Est-ce une Intoxication Alimentaire ou un Grippe Intestinale ?

Cela nous est tous arrivé—se précipiter aux toilettes après un repas douteux qui nous laisse collé à la cuvette pour 24 heures de misère. Malgré tout, durant cette situation embarrassante, nous nous creusons la tête pour savoir si c’est une intoxication alimentaire ou une grippe intestinale.

C’est difficile à déterminer sachant que les symptômes sont souvent identiques. Mais certaines différences subtiles peuvent vous aider à déterminer duquel il s’agit entre intoxication alimentaire et grippe intestinale…

Les Symptômes Indicateurs de l’Intoxication Alimentaire

Vous pouvez difficilement ignorer les symptômes de l’intoxication alimentaire. D’une part, ils vous laissent souvent affaibli pour des jours avec des symptômes tels que la fatigue, l’étourdissement, la nausée, des vomissements, et même une diarrhée sanglante et explosive afin d’expulser les mauvais aliments (exemple, salmonelle) de votre système. Cependant, les symptômes de l’intoxication alimentaire sont souvent confondus avec ceux de la grippe intestinale, Bien qu’il y ait une grande différence entre la manière dont ces conditions affectent votre corps.

Avec la grippe intestinale le virus s’attaque à vos intestins (par exemple, norovirus ou rotavirus). De plus, pour contracter un virus intestinal il faut entrer en contact avec une personne infectée (Par exemple, en touchant le même objet ou en partageant la même nourriture). Le virus de la grippe intestinale peut aussi être transmis par la nourriture ou de l’eau contaminée. De l’autre côté, l’intoxication alimentaire est transmise par des aliments contaminés qui contiennent des organismes infectieux, comme des virus, des parasites, ou des bactéries (par exemple, l’E. coli).

Les Symptômes Indicateurs de la Grippe Intestinale

Les symptômes de la grippe intestinale (connue cliniquement comme gastro-entérite) Sont souvent les mêmes que pour l’intoxication alimentaire, avec de la fatigue, des douleurs musculaires, des frissons, des crampes d’estomac, des vomissements, de la diarrhée, et une fièvre importante. Cependant, la grippe intestinale est le plus souvent causée par un virus entrant dans le tube digestif, et non par la consommation de mauvais aliments ou d’une mauvaise eau.

Un des premiers facteurs de différenciation entre la grippe intestinale et l’intoxication alimentaire est la manifestation des symptômes. Par exemple, les symptômes de la grippe intestinale commencent quelques jours après l’exposition au virus et durent généralement entre 2 et 10 jours. Les symptômes de la grippe intestinale, quant à eux, surgissent quelques heures après avoir consommé les aliments contaminés, avec vomissements et nausées durant entre 1 et 10 jours, jusqu’à ce que le corps débarrasse complètement votre système de la bactérie.

L’Apparition de l’Intoxication Alimentaire

L’apparition de l’intoxication alimentaire est prompte. Cela prend seulement de 4 à 6 heures après avoir mangé de la nourriture contaminée pour tomber malade et commencer à ressentir les violents symptômes de la bactérie comme l’E. coli. Même si la grippe intestinale peut avoir des symptômes similaires, comme la nausée, les vomissements, la fièvre, la fatigue, la perte d’appétit, et la diarrhée, d’autres symptômes comme les maux de tête et les douleurs musculaires sont courants avec la grippe intestinale et non avec l’intoxication alimentaire.

À ce titre, avec l’absence de maux de tête et de douleurs musculaires, l’intoxication alimentaire entraîne une douleur abdominale qui peut-être sévère, en addition aux signes classiques de la nausée, vomissements, fièvre et fatigue. Il est vital de rester hydraté en consommant des boissons, comme de l’eau ou de la tisane, afin de combattre l’intoxication. La déshydratation est dangereuse et affaiblit votre système immunitaire, le rendant moins efficace pour combattre les bactéries et les virus.

