Vieillissement FRA

Crise de la quarantaine : transition naturelle ou maladie?

1. Qu’est-ce que la crise de la quarantaine ?

Lorsque vous entendez le terme ‘crise de la quarantaine’, qu’est-ce qui vous vient à l’esprit ? L’achat d’une voiture ridiculement chère, un changement de carrière spontané, un divorce soudain, ou une liaison extraconjugale choquante ?

2. Pourquoi cette période est-elle appelée une crise ?

Peu importe ce que cette période signifie pour vous personnellement ; je pense que nous nous accordons tous à dire que ce terme est typiquement utilisé pour décrire une période durant laquelle nous évaluons notre vie, et en ce faisant, nous expérimentons des sentiments d’échec, de doute, de crises émotionnelles et identitaires, ou même la réalisation négative que nous avons vécu la moitié de note vie.

3. Qu’est-ce qui déclenche la crise de la quarantaine ?

Bien que la crise de la quarantaine puisse être déclenchée par le développement de l’andropause (chez les hommes) ou de la ménopause (chez les femmes), elle n’est pas considérée comme une maladie. Bien sûr, cette période de doute entraine souvent des remises en questions durant la quarantaine. Elle est souvent caractérisée par des changements de styles de vie soudains et drastiques d’un individu qui se rend compte qu’il est insatisfait par sa vie actuelle, et par la réalisation écrasante que les opportunités et les options se réduisent avec l’âge.

4. Y’a-t-il des raisons de santé associées ?

Bien que la transition vers l’andropause ou la ménopause ne déclenche pas chez tous la crise de la quarantaine (et de nombreux hommes et femmes accueillent cette transition de manière très positive), les experts de la santé mentale affirment qu’elle peut être accompagnée de dépression sévère, habituellement causée par un évènement traumatique positif ou négatif, comme un enfant qui quitte le nid familial pour aller à l’Université ou la mort d’un parent ou d’un ami proche.

5. Crise de la quarantaine chez les hommes…

Les hommes à la quarantaine sont souvent rattachés à des stéréotypes de comportements juvéniles, comme acheter une voiture de sport, un bateau ou avoir une liaison avec une femme bien plus jeune. C’est parce que les hommes qui évaluent leur vie à la quarantaine découvrent souvent le désir de se prouver quelque chose, de montrer leur succès ou de se sentir désiré par le sexe opposé.

6. Crise de la quarantaine chez les femmes…

Alternativement, les femmes à la quarantaine voient souvent leurs opportunités manquées. Il y a une tendance au ‘et si’ : par exemple, comment serait leur vie si elles ne s’étaient pas mariées aussi jeunes, étaient restées à la maison pour prendre soin de leurs enfants, voyagé plus, ou obtenu un diplôme. Les femmes ont tendance à évaluer leurs relations personnelles et à questionner leur identité de femme ou de mère.

7. La crise de la quarantaine vue comme une transition

La plupart des experts médicaux voient la période de la quarantaine comme une transition naturelle, une évolution vers le reste de la vie. De ce point de vue, la transition vers la quarantaine est assez similaire à la transition entre puberté et adolescence. Et comme pour toute transition, une vue optimiste est importante pour ne pas perdre les opportunités d’amélioration et de croissance personnelles (au lieu de se concentrer sur la diminution de ces possibilités).

8. Visualisez la quarantaine comme une opportunité

Lorsque vous y pensez, la quarantaine devrait être une opportunité, pas un recul. Accueillez cette étape comme une période pour être audacieux et jeter vos soucis par la fenêtre. Mais vous n’avez pas besoin de démolir votre vie entière à cause de la peur, de l’anxiété ou de la dépression ! Un choix courageux peut suffire (comme un voyage ou un diplôme en ligne). Si vos enfants ont quitté le nid, profitez de ce temps pour sortir plus, vous faire des amis, faire plus de sport ou découvrir un loisir – pour vous, et pourquoi pas avec votre partenaire !

X