Santé Des Femmes FRA

A quoi s’attendre après une hystérectomie ?

Une hystérectomie (l’ablation de l’utérus et parfois du col de l’utérus, des ganglions lymphatiques et d’une partie du vagin) est sans aucun doute une opération chirurgicale majeure. La guérison prend du temps et la patiente souffrira de certaines douleurs postopératoires.

1. Séjour à l’hôpital

Les patients qui subissent une hystérectomie par voie abdominale (l’utérus est enlevé via une incision dans le bas de l’abdomen) ou par voie radiale (le col de l’utérus, des parties du vagin et les ganglions lymphatiques sont retirés avec l’utérus) peuvent s’attendre à rester à l’hôpital au moins 2 à 3 nuits. Les hystérectomies par voie vaginale (l’utérus est retiré via une incision dans le vagin) et par voie laparoscopique (l’utérus est enlevé en morceaux via l’abdomen) moins intensives nécessitent une hospitalisation d’au moins une nuit.

2. Antidouleurs prescrits

Votre médecin vous prescrira des antidouleurs après une intervention chirurgicale majeure de ce type afin d’atténuer la douleur, de donner au corps les meilleures chances de guérison, et de prévenir toute infection à l`endroit de l’incision.

3. Insertion du cathéter

Un cathéter est souvent inséré après une hystérectomie pour permettre la miction durant les quelques jours postopératoires. Mais il est important de se lever et de bouger aussi tôt que possible pour reprendre des forces et empêcher la coagulation du sang dans les membres inférieurs.

4. Serviettes hygiéniques

Des saignements vaginaux auront lieu durant plusieurs jours à une semaine (taches) après une hystérectomie – surtout par voie vaginale. L’utilisation de serviettes hygiéniques vous aidera à rester propre, à garder vos sous-vêtements nets, et à empêcher les fuites embarrassantes. Gardez à l’esprit que l’utilisation de tampons n’est pas recommandée durant cette période.

5. Repos et récupération

Alors que votre médecin vous encouragera à bouger et à effectuer de l’exercice doux (comme de courtes marches) durant les semaines suivant votre opération, tout mouvement qui tend ou soulève des poids (p.ex. pelleter de la neige, passer l’aspirateur, soulever des enfants ou des animaux) n’est pas recommandé car il peut rouvrir une incision chirurgicale. De même, vous vous abstiendrez de toute relation sexuelle pour un minimum de six semaines.

6. Thérapie de remplacement hormonal

Une des préoccupations principales des femmes qui ont subi une ablation des trompes de Fallope et des ovaires est la chute précipitée vers la ménopause, et les bouffées de chaleurs, l’irritabilité et la sécheresse vaginale associées qui surviennent sans préavis. Votre médecin peut vous recommander une thérapie de remplacement hormonal pour apaiser les symptômes de la ménopause (et fournir des œstrogènes) après votre hystérectomie. Ceci est un choix très personnel, et vous devriez consulter votre médecin à propos des options qui s’offrent à vous.

7. Check-up postopératoire

Bien sûr, votre médecin s’attendra à vous voir dans les semaines et les mois qui suivent votre chirurgie pour s’assurer que votre cicatrice guérisse correctement et pour répondre aux questions et préoccupations associées au processus de guérison, ainsi qu’aux changements de mode de vie qui suivent la chirurgie.

8. Frottis de dépistage et examens pelviens annuels

Juste parce que vous avez subi une hystérectomie ne signifie pas que vous soyez exempté des tests de dépistage et examens pelviens annuels. C’est dans votre intérêt de continuer ces tests de façon annuelle – moins le dépistage si le col de votre utérus a été retiré. Des examens et mammographies pelviennes annuels sont un petit inconvénient à payer pour rester en bonne santé et sans cancer.

Share This Article

X