 L’Apparition de la Grippe Intestinale

La grippe intestinale qui peut-être généralement virale ou une infection du système digestif met un peu plus de temps à poser des problèmes. Vous remarquerez des symptômes tels que des crampes d’estomac, la nausée et des vomissements, approximativement 12 h après que vos intestins soient envahis par la maladie. Bien que les symptômes coïncident grandement entre ceux-ci et ceux de l’intoxication alimentaire, le malaise général que vous ressentez avec la grippe intestinale est différent. Les symptômes de maux de tête et de douleurs musculaires sont symptomatiques de la grippe intestinale et non de l’intoxication alimentaire.

Bien qu’il soit vital de remplacer les fluides perdus dans le cas de grippe intestinale et d’intoxication alimentaire, la récupération pour la grippe intestinale requiert beaucoup de repos et un effort alimentaire afin de délaisser les aliments gras à la faveur d’aliments plus neutres (par exemple, compote de pommes, bananes, pain grillé, riz, et pommes de terre) favorisant la récupération du tube digestif. L’intoxication alimentaire peut demander un recours aux antibiotiques afin de délivrer votre système des bactéries.

Durée de l’Intoxication Alimentaire

L’intoxication alimentaire dure généralement entre 6 heures (pour les cas simples) et 24 heures (pour les cas les plus sévères d’E. coli). Les symptômes persisteront jusqu’à ce que vous ayez expulsé tout corps étranger ou nourriture contaminée de votre corps. Il y a un risque de déshydratation avec l’intoxication alimentaire, il est donc vital de remplacer les fluides perdus pour garder un système immunitaire efficace.

Afin d’éviter d’éventuelles futures intoxications alimentaires, vous pouvez prendre les devants avec des mesures sanitaires. Par exemple, en cuisinant tous vos plats complètement afin d’éviter toute trace de bactéries persistantes ainsi qu’en nettoyant et en assainissant tous les plans de travail et planches à découper et tous les ustensiles utilisés dans la préparation des repas. (par exemple, ne pas utiliser les mêmes ustensiles pour manipuler les aliments crus et les aliments cuits). Également, ranger tous les aliments après le repas pour éviter la prolifération des bactéries et gardez toujours les mains propres en les nettoyant fréquemment lorsque vous manipulez des aliments.

Durée de la Grippe Intestinale

La grippe intestinale tend à durer beaucoup plus longtemps, ce qui est l’une des principales caractéristiques qui la différencie de l’intoxication alimentaire. En général, avec la gastro-entérite, vous présenterez les symptômes de la maladie pour un total d’1 à 5 jours. Étant une invasion des intestins, la grippe intestinale peut survenir 1 à 2 jours après l’exposition au virus, ainsi installé depuis quelques jours. Cependant, parfois, la grippe intestinale peut durer jusqu’à 10 jours.

Pour déterminer si vous souffrez d’une grippe intestinale, un docteur vous demandera généralement vos symptômes. Si vous n’êtes pas sûr, il ou elle peut aussi vous demander un échantillon de selles afin de  faire une analyse pour détecter d’éventuelles bactéries ou parasites (intoxication alimentaire)  et vous demander ce que vous avez mangé récemment. La grippe intestinale et l’intoxication alimentaire se traitent différemment. Bien que les deux requièrent un remplacement des fluides afin de prévenir la déshydratation, aucun antibiotique ne vous sera prescrit dans le cas d’une grippe intestinale. Votre médecin insistera aussi sur le fait que vous vous reposiez et évitez les contacts avec les autres pendant que vous êtes malade et contagieux.

Vomissements en Jet

Le vomissement en jet sonne comme quelque chose de particulièrement affreux, et c’est bien le cas. Cependant, il peut aussi être d’une grande aide pour déterminer exactement ce dont vous souffrez. D’après le magazine SELF, les experts stipulent que le norovirus est plus à même de causer des vomissements en jet et des crampes d’estomac que les intoxications alimentaires. Qu’est-ce que le norovirus ? Il s’agit de la maladie d’origine alimentaire la plus courante aux états-unis et elle s’attrape généralement avec “De la viande crue, des produits prêts à consommer, des fruits de mer ou de l’eau contaminée,” selon SELF.

