Bouffées FRA

7 manières dont les bouffées de chaleur affectent votre corps

Selon la North American Ménopause Society, environ 80% des femmes observent des bouffées de chaleur durant la péri-ménopause, ou dans l’intervalle du temps qui précède le dernier cycle menstruel avant la ménopause. Cela signifie que la majorité des femmes subissent des bouffées de chaleur durant leurs années de ménopause. En plus de la transpiration et de la fièvre qui accompagnent les bouffées de chaleur, voici ce qui se passe lorsque la température monte dans le corps d’une femme…

1. Que sont les bouffées de chaleur ?

La plupart des femmes souffrant de bouffées de chaleur rapportent q’une vague soudaine et écrasante de chaleur intense qui affecte le visage, le cou et la poitrine. Les patientes rapportent également une peau rougie.

Les bouffées de chaleur entraînent souvent une transpiration extrême, qui lorsqu’elle cesse, peut provoquer une sensation de froid.

hot flash

2. Péri-ménopause et bouffées de chaleur

La condition la plus courante qui entraîne des bouffées de chaleur est la péri-ménopause, ou la période transitoire qui survient juste avant l’ultime cycle menstruel d’une femme. D’autres troubles qui entraînent des déséquilibres hormonaux (p.ex. maladies thyroïdiennes) peuvent également déclencher des bouffées de chaleur, selon des recherches de la Mayo Clinic.

Les chercheurs de la Mayo Clinic affirment que les bouffées de chaleur et leur sévérité varient de femme en femme. De plus, les bouffées de chaleur peuvent durer d’une heure à plusieurs jours, en fonction du degré de sévérité, et peuvent affecter les fonctions corporelles vitales suivantes…

menopause therapy

3. Émotions

Lorsque la température monte, les émotions suivent. Selon la Mayo Clinic, de nombreuses femmes préménopausées rapportent un sentiment d’appréhension avant l’arrivée de bouffées de chaleur.

Cette sensation est une réaction du cerveau, en particulier de la zone du cortex (télencéphale), qui est divisée en quartiers entre le lobe frontal, le lobe occipital, le lobe temporal et le lobe pariétal, et qui est responsable des fonctions cérébrales supérieures comme l’action et la pensée.

menopause fatigue

4. Vaisseaux sanguins

Il est naturel que les vaisseaux sanguins soient impliqués dans le refroidissement du corps lorsque les températures montent lors d’une bouffée de chaleur. En effet, le magazine Prévention explique que la dilatation de ces vaisseaux sanguins est ce qui provoque l’aspect rougi caractéristique du visage, de la poitrine et du cou.

En réponse naturelle à la chaleur et aux températures élevées, le rythme cardiaque s’accélère, ce qui force les vaisseaux sanguins à se dilater et à libérer la chaleur excessive du corps. Une fois que les vaisseaux sanguins reviennent à leur taille normale, le corps est à nouveau refroidi.

menopause

5. Cerveau

Le cerveau répond naturellement à la réduction de la teneur en œstrogènes. Mais les bouffées de chaleur surviennent même lorsque le corps d’une femme n’est pas vraiment chaud. Selon une recherche de l’Institut National de la Santé, ceci est dû à la confusion du cerveau, qui déclenche une bouffée de chaleur.

Tandis que les concentrations d’œstrogènes diminuent, le cerveau, ou plus particulièrement l’hypothalamus (le centre de production des hormones), transmet le message que le corps est en surchauffe. L’hypothalamus est également responsable de l’humeur et de l’appétit, ce qui peut expliquer certains des autres symptômes associés à la péri-ménopause.

brain tumor 3

6. Ovaires

Vous saviez probablement déjà que la concentration de certaines hormones – en particulier les œstrogènes et progestérones – commence à diminuer chez les femmes durant la péri-ménopause. La production d’hormones féminines est directement liée au fonctionnement de vos ovaires.

En effet, selon des données de l’American Accreditation HealthCare Commission (ADAM), tandis que la fonction ovarienne décline durant la péri-ménopause, la production de ces deux hormones importantes diminue également. Des bouffées de chaleur encore plus sévères peuvent survenir chez les femmes qui ont subi une ablation des deux ovaires et ne suivent pas un traitement hormonal substitutif.

shutterstock_250831000

7. Cœur

Lorsque le corps est stressé, quelle que soit la raison , le cœur se met à battre la chamade. En effet, une recherche du National Institute on Aging indique que lorsque le corps reçoit un message de surchauffe de la part du cerveau (hypothalamus), des hormones de l’humeur seront excrétées en réponse.

Tandis que les hormones de l’humeur telles l’épinéphrine, la sérotonine, la prostaglandine et la norépinéphrine circulent dans le corps, le rythme cardiaque augmente et la peau (glandes sudoripares) tente de refroidir le corps. Par conséquent, le corps peut subir un stress important.

Coronary Heart
X