.

Les sucres raffinés

Ce que vous mangez peut aller directement dans vos jambes. WebMD explique que le sucre raffiné se cache dans de nombreux aliments transformés, ainsi que dans les boissons sucrées, et qu’il peut provoquer des poussées du SJSR.

Bien que la source ne donne pas d’explication, elle note que certaines personnes souffrant de ce syndrome ont signalé une diminution des symptômes lorsqu’elles réduisaient leur consommation de sucre. Faites attention non seulement à la nourriture industrielle, mais aussi aux sauces et condiments (comme le ketchup et les sauces tomate) qui peuvent être particulièrement riches en sucres raffinés.

La température

Selon WebMD, les conditions extérieures, et même la température de l’eau que vous utilisez pour vous laver, peuvent être à l’origine de certains de vos symptômes de SJSR. Mais l’extrémité du spectre de température à l’origine du problème peut varier d’un cas à l’autre, ajoute le site.

Par exemple, il explique que le temps chaud et humide peut être un problème pour certaines personnes souffrant du SJSR, tandis que d’autres peuvent ressentir leurs pires symptômes lorsqu’il fait froid. En fonction de la température qui déclenche vos symptômes, vous pouvez essayer de prendre un bain chaud, une douche froide ou d’utiliser des poches de glace ou des coussins chauffants pour obtenir un soulagement à court terme, suggère la source.

L’excès d’exercice physique

Les professionnels de la santé s’accordent à dire que faire régulièrement de l’exercice est bon pour la santé, mais il est possible d’en faire trop, et cela peut aussi contribuer aux symptômes du SJSR. Selon le site EveryDayHealth.com, si une activité « modérée » peut contribuer à soulager certains symptômes, un effort excessif peut les aggraver (surtout si vous êtes novice en la matière).

Selon la source, les exemples d’exercices intenses comprennent l’entraînement pour un marathon, les longues distances à vélo ou soulever des poids trop important avec les jambes (développé des jambes) à la salle de sport. Essayez de les réduire temporairement pour voir si cela a un impact positif sur votre SJSR.

Le stress

Dans le contexte actuel de vie très active, il est difficile d’éviter le stress, mais il existe des moyens d’y faire face. Selon EveryDayHealth.com, cela peut être particulièrement important pour les personnes qui souffrent d’anxiété ou du syndrome des jambes sans repos.

La source cite un professeur adjoint de neurologie à la faculté de médecine de l’université Johns Hopkins, qui explique que « le stress et l’anxiété sont des déclencheurs importants du syndrome des jambes sans repos. » Elle suggère d’apprendre des techniques de réduction du stress comme le yoga ou la respiration profonde, et il existe plusieurs méthodes plus naturelles que vous pouvez également envisager.

L’inactivité

Il s’avère que si vous restez souvent assis, vos jambes peuvent avoir envie de bouger sous forme de SJSR. En dehors d’un mode de vie sédentaire, WebMD indique que les situations courantes où vos jambes peuvent rester inactives pendant de longues périodes sont les longs voyages en voiture ou en avion, et même le fait de rester assis dans une salle de cinéma pendant un long film.

Si vous êtes en voiture, vous pouvez vous arrêter périodiquement pour vous dégourdir les jambes et faire une petite promenade, et rn avion, vous pouvez vous lever de temps en temps ou marcher dans l’allée si cela vous convient. Malheureusement, il n’y a pas de bouton pause au cinéma, alors choisissez peut-être des films qui ne durent pas trois heures.

Le manque de sommeil

Il est intéressant de noter que le manque de sommeil peut aggraver le SJSR, alors que le SJSR peut vous faire perdre du sommeil, c’est un peu un cercle vicieux. D’ailleurs, pour diagnostiquer le SJSR, le médecin vous posera des questions telles que le temps qu’il vous faut pour vous endormir ou si vous souffrez de troubles du sommeil, indique le National Institute of Neurological Disorders and Stroke (Institut national des troubles neurologiques et des accidents vasculaires cérébraux).

Il note que la privation de sommeil due à des affections telles que l’apnée du sommeil peut jouer un rôle dans le déclenchement ou l’aggravation des symptômes du SJSR. Heureusement, il existe des moyens de traiter l’apnée du sommeil, et vous pouvez également suivre le conseil précédent d’éviter l’alcool à l’heure du coucher.

Fumer

Comme si vous n’aviez pas assez de raisons pour vous débarrasser de l’habitude de fumer, vous pouvez ajouter à la liste la réduction des symptômes du SJSR. EveryDayHealth.com indique que la nicotine contenue dans les cigarettes peut être un facteur déclenchant du problème.

L’arrêt du tabac améliorera également votre santé cardiovasculaire et pulmonaire. C’est certes plus facile à dire qu’à faire, mais vous pouvez vous tourner vers votre médecin pour trouver des solutions qui vous aideront à arrêter de fumer pour de bon, suggère la source.

Certains vêtements

Porter des vêtements est une réalité de la vie, mais vous pouvez au moins choisir les vêtements que vous portez. Non seulement cela reflète votre style, mais changer de vêtements peut également soulager certains de vos symptômes du SJSR, note WebMD.

Cela peut se produire si vous êtes sensible à certains types de tissus ou si vos vêtements sont trop serrés, ajoute le site. Faites attention au type de vêtements que vous portez lorsque vos symptômes sont au plus fort, surtout si cela perturbe votre sommeil nocturne, ajoute la source.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X