“Le mécanisme précis derrière les conséquences du norovirus [vomissement en jet] et crampes d’estomac est inconnu, mais c’est vraisemblablement une interaction entre le virus et le système immunitaire”. Nous dit Amesh A. Adalja, MD, un médecin homologué spécialisé dans les maladies infectieuses, diplômé du centre médical de la sécurité sanitaire John Hopkins, dans le magazine SELF.

Causes de la Grippe Intestinale

Vous pouvez penser que c’est quelque chose de plutôt direct, l’un vient de la nourriture et l’autre est un virus. Mais en fait, ces deux conditions ne sont pas similaires que par leurs symptômes, mais aussi par leurs causes. Que ce soit l’intoxication alimentaire ou la grippe intestinale, chacun peut être causé par une exposition bactérienne ou un virus. La meilleure façon de différencier les deux causes est la manière dont une personne s’y retrouve exposé. Selon Healthline, les virus les plus courants, responsables de grippe intestinale sont le norovirus, le rotavirus et l’adenovirus. “Rien que le norovirus est impliqué dans 21 millions de cas de grippe intestinale aux états-unis chaque année, et d’autres virus comme les astrovirus peuvent aussi générer cette condition,” écrit la source.

La période de l’année la plus commune pour attraper la grippe intestinale est entre novembre et avril. Ces virus sont hautement contagieux, il est donc important de vous laver régulièrement pendant les mois d’hiver, spécialement après la visite d’endroits publics largement fréquentés, comme les stations de métro, les salles de sport, les supermarchés, ou les hôpitaux. “La façon la plus fréquente d’être contaminé, c’est le contact direct avec une personne malade, et vous pouvez aussi contracter le virus en entrant en contact avec des selles ou du vomi infecté,” nous dit Healthline.

Causes de l’Intoxication Alimentaire

En prenant en considération ce dont nous venons de parler, l’exposition concernant l’intoxication alimentaire se fait au travers de la consommation d’aliments, mais il y a aussi différents types d’intoxications alimentaires, certaines sont spécifiques à certains types d’aliments. “L’intoxication alimentaire survient lorsque vous ingérez un agent pathogène alimentaire, et la gastro-entérite, quant à elle, survient suite à une quelconque sorte d’exposition — généralement d’une personne à une autre — comme par l’exposition à des personnes infectées, des fluides corporels, des vêtements, une surface, ou de la nourriture,” déclare le docteur Ketan Shah, gastro-entérologue au Centre médical mémorial de Laguna Hills, en Californie, a Women’s Health. Les agents pathogènes les plus communs pour l’intoxication alimentaire sont la Salmonelle, le Campylobacter, le Clostridium perfringens, l’E. coli et le staphylocoque doré. Les pathogènes les plus courants dans le cas de la gastro-entérite sont les virus, et plus particulièrement le norovirus.

Le meilleur moyen de déterminer si l’on a affaire à une intoxication alimentaire ou à une grippe intestinale, est de refaire le chemin à l’envers et de voir si l’on est entré en contact avec une personne malade ou avec une surface contaminée, comme une barre de métro ou une poignée de porte dans une zone de passage important, sans s’être lavé les mains. Si c’est le cas, il peut s’agir d’un virus intestinal. Sinon, repensez à ce que vous avez mangé dans les dernières 24 heures… Quelque chose de suspect ?

Les Meilleurs Traitements Contre l’Intoxication Alimentaire

Avec une intoxication alimentaire, le but devrait être de boire un maximum de liquides pour vous aider à purger votre système et à expulser toutes les toxines des aliments contaminés. Pour cette raison, malheureusement, les vomissements et la diarrhée sont un plus pour vous aider à expulser les toxines. Une fois la période d’élimination complétée, après 24 à 48 heures, commencez un régime BRATT (bananes, riz blanc, compote de pommes, et pain grillé), qui peut vous aider à vous consolider.

La chose la plus importante avec l’intoxication alimentaire est de maintenir son niveau de fluide pour éviter la déshydratation, qui abaisse les défenses immunitaires et la possibilité de combattre les bactéries. Cependant, si les symptômes de l’intoxication alimentaire sont réellement sévères, votre docteur peut vous prescrire des antibiotiques pour aider votre corps à se débarrasser des bactéries causant la maladie.

Les Meilleurs Traitements Contre la Grippe Intestinale

Dans le cas de la grippe intestinale, au lieu d’expulser les fluides du corps, le but devrait être de stopper les vomissements, la diarrhée et la déshydratation avec des boissons riches en électrolytes, comme Pedialyte ou Gatorade, l’eau et le thé au gingembre avec une pincée de sel afin de se recharger en électrolytes et de prévenir une future déshydratation. Vous pouvez aussi supprimer les vomissements et la diarrhée avec des médicaments anti-vomitifs/anti-diarrhéiques en libre vente comme le lopéramide (imodium).

Votre médecin ne vous prescrira pas d’antibiotiques pour une grippe intestinale. Contrairement à l’intoxication alimentaire, la grippe intestinale est plus fréquemment causée par un virus rendant les antibiotiques inefficaces. Votre médecin vous recommandera beaucoup de repos et de liquides et lorsque vous sentirez votre appétit revenir, vous pourrez graduellement recommencer à manger des aliments neutres (par exemple, bananes, pain grillé, riz blanc et pommes de terre) tout en évitant les aliments riches et gras, les produits laitiers, la caféine, la nourriture épicée et la nourriture sucrée.

Quand Consulter un Médecin pour une Intoxication Alimentaire

Par chance, la plupart des cas d’intoxication alimentaire ne nécessitent pas de consulter un docteur. Cependant, si vous êtes toujours en train de vomir après 48 heures et que vous retrouvez des traces de sang dans vos selles, vous devriez aller aux urgences immédiatement. Vous pourriez avoir une infection intestinale ou une variation plus sévère d’intoxication alimentaire. Votre médecin peut déterminer laquelle en vous posant une série de questions à propos des symptômes que vous ressentez et de ce que vous avez mangé récemment. Il peut aussi vous demander un échantillon de sang ou de selles, si nécessaire.

Rappelez-vous, l’intoxication alimentaire est causée par la consommation d’aliments contenant des organismes infectieux, comme des parasites ou des bactéries (par exemple, E. coli), alors que la grippe intestinale est causée par un virus qui s’attaque aux intestins. La grippe intestinale ne requiert pas d’antibiotiques alors qu’une intoxication alimentaire peut être éliminée à l’aide des antibiotiques si besoin.

Quand Aller aux Urgences avec une Grippe Intestinale

Vous pouvez vous déshydrater dangereusement si les vomissements et la diarrhée persistent avec la grippe intestinale pendant plus de 3 jours. Si vous avez toujours des vomissements et souffrez d’une forte fièvre (à partir de 39° Celsius), ou êtes victime d’épilepsie, vous avez besoin de l’attention des urgences immédiatement. La plus grosse préoccupation à avoir avec la grippe intestinale est la déshydratation.

Si vous êtes une personne relativement forte et en bonne santé, vous pourriez ne pas ressentir les effets de la déshydratation autant qu’un enfant en bas âge, une femme enceinte,  une personne âgée, ou une personne qui souffre d’un système immunitaire compromis. Cependant, dans tous les cas, vous devez vous assurer d’ingérer suffisamment de liquides. Si vous souffrez de déshydratation, vous ressentirez la soif, une sensation d’étourdissement et de la fatigue, vous pouvez aussi avoir la bouche sèche et souffrir de maux de tête. Si la déshydratation prend une plus grande proportion, vous aurez besoin de soins hospitaliers en urgence et d’une perfusion de fluides intraveineux.

Complications dans les Deux Cas

Il y a toujours des complications qui peuvent survenir quand on parle de conditions qui impliquent vomissement, diarrhée et maux d’estomac. La plus commune des complications associée à la grippe intestinale et à l’intoxication alimentaire est la déshydratation. Assurez-vous de boire beaucoup d’eau et de rester hydraté. S’il est difficile de maintenir votre niveau de liquides, SELF conseille de prendre Pedialyte, une solution électrolyte qui vous aidera à recharger les nutriments et électrolytes perdus à cause des vomissements et de la diarrhée. Si vous souffrez d’une de ces conditions, n’ayez pas peur, cela se passe généralement sans aucun problème sérieux. Restez attentif aux signaux suivants, qui pourraient indiquer que vous souffrez de déshydratation : “bouche ou gorge sèche, urines foncées, baisse de la quantité d’urine relâchée, soif excessive, pression sanguine faible, couche sèche ou pleurs sans larmes pour les nourrissons,” selon les écrits de Healthline.

Consultez votre médecin si vous expérimentez des symptômes inquiétants, en tant que docteur il pourra vous aider à déterminer ce qui ne va pas. Alors, soit il vous prescrira des antibiotiques, soit des médicaments anti-vomitifs, soit ils vous mettra sous intraveineuse afin de recharger vos fluides, selon ce que nous dit SELF.

Prévenir la Grippe Intestinale

Même si un virus intestinal est souvent appelé grippe intestinale, il ne peut pas être prévenu avec un vaccin annuel. Car la grippe intestinale est causée par un autre type de virus.  Aussi, Healthline dénote que les antibiotiques ne peuvent pas traiter les virus intestinaux car, “c’est un virus et que les antibiotiques ne traitent que les bactéries.”

Concrètement, la seule chose qu’une personne puisse faire est d’essayer d’éviter de le contracter. Le meilleur moyen pour prévenir la grippe intestinale est de se laver les mains régulièrement durant la saison de la grippe, particulièrement après la visite de lieux publics. Et bien sûr restez à l’écart des personnes malades ! Si vous êtes la personne malade, assurez-vous de rester chez vous, éloigné des autres pour au moins 3 jours  jusqu’à ce que vous commenciez à vous sentir mieux.

Prévenir L’Intoxication Alimentaire

Lorsque vous mangez au restaurant, c’est difficile de contrôler si vous risquez une intoxication alimentaire ou non. Choisissez judicieusement l’endroit où vous allez manger et exprimez-le, si vous suspectez que la nourriture n’a pas été préparée correctement ou n’a pas été complètement cuite. Mieux vaut prévenir que guérir ! Lorsque vous mangez à la maison, différentes mesures peuvent être prises.

Avant tout, maintenez toutes les surfaces de préparation propres. Vous devez toujours vous laver les mains avant de manipuler des aliments et nettoyer tous les ustensiles après usage. Maintenez les aliments à la bonne température et assurez-vous que les aliments comme le bœuf, le porc, le poulet, ou la dinde, tout comme les fruits de mer, soient cuits à la bonne température aussi, nous explique Healthline. Si vous avez des doutes sur quoi que ce soit, faites un test rapide pour vérifier la dégradation. Vérifiez l’odeur, la texture et la couleur des aliments. S’ils semblent dégradés ou périmés, jetez-les. Pour plus d’informations, référez-vous aux aliments que vous ne devriez jamais manger après leur date d’expiration.

Techniquement, vous Pouvez Avoir les Deux

Comme si ce n’était pas assez difficile de les différencier, le magazine SELF souligne qu’il est possible qu’une personne soit atteinte de grippe intestinale et d’intoxication alimentaire en même temps. Même si c’est extrêmement rare. Techniquement, une personne peut attraper une gastro-entérite virale après avoir consommé un repas contaminé par le norovirus. “S’agit-il d’une intoxication alimentaire ou d’une grippe intestinale ? Il n’y a pas de délimitation claire”, déclare le Dr. Adalja à SELF.

Avatar

ActiveBeat Français

ActiveBeat se dédie à ramener vers le lecteurs toutes les importantes actualités et information dans le monde de la santé. Des souvenirs aux découvertes vers le fitness, la nutrition et les études, nous couvrons chaque aspect des actualités de santé, chaque jour.